Père ANDREW PHILLIPS :Quand cesse-t-on d'être des "convertis" ?
Comment le « convertis » cessent-ils d'être convertis?


Père ANDREW PHILLIPS: Presque tous les orthodoxes sont aujourd'hui convertis. Après la chute du communisme, des dizaines et des dizaines de millions de personnes se sont converties au Christ et ont été baptisées dans la foi de leurs ancêtres parce qu'elles étaient enfin libres de le faire. En Grèce également, de nombreuses personnes se sont éloignées de l'Église après les années 1960, mais certaines sont revenues de très loin, découvrant l'Orthodoxie pour la première fois, malgré leur nationalité et leur Orthodoxie présupposée. Tous ces exemples sont la preuve de la vérité évidente que l'ethnicité n'a rien à voir avec le fait d'être chrétien, une idée étrange qui ne serait jamais venue à l’esprit des Apôtres, des martyrs, des saints et des Pères de l'Église.

Les convertis doivent dépasser l'Orthodoxie des néophytes, une fascination pour ce qui leur semble dans leur éloignement de la normalité, être ésotérique ou exotique (ce qui n'est pas du tout ésotérique ou exotique pour nous qui la vivons quotidiennement). Cela implique de se rendre compte que la vraie Orthodoxie est simplement le mode de vie chrétien, le vrai christianisme, et que ce qu'ils pensaient auparavant être le christianisme (protestantisme / catholicisme) ne l'a jamais été. C'est un choc pour eux - cependant c'est la vérité, comme beaucoup le confirmeront ensuite. Et tous doivent découvrir que l'Orthodoxie ne concerne pas les croix en or et les cœurs en bois, mais les cœurs en or et les croix de bois.

Il arrive que les convertis débutants se manifestent comme des orthodoxes enflammés de zèle, mais ces flammes s'éteindront tôt ou tard. Ils se transformeront en cendres face aux difficultés auxquels la réalité nous confronte – à moins que ces convertis n'aient le carburant qui alimente le cœur. Et ce carburant vient de la vie liturgique, de la participation aux offices, de la prière (la participation aux services vous oblige à prier, sinon vous vous ennuierez), du jeûne, des sacrements et de l'amour de notre prochain. (Les livres et les théories, évidemment, cela ne nourrit pas le cœur, cela ne nourrit que le cerveau, ce qui provoque simplement des maux de tête, littéralement, de la constipation mentale).

Mais ce sont précisément les difficultés de la vie qui détruisent les illusions. Ainsi, perdre des illusions ne signifie pas devenir désillusionné ou cynique, cela signifie devenir réaliste. Car nous devons notre fidélité non pas aux illusions, mais au Christ. Notre foi est simplement le mode de vie chrétien, les valeurs chrétiennes, la culture chrétienne, la civilisation chrétienne - il n'y en a pas d'autre.

Il semble y avoir tellement de règles à l'orthodoxie. Quelle est la différence entre l'Orthodoxie et le pharisaïsme ?

Père ANDREW PHILLIPS :Vous êtes débutant. Ne laissez pas les vieux pharisiens - qui prétendent être les seuls vrais orthodoxes au monde ! - transformer le christianisme en pharisaïsme rigide pour vous, comme pour eux. Ne les laissez pas faire de l'Église un « bâton pour votre dos ». Prenez les choses progressivement. Certes, l'Orthodoxie est la rigueur pour vous-même, tandis que le pharisaïsme est la rigueur pour les autres.

Cependant, en apprenant la vie orthodoxe, vous apprendrez qu'il existe deux livres. L'un est le Livre des Règles écrit, qui est composé de nombreux livres, tels que la Bible, les Canons, le Typikon, etc., et l'autre est le Livre des Exceptions non écrit. Tout comme le premier Livre n'est pas un Livre de châtiment sévère qui procure un désespoir noir, le second Livre n'est pas un Livre de libéralisme laxiste, qui entraîne une indifférence cynique. Le premier est notre idéal, le second est notre réalité. Vous devez connaître et avoir les deux livres, car ensemble, ils forment Le Seul Grand Livre de l'Orthodoxie, connu sous le nom de livre de la sagesse et de l'amour de Dieu. Ce livre n'est disponible dans aucune librairie, seul le temps vous l'apprendra, si vous avez la patience et l'humilité d'apprendre par expérience.

Suite version française par Maxime le minime

à lire sur PO Père ANDREW PHILLIPS

Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 29 Juin 2020 à 13:29 | 7 commentaires | Permalien



Recherche



Derniers commentaires


RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile