Père ANDREW PHILLIPS :Quand cesse-t-on d'être des "convertis" ?
Comment le « convertis » cessent-ils d'être convertis?


Père ANDREW PHILLIPS: Presque tous les orthodoxes sont aujourd'hui convertis. Après la chute du communisme, des dizaines et des dizaines de millions de personnes se sont converties au Christ et ont été baptisées dans la foi de leurs ancêtres parce qu'elles étaient enfin libres de le faire. En Grèce également, de nombreuses personnes se sont éloignées de l'Église après les années 1960, mais certaines sont revenues de très loin, découvrant l'Orthodoxie pour la première fois, malgré leur nationalité et leur Orthodoxie présupposée. Tous ces exemples sont la preuve de la vérité évidente que l'ethnicité n'a rien à voir avec le fait d'être chrétien, une idée étrange qui ne serait jamais venue à l’esprit des Apôtres, des martyrs, des saints et des Pères de l'Église.

Les convertis doivent dépasser l'Orthodoxie des néophytes, une fascination pour ce qui leur semble dans leur éloignement de la normalité, être ésotérique ou exotique (ce qui n'est pas du tout ésotérique ou exotique pour nous qui la vivons quotidiennement). Cela implique de se rendre compte que la vraie Orthodoxie est simplement le mode de vie chrétien, le vrai christianisme, et que ce qu'ils pensaient auparavant être le christianisme (protestantisme / catholicisme) ne l'a jamais été. C'est un choc pour eux - cependant c'est la vérité, comme beaucoup le confirmeront ensuite. Et tous doivent découvrir que l'Orthodoxie ne concerne pas les croix en or et les cœurs en bois, mais les cœurs en or et les croix de bois.

Il arrive que les convertis débutants se manifestent comme des orthodoxes enflammés de zèle, mais ces flammes s'éteindront tôt ou tard. Ils se transformeront en cendres face aux difficultés auxquels la réalité nous confronte – à moins que ces convertis n'aient le carburant qui alimente le cœur. Et ce carburant vient de la vie liturgique, de la participation aux offices, de la prière (la participation aux services vous oblige à prier, sinon vous vous ennuierez), du jeûne, des sacrements et de l'amour de notre prochain. (Les livres et les théories, évidemment, cela ne nourrit pas le cœur, cela ne nourrit que le cerveau, ce qui provoque simplement des maux de tête, littéralement, de la constipation mentale).

Mais ce sont précisément les difficultés de la vie qui détruisent les illusions. Ainsi, perdre des illusions ne signifie pas devenir désillusionné ou cynique, cela signifie devenir réaliste. Car nous devons notre fidélité non pas aux illusions, mais au Christ. Notre foi est simplement le mode de vie chrétien, les valeurs chrétiennes, la culture chrétienne, la civilisation chrétienne - il n'y en a pas d'autre.

Il semble y avoir tellement de règles à l'orthodoxie. Quelle est la différence entre l'Orthodoxie et le pharisaïsme ?

Père ANDREW PHILLIPS :Vous êtes débutant. Ne laissez pas les vieux pharisiens - qui prétendent être les seuls vrais orthodoxes au monde ! - transformer le christianisme en pharisaïsme rigide pour vous, comme pour eux. Ne les laissez pas faire de l'Église un « bâton pour votre dos ». Prenez les choses progressivement. Certes, l'Orthodoxie est la rigueur pour vous-même, tandis que le pharisaïsme est la rigueur pour les autres.

Cependant, en apprenant la vie orthodoxe, vous apprendrez qu'il existe deux livres. L'un est le Livre des Règles écrit, qui est composé de nombreux livres, tels que la Bible, les Canons, le Typikon, etc., et l'autre est le Livre des Exceptions non écrit. Tout comme le premier Livre n'est pas un Livre de châtiment sévère qui procure un désespoir noir, le second Livre n'est pas un Livre de libéralisme laxiste, qui entraîne une indifférence cynique. Le premier est notre idéal, le second est notre réalité. Vous devez connaître et avoir les deux livres, car ensemble, ils forment Le Seul Grand Livre de l'Orthodoxie, connu sous le nom de livre de la sagesse et de l'amour de Dieu. Ce livre n'est disponible dans aucune librairie, seul le temps vous l'apprendra, si vous avez la patience et l'humilité d'apprendre par expérience.

Suite version française par Maxime le minime

à lire sur PO Père ANDREW PHILLIPS

Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 29 Juin 2020 à 13:29 | 7 commentaires | Permalien


Commentaires

1.Posté par Tchetnik le 29/06/2020 10:02
Question qui mérite en effet d'être posée:
-d'abord parce que l'Eglise orthodoxe a complètement perdu le sens de la mission et ne fait pour ainsi dire plus de convertis,
-parce que bien des personnes "nées Orthodoxes" sont en fait bien plus néophytes, voire bien plus ignorantes dans la Foi que bien des gens devenus Chrétiens orthodoxes par choix et réflexion.

Comprendre qu'être pleinement Chrétien orthodoxe ne dépend pas de son origine ethnique par exemple est une véritable ascèse que la grosse majorité des gens qui fréquentent une paroisse ne sont pas prêts à faire.

Mais les flammes dont parle P.Andrew ne s'éteignent pas forcément, heureusement.
Disons qu'elles peuvent ensuite brûler là où il faut, avec plus de discernement et d'intelligence.

2.Posté par Tchetnik le 29/06/2020 22:36 (depuis mobile)
Il a en revanche grand tort de dévaloriser les livres comme le savoir théologique car, outre que les Pères avaient écrit un corpus d'homelies et de catéchèses suffisamment important pour blinder un croiseur, on ne peut prier un Dieu incompris.

3.Posté par Grégoire le 30/06/2020 12:37
A Tchetnik .

Sur le premier point, les portes sont ouvertes. Si les gens ne se convertissent pas. Ce n'est pas la faute de l'église orthodoxe. La parabole du semeur nous enseigne pourquoi certains ne répondent pas à l'appel et pourquoi d'autres s'en détourneront.

4.Posté par Tchetnik le 30/06/2020 15:50
Il a en revanche tort de dénigrer les livres car, outre que les Pères ont rédigé un corpus d'homélies et de catéchèses suffisant pour blinder un croiseur, on ne peut croire en un Dieu que l'on ne connait pas, encore moins dans une langue que l'on ne comprend pas. L'être Humain est une unité de personne qui vit Dieu dans son intelligence comme dans son coeur, les deux se nourrissant ensuite.

5.Posté par Tchetnik le 30/06/2020 18:29 (depuis mobile)
@Gregoire
Hélas, les portes ne sont pas ouvertes comme elles le devraient. Les freins mis à l'oeuvre missionnaire sont bien trop nombreux pour ça. Et les prêtres et évêques ont dans cette situation une lourde responsabilité.

6.Posté par Grégoire le 30/06/2020 22:14
@Tchetnik. Il faut peut-être laisser un peu de temps pour que cette œuvre missionnaire se développe.

7.Posté par Tchetnik le 01/07/2020 08:52 (depuis mobile)
@Grégoire

Ils ont déjà eu tout le temps qu'il leur fallait. Encore faut-il qu'ils aient conscience de leur rôle et volonté

8.Posté par vincent le 01/07/2020 13:38
Effectivement, la conversion concernerait les gens de l'ex-URSS qui ne viennent pas en Occident pour témoigner de leur foi, mais pour trouver un homme occidental, et qui une fois le but atteint, se prennent pour des reines.....

Nouveau commentaire :



Recherche



Derniers commentaires


RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile