Saint Jean Chrysostome (+ 407)
Le 9 février l'Église Orthodoxe commémore la translation des reliques de Saint Jean Chrysostome
Evêque de Constantinople, Docteur de l'Eglise


Le 30 janvier, les Eglises d'Orient font mémoire de la translation, à Constantinople, des reliques de saint Jean Chrysostome que l'Eglise d'Occident célèbre le 13 septembre. Son surnom 'Chrysostome' veut dire 'bouche d'or'. Il soutint la foi catholique même contre la pression du pouvoir impérial. Ce qui lui valut d'être destitué de son siège patriarcal de Constantinople et d'être exilé sur les bords de la mer Noire, aux confins du Caucase, à Soukhoumi en Abkhazie géorgienne.

Un pére de la doctrine sociale chrétienne

Le Pape a évoqué sa nomination en 397 comme évêque de Constantinople, capitale de l'empire romain d'orient, puis son projet de réforme de l'Eglise. "L'austérité de sa résidence -a précisé le Saint-Père- devait être un exemple pour tous", comme fut exemplaire "sa sollicitude envers les pauvres qui le fit surnommer l'aumônier... Il créa des institutions caritatives très appréciées".

"En vrai pasteur, il traitait tout le monde avec cordialité...et avait une attention particulière à la femme, au mariage et à la famille...invitant les fidèles à prendre leur part à la vie liturgique, qu'il rendit splendide et attractive. En liturgie, il fut d'une créativité géniale... Malgré sa bonté, il se trouva souvent plongé dans des intrigues politiques à cause de ses difficiles relations avec les autorités publiques". Ainsi finit-il par être condamné à l'exil, dans lequel il mourut en 407.

"On a dit que Dieu avait manifesté en Jean Chrysostome un second Paul, un docteur universel... Sa hauteur intellectuelle se dégage clairement dans son commentaire de la Genèse où il médite sur les huit oeuvres accomplies par Dieu en six jours, conduisant ensuite les fidèles de la Création au Créateur..., le Dieu de la condescendance...qui s'adressa à l'homme déchu et pécheur par l'Ecriture".

Cet Evêque de Constantinople appelait Dieu "Père de tendresse, médecin des âmes, mère et ami affectueux..., un Dieu qui s'est abaissé jusqu'à nous, s'est incarné...est mort en croix...devenant vraiment Dieu avec nous, notre frère".

"A ce Dieu visible à travers sa création, à ce Dieu qui nous parle dans l'Ecriture, à ce Dieu devenu l'un de nous, s'ajoute un quatrième aspect: dans la vie et les actions du chrétien, le principe vital et dynamique est l'Esprit qui se manifeste concrètement dans le monde. Ainsi Dieu entre dans nos vies...et nous transforme de l'intérieur".
Saint Jean Chrysostome (+ 407)

Dans son commentaire des Actes des apôtres, Jean Chrysostome propose le "modèle de l'Eglise primitive comme modèle de société, en développant le principe d'utopie sociale, d'une cité idéale qui donnerait une âme et un visage chrétien à la société. Il voulait faire comprendre que la charité ne suffit pas, qu'aider les pauvres individuellement ne suffit pas, mais qu'il faut créer une nouvelle architecture, un nouveau modèle social...fondé sur le message évangélique. Pour tout cela, on peut le considérer comme un des Pères de la doctrine sociale de l'Eglise".

Dans la lignée de Paul, a poursuivi Benoît XVI, saint Jean Chrysostome a "soutenu le primat de la personne, esclaves et pauvres compris", en opposition à la société du temps dans laquelle "de vastes catégories étaient exclues de la citoyenneté...alors que la communauté chrétienne reconnaît les mêmes droits à tous, frères et soeurs".

A la fin de sa vie, a conclu le Pape, Jean Chrysostome revint sur le "projet de Dieu pour l'humanité", réaffirmant que "Dieu aime chacun de nous d'un amour infini car il veut nous sauver tous".
Source: VIS 070926 (520) le 26 septembre 2007, Benoît XVI, catéchèse sur saint Jean Chrysostome.

Nominic
Saint Jean Chrysostome (+ 407)

Rédigé par l'équipe de rédaction le 9 Février 2020 à 11:01 | 27 commentaires | Permalien


Commentaires

1.Posté par ISAAC le 11/02/2019 20:09 (depuis mobile)
Pourquoi y placer le "pape" Benoît machin !?
N'existe-t-il pas d'orthodoxes pour nous parler de St "Bouche d'Or" Chrysostome !?
On a vraiment besoin des "catholiques" romains pour parler de nous-mêmes !? Oú va-t-on !?

2.Posté par Vladimir G: à quel points Catholiques et Orthodoxes sont proches! le 12/02/2019 14:40
Bravo pour ce beau texte qui démontre à quel points Catholiques et Orthodoxes sont proches sur la plupart des sujets fondamentaux!

Ce texte avait été publié en 2007, pour le seizième centenaire de la mort de saint Jean Chrysostome en 407 et le Pape était revenu avec d'autres détails sur la vie du saint lors des audiences générales des 19 et 26 septembre 2007 (http://w2.vatican.va/content/benedict-xvi/fr/audiences/2007/documents/hf_ben-xvi_aud_20070919.html)

3.Posté par justine le 12/02/2019 18:31
Au post 1: Tout a fait d'accord. En Occident on ne veut connaitre de St Jean Chrysostome que le cote social, alors qu'on passe sur son importante oeuvre d'exegete des Saintes Ecritures (on a de lui un commentaire vers par vers des Evangiles de Matthieu et de Jean, des Actes et de toutes les Epitres de St Paul et des autres Apotres) et de theologien. Comme les 2 autres des 3 Saints Hierarques il est un guide dans tous les domaines de la vie chretienne et ecclesiale.

4.Posté par Didier Veillat le 13/02/2019 05:52
@ Isaac & @Justine
Quand on est chrétien, on ne peut ni on ne doit, au nom de la défense de l'Orthodoxie, être méprisant avec le "pape Benoît machin" ni confirmer. C'est éminemment choquant et met à néant toutes les explications, aussi érudites soient-elles, que vous êtes capable de fournir à propos de tout, lesquelles sont souvent très intéressantes.
Mais, de grâce! rappelez vous toujours que nous sommes tous un peu païens et hérétiques, que personne ici ne connaît la Vérité au point d'être au dessus d'Elle en y proclamant sans cesse son appartenance divinement élue.
"Il est dit : « Les nations ignorant Dieu agissent selon la loi naturelle et font ce qui Lui plaît » (Rm. 2, 14). La vérité est à un tel point agréable à Dieu que Lui-même le proclame par son Esprit : « La justice rayonne de la terre et la vérité s'incline des cieux » (PS. 85/84, 12). "C'est ainsi que la connaissance de Dieu s'est conservée chez le peuple élu, aimé de Dieu, de même que chez les païens ignorant Dieu". [...] "Notre malheur, c'est que nous ne la recherchons pas, cette Sagesse divine qui, n'étant pas de ce monde, n'est pas présomptueuse." (Saint Séraphim de Sarov).
Il y a décidément bien des gens qui, par détestation de l'occident ou du catholicisme romain, sont persuadés et fixement convaincus de la raison absolue de leurs connaissances. En tant que chrétien orthodoxe, je ne saurai me reconnaître dans ce schéma.
"Les plus misérables et les derniers des hommes, les Juifs, se préparent à jeûner de nouveau, et de nouveau nous sommes obligé de prémunir le troupeau de Jésus-Christ." (Saint Jean Chrysostome à propos de la première Pâque). Même si le contexte de l'époque explique ces paroles, il ne les justifie pas plus que l'on ne peut qualifier un pape de Benoit "machin"!
Didier Veillat

5.Posté par Vladimir G: accompagner par ses écrits le développement intégral de la personne... le 13/02/2019 10:19
Je suis entièrement d'accord avec vous, bien cher Didier Veilla (4), et je vous remercie particulièrement de rappeler ces excellent extraits des Écriture et de Saint Séraphin de Sarov, que beaucoup ne pensent pas assez à pratiquer.

Dans son homélie lors des audiences générales des 19 et 26 septembre 2007, le grand théologien que fut le Pape Benoit insiste justement sur l’œuvre théologique de St Jean: "Il transmit cependant la doctrine traditionnelle et sûre de l'Eglise, à une époque de controverses théologiques suscitées en particulier par l'arianisme, c'est-à-dire par la négation de la divinité du Christ." Il parle explicitement de son importante exégèse des Saintes Ecritures et montre qu'il est bien un guide dans tous les domaines de la vie chrétienne: " Jean Chrysostome se soucia d'accompagner par ses écrits le développement intégral de la personne, dans les dimensions physique, intellectuelle et religieuse. Les diverses phases de la croissance sont comparées à tout autant de mers d'un immense océan! "La première de ces mers est l'enfance"."

6.Posté par Nicodème le 13/02/2019 10:34
Certes . Cependant , Benoît XVI , qui a eu beaucoup de courage face aux mensonges de l'islam , parle ds ce texte de la défense de la "foi catholique" par St Jean Chrysostome . Il fait , à mon avis , un contre-sens . C'est l'Eglise qui est "catholique" , et pas seulement l'Eglise de Rome , entre parenthèses . Mais c'est la foi qui est "orthodoxe" , et celle de l'Eglise de Rome le fut jusqu'à la dramatique modification du credo de Nicée-Constantinople par ajout du "filioque" , erreur qu'elle a refusé de corriger lors de la rencontre de 1054 , qui devait être une conciliation , et qui , à cause de l'orgueil des hiérarques (Michel Cerullaire pour Byzance , et le cardinal Humbert pour Rome) , fut une rupture . Rupture dont nous souffrons tant aujourd'hui , et que seul l'amour véritable dissoudra . Et non les disputatio sans fin sur les canons ...J'ajoute aussi quelque chose sur st Jean Chrysostome . Sa position sur les juifs est indigne et injuste. Et son corollaire , la doctrine du "nouvel Israël" (l'Eglise) , doctrine qu'il n' a pas inventée et à laquelle il a adhéré , comme , hélas , les ktos tridentins et , ce me semble , la majorité des zorthos bon teint . Doctrine combattue , quand même , il faut le dire , par Olivier Clement , "de bienheureuse mémoire" , lui qui avait écrit ds le SOP qu'il fallait retirer de la liturgie du vendredi saint la formule du "peuple perfide" . Les juifs sont comme nous . Il y en a des bons , des vertueux , et aussi de belles fripouilles . Il y a des croyant en Dieu , et il y a des athées (très répandus ds les sphères du pouvoir) , il y a même des messianistes" , càd des juifs qui croient en la messianité et en la divinité de Yeshouah de Nazareth . Une toute petite minorité , sans doute , mais qui a toujours existé , et ce , depuis les années 30 de notre ère ...En somme , St Jean Chrysostome , comme pour tous les autres "Pères de l'Eglise" , oui , mais en gardant un peu de recul .

7.Posté par justine le 13/02/2019 13:00
Au post 4: Le discours relativiste n'apporte rien, autrement dit, que du vide. Instrumentaliser des citations des Psaumes ou de nos Saints pour lui donner l'apparence de quelque substance n'aide pas non plus. Le fait est que les Francais ont effectivement, comme dit Isaac, par trop souvent "appris" l'Orthodoxie par des présentateurs-traducteurs roméo-catholiques, et cela n'a pas été à leur avantage. Certes le respect est
dû a Benoit XVI, mais non pas comme pape, puisque dans cette fonction il est hérétique et schismatique comme tous les papes depuis 1054, mais comme homme et âgé en plus.

8.Posté par Didier Veillat le 13/02/2019 15:59
à Mme Justine
Ah bon! Le discours est relativiste! Il se trouve que le monde entier est relatif jusqu'au creux de la moindre pensée inconsciente du plus idiots des hommes! Ou du plus intelligent, c'est tout comme! Et nous mêmes, sans Dieu... Je revendique donc ce relativisme au titre même de ce que je suis par moi même un sujet relatif au monde. Si! SI! Après quoi, affirmer que le discours n'est que du vide ne constitue pas un argument bien abouti. On me dit "c'est du vide", donc hop! J'ai tort. Cool. A moins -suis-je bête?- que seul(e) un(e) orthodoxe de sang n'ai le droit (canon?) de lire et de citer quelque écriture que ce soit sauf catholique romaine. C'est plutôt rigolo... et tragique.
Enfin, en écrivant, au titre d'une insuffisance présumée, "Les Français" (ou les Occidentaux ailleurs - même champ sémantique), vous leur déniez tout accès à la Vérité. Je ne sais pas si vous mesurez la gravité de vos propos (maintes fois entendus au cours de mes dizaines d'années de vie dans l'Orthodoxie et qui ne m'offusquent pas personnellement), surtout s'ils reposent sur une conviction fermement établie (et manifestement militante).
Pour ce qui est des présentateurs-traducteurs roméo-catholiques, grand merci à eux! Pensez-vous qu'aucun texte ne soit accessible qu'en grec? En araméen? Autre chose, peut-être? Que les écrits du Père Serge Boulgakov ou d'Olivier Clément sont de la petite bière? Que la lecture des Homélies de Saint Macaire en langue française constitue un obstacle majeur à une saine lecture? Ou encore que, finalement, l'Orthodoxie est l'écrin définitif et unique du christianisme? Avant d'être orthodoxe, je suis chrétien... Et j'aimerais assez, suis-je naïf n'est-ce pas?, qu'il en soit ainsi pour tous ceux qui aiment le Christ et confessent Sa Résurrection d'entre les morts. Au lieu de quoi on préfère sa targuer de sa possession bien à soi de la vérité; ça, pour le coup, c'est absolument relatif.
D'où l'on déduit qu'il est pour ainsi dire impossible d'être à la fois français d'origine et orthodoxe... à moins peut-être d'être titulaire d'une agrégation de lettres classiques (avec mention, bien sûr!) à côté de son diplôme de théologie orientale: les clés de la vérité, en somme...
Notez bien, je vous prie, que n'appartenant pas à la légion des adeptes de l'anonymat et qu'à propos de donner de l'apparence substantielle, je signe toujours de mon prénom et de mon nom.
Didier Veillat, ça se tient.

9.Posté par Nicodème le 13/02/2019 16:20
St François de Sales , mon saint patron , expliquait à ses amies que , si elles avaient à se confronter avec des protestants , elles ne devaient pas les traiter d'hérétiques , car ce terme est blessant et aurait ipso facto bloqué le dialogue . On ne progresse vers la vérité que si on se sent aimé (quand même) par l'autre . A ce moment là , et à ce moment là seulement , et il faut du temps , celui qu'on estime être dans l'erreur peut entendre , puis accepter ce qu'on lui dit . C'est pour cela que les dialogues par la Toile ne mènent en général à rien . Il y manque le contact "charnel" , par lequel passent les sentiments et les émotions . Petit rappel , St François de Sales a réussi à faire revenir à la foi "catholique" la presque totalité de la Savoie , uniquement par la persuasion militante . Ni par les insultes , ni par la violence . Je pense qu'on peut en prendre de la graine . Bien que aux yeux de certain(e)s , il soit , lui aussi , un "hérétique" ...

Cela étant , et pour dame Justine , Benoît XVI , comme les papes précédents et les suivants , est , en tant qu'évêque de Rome , le patriarche , càd le "pape" de Rome , même si son héritage ecclésial fait qu'il n'est pas en "communion" avec les autres patriarches des eglises orthodoxes . Et Bartholomée , qu'on le veuille ou non , est le patriarche (=le pape) de "Constantinople" , même s'il a été acheté par l'Empire afin d'accélérer la séparation de l'Ukraine d'avec le "monde russe" . Quant à l'"hérésie" du "filioque" , qui a servi de prétexte à la séparation , le Père Bobrinskoy considérait ds son excellent bouquin sur la Trinité , qu'il s'agissait d'un "théléogoumène" ... Mais bon , quand on veut tuer (moralement , pour commencer) son frère en Christ , on commence par le traiter d'"hérétique" . On sort les fagots après .

10.Posté par Didier Veillat le 13/02/2019 17:22
Mais j'y pense! "Veillat", à l'envers, cela donne "Talliev"! J'aurais dû prendre le faux nom de Talliev et hop: j'étais un vrai orthodoxe et pas un occidental déguisé en orthodoxe et persuadé de son orthodoxie.
Mais voici que je me suis trompé! (de stratégie, uniquement...)

@ Nicodème:Il est vrai que ces discussions anonymes sur la toile ont quelque chose de peu dialogique en réalité; d'où "des effets de manche" impossibles, donc des effets de verbe. Ce serait tout à fait distrayant si l'on parlait de la météo. Concernant ce qui nous unit, c'est à dire la recherche de la Vérité en Christ notre Sauveur, je suis plus inquiet d'une virulence non masquée donc tout à fait improductive. Non pas pour moi (je m'en f....) mais pour les gens sensibles. ça existe, les gens sensibles, et ça peut souffrir d'un rien. Il faut avant tout se mettre à leur place. Et après en effet, après on sort les fagots... pour peu qu'on ait le pouvoir... Encore que, oserait-on vraiment?
Didier Veillat

11.Posté par Nicodème le 14/02/2019 10:54
'Faut jamais sortir les fagots . Jamais !! Le Christ l'avait-il fait ? Non . Il engueulait les gens quand il le fallait , c'est tout . L'Eglise de Rome ne s'en est jamais relevée et en s'en relèvera jamais . Et je crains que l'Eglise russe ne le puisse aussi , après la persécution terrible des "vieux croyants" .

Quant aux adeptes de la "virulence " , qu'elle soit masquée ou non , comme vous dites , cher ami , ceux-là devraient se poser chaque jour la question de savoir combien de gens ils ont fait fuir en dehors de l'Eglise et , pis , ont fait rejeter Dieu ...J'en ai connu , aussi bien ds le monde "romain" que ds le monde dit "ortho" . Et j'en ai fait partie . Sûrement . A certains moments de ma vie . Dieu me pardonne !

Vous avez peut-être raison quant à l'anonymat . J'en ai pris l'habitude ds le domaine politique , afin d'éviter les représailles , car nous sommes en guerre ciivle . Froide pour l'instant . Depuis , au moins 1789 , mais à la limite , on pourrait remonter aux Armagnacs et aux Bourguignons ...:-))))))) . Je vais y réfléchir . Faut-il craindre les fagots ? ...:-))))

12.Posté par Didier Veillat le 14/02/2019 19:15
@Nicodème:
Bien sûr, pas de fagots mais des effets de manche au clavier... Merci de votre sincérité, d'un certain humour aussi, teinté de gentillesse.
Je fais partie de ceux qu'on a fait fuir par la grande porte et qui sont revenus par la fenêtre... pendant plus de quarante ans à cause de mes lectures assidues du Père Serge Boulgakok, lesquelles m'ont poursuivies longtemps dans certaines zones de l'Orthodoxie. Mais nombre de fuyards ne sont jamais revenus. J'ai l'esprit têtu (persévérant on va dire), mais je ne désire pas blesser mon prochain; pourtant, il m'arrive de le faire... pfou!!! Mes humeurs probablement... Surtout face , non pas à l'offense qui n'est jamais un argument, mais à l'absolutisme qui nie l'autre. Je dois progresser sur la vie de la tolérance à cause, probablement, de mon esprit mal fagoté... :-))))))

13.Posté par Grégoire le 09/02/2020 18:42 (depuis mobile)
Dommage que l'on ne trouve sur ce site que Benoît 16 pour présenter la vie de Saint Jean Chrysostome.

14.Posté par Silvain : concernant l''''anonymat le 12/02/2020 12:43
L'anonymat est une conséquence de la politique du blog. Soit on ne peut s'inscrire qu'en présentant une identité vérifiable et tout le monde est au même niveau, soit l'identité n'est pas requise et on risque les dérives absolutisantes (ce qui est un moindre mal) mais aussi et surtout les comportements agressifs.

Plusieurs personnes ont fait le choix courageux de parler à "visage découvert". Ce sont finalement celles qui sont victimes des attaques ad hominem, masquées, hypocrites, dégueulasses. Pour ma part, quand je vois comment l'on traite les gens, comment on les censure aussi, parfois à juste titre, souvent à tort pour des raisons mondaines, je pense qu'il est préférable de rester anonyme.

Je serais le premier à vouloir sortir de cet anonymat si c'était la règle, et évidemment si la lecture du blog n'était réservée qu'aux intervenants dûment identifiés. N'avez-vous pas remarqué qu'aucun prêtre clairement identifié, sauf cas rarissime, n'ose intervenir ouvertement sur ce blog? Sur un autre blog il existait une règle de la "traçabilité de la soutane", il devrait en être ainsi par défaut pour tout le monde, ou pour personne. On aurait des débat un peu plus policés, et certainement un niveau moral plus élevé, car on engage sa réputation.

Le fait de ne pas avoir de prêtre est un signe assez clair : ce blog est une zone dangereuse, on est vite catalogué. De fait, si tout le monde devait s'identifier clairement, le modérateur aurait aussi nettement moins de travail. On pourrait dire plus de choses car on en prendrait la responsabilité, et il n'y aurait pas de censeurs autoproclamés qui viendraient jeter le discrédit sur tel ou tel et influer sur la publication.

15.Posté par Nicodème le 13/02/2020 10:00
En définitive , je suis assez d'accord avec Sylvain . Cette disposition m'obligerait à moins tremper ma plume dans le fiel (amer) . In cauda venenum ...

16.Posté par Didier VEILLAT le 17/02/2020 17:31
@ Sylvain:
J’applaudis des deux mains! Que de contradiction entre une parole se présentant comme courageuse et engagée, enfourchant le schismatique et lançant l'anathème, et un bête petit pseudo pour masquer son auteur...
Les modérateurs peuvent néanmoins avoir normalement une idée des auteurs des posts par adresse ip et mail... encore qu'avec un minimum de connaissances en informatique, il est possible de tromper tout le monde. Ce pourquoi, le mieux est bien de signer ce que l'on écrit de son nom véritable. Si les modérateurs publiaient mon adresse mail, je l'accepterais aussi. Si les participants à un forum étaient dûment identifiables, il est à craindre que le nombre des participants chuterait en flèche.
Donc, telle est la règle du site que le pseudo soit d'usage sans être une obligation; puisque nous y participons, acceptons la comme telle en nous disant que tout pseudo est déjà une forme de cachotterie ou de bien-être facile. C'est en vertu de cette acceptation que je signe de mon identité véritable puisque ce n'est pas interdit non plus.:
Didier Veillat

17.Posté par Nicodème le 18/02/2020 11:42
@Sylvain et @Didier V. : de fait , la guerre civile , pour l'instant froide , et déjà tiède , qui se répand dans le monde profane aussi bien que dans l'Eglise (tant romaine qu'ortho) , et , en effet , la façon dont sont traités les "dissidents" , fait qu'on préfère rester prudents : ds le monde "civil" , mort sociale , mort économique , et bientôt mort tout court . Ds le monde ecclésial , mise en quarantaine , refus de tout dialogue et même de tout contact . Si ces mœurs , qui relèvent d'une conception religieuse , càd totalitaire , n'existaient pas , oui , je serais pour lever mon anonymat . Mais pour l'heure , non . Désolé . D'ailleurs , vous même , cher Didier , votre position est relativement confortable puisque vous n'avez plus aucune autorité ecclésiale à craindre , si j'ai bien compris .

L'anonymat ne m'empêche pas de m'efforcer au maximum de contrarier mes mauvaises passions qui me poussent parfois aux attaques ad hominem , ou aux diatribes , aux condamnations injustes , voire à la mauvaise foi . Même si ça n'a pas toujours été le cas , je le confesse .

18.Posté par Théophile le 18/02/2020 14:39
@ Didier V
La transparence totale est une illusion, qui souvent paralyse la discussion plus qu'elle ne la stimule. Dans un autre post, vous parlez des "tuniques de peau".
Je crois que nous avons tous des tuniques de peau sociales/intellectuelles/psychologiques...

