Nicétas Stèthatos

76. « Si tu chantes ta prière à Dieu et si un frère vient frapper à la porte de ta cellule, ne préfère pas l’œuvre de la prière à l’œuvre de l’amour, et ne néglige pas ton frère qui frappe. Ce n’est pas là aimer Dieu. Car Il veut la compassion de l’amour, et non le sacrifice de la prière. Mais laisse le don de la prière, accueille le frère de tout ton amour, prends soin de lui. Alors reviens offrir au Père des esprits le don de ta prière, dans les dans les larmes et le cœur brisé, et l’esprit de droiture sera renouvelé au-dedans de toi ».

77. « Le mystère de la prière ne s’accomplit pas dans les limites d’un temps et d’un lieu précis. Si tu assignes aux choses de la prière des heures, des moments et des lieux le temps qui est en dehors de la prière est voué à d’autres choses, aux choses de la vanité. La prière se définit comme le mouvement perpétuel de l’intelligence autour de Dieu. Son œuvre est de tourner l’âme vers les choses divines. Sa fin est d’unir la pensée à Dieu, de devenir un seul esprit avec Lui, selon la définition et la parole de l’Apôtre »

Rédigé par l'équipe de rédaction le 25 Mars 2010 à 17:24 | 1 commentaire | Permalien



Recherche





RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile