Père Paul Adelheim ( + 5 août 2013 ) Mémoire éternelle
Le patriarche Cyrille prie pour le repos de l'âme du prêtre assassiné à Pskov

Serge Tchapnine

Y aurait-il un cadre administratif, idéologique ou canonique susceptible de contenir toute une vie ? Autant imaginer qu’il serait possible d’administrer la vie d’un prêtre, d’un laïc, d’un chrétien, tout simplement ? De la gérer ? Ce disant je suis conscient des réticences que je risque de susciter : serait-ce un alibi à la liberté de pécher, à agir à sa guise, à ne pas obéir…

Non, c’est bien d’autre chose qu’il s’agit là : de la liberté en Christ. Notion tout à fait admissible tant que nous restons dans « l’abstrait » car, quels que soient les points de vue, ne présentant aucun danger. Mais il suffit de nommer ceux qui vivent dans une « telle » liberté les achoppements et les inconforts se font jour promptement. Mais vivre dans la liberté est chose rare : dans la plupart des cas cela reste tout simplement inaperçu. Or, le Seigneur fait (ou laisse faire) des choses immenses, importantes, terrifiantes pour que nous n’oublions pas les justes avec lesquels nous voisinons…

Seigneur, fais reposer avec les saints le père Paul qui t’a tant aimé ! Accorde nous les forces et le courage de le garder dans nos mémoires tel qu’il a été : ceci sans omissions, sans enjolivures et avec tous ses actes et ses paroles dans la « non-conformité ».

Comment ne pas ajouter que ce sont ces deuils qui nous rappellent que la mort n’existe pas. Il n’y a que la vie en Christ !

PRAVMIR Traduction "PO"

Serge Tchapnine rédacteur en chef de « La revue du patriarcat de Moscou » Журнал Московской Патриархии», professeur à l’université orthodoxe Saint Tikhon
Père Paul Adelheim ( + 5 août 2013 ) Mémoire éternelle

Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 5 Août 2015 à 13:14 | 0 commentaire | Permalien