Aussi sur Internet. C'est sans doute un réflexe (un peu vain) contre l'intrusion totalitaire d'Internet.

Historiquement, beaucoup de textes orthodoxes ont été écrit sous pseudonymes? (Pseudo-...). C'est sans doute une pratique aussi vieille que l'écriture, qui a permis aux textes de circuler plus facilement.
Vouloir la transparence à tout prix ne change rien à notre état actuel d'errance devant Dieu (sauf pour Google, qui peut ainsi récolter des données plus simples à travailler).
Seul le Fol-en-Christ (ou le saint) sera vraiment nu. Car chez lui, la nudité l'est devant Dieu.

19.Posté par Didier VEILLAT le 18/02/2020 20:13
@ Nicodème
Je n'ai en effet pas de compte à rendre à une hiérarchie. Si j'étais anonyme, vous n'en feriez pas état et j'en déduis donc qu'il serait plus courageux pour moi d'être anonyme... Je vous charrie un peu. Juste pour dire ne suis pas le seul à n'avoir pas de compte à rendre; encore que j'aie demandé mon rattachement à la Métropole roumaine.Donc l'occurrence de cet argument ne me semble pas avéré, tout au moins concernant l'anonymat. Le confort de ma position est somme toute très relatif puisqu'elle provient justement d'un refus initial de confort... J'en ai bien pris plein la g----- à cause de cet état de fait d'ailleurs.
Sinon, je suis globalement d'accord avec vous quant à la dictature de la pensée qui règne.

@ Théophile
Les pseudos sur Internet sont surtout des paravents pratiques; en France, écrire sous son vrai nom n'est pas vraiment assorti d'une menace... quand on parle de "tuniques de peau" par exemple.
Publier sous son nom n'est pas un dictat de transparence, puisqu'on écrit avec sincérité, pas en se déshabillant. D'ailleurs, sur Internet, on se déshabille plutôt sous anonymat. Un paradoxe probablement...
La nudité devant Dieu n'est pas présente sur le web...

20.Posté par Lara le 18/02/2020 20:22
@ Didier VEILLAT

Ce site accepte les pseudos, comme beaucoup d'autres.
A exception des pétitions qui nécessitent une authentique identification.

21.Posté par Didier VEILLAT le 18/02/2020 21:20
@ Lara
C'est vrai, les pétitions nécessitent une authentique identification, ou bien une authentification identifiable...

22.Posté par Théophile le 18/02/2020 21:32
@ Didier
De même qu'il existe un secret de l'isoloir, il existe un certain anonymat sur Internet (certes très friable vis-à-vis du contrôle des Etats et des grosses entreprises du Net). Le vote à visage découvert est possible dans les très petites communautés (où règne une certaine solidarité - dans les paroisses par exemple), mais il peut se révéler une aberration quand on change d'échelle, avec le risque d'usurpation d'identité ou de malveillance.
C'est juste une question de protection de la personne, sur des sites qui sont accessibles sans restriction à tout un chacun.

23.Posté par Didier VEILLAT le 19/02/2020 09:52
@ Théophile
Vos arguments se tiennent bien et je ne les conteste pas. Il faudrait alors que certains posts très agressifs, voire parfois méprisants, soient mis de côté pour une forme de sérénité des dialogues. Je ne parle pas de censure; on peut et on doit rester courtois dans les échanges; c'est à cause de cette agressivité que les pseudos me gênent parce le cas échéant ils la facilitent. Internet est un extraordinaire amplificateur, dans le bon comme dans le mauvais. De ce fait, on protège certes la personne (ce qui se justifie pleinement), mais on introduit passivement, involontairement (je ne remets pas en cause le travail des modérateurs qui doivent voir parfois passer de bien curieuses choses et que nous devons tous remercier pour leur persévérance) et massivement de bien tristes choses. Sinon, ce que vous écrivez est tout à fait valide.

24.Posté par Nicodème le 19/02/2020 10:27
En somme , nous faisons tous le constat que la Toile est un nouvel espace de jeux pour l'Adversaire , et pour nous , pauvres hommes , écartelés depuis notre conception entre l'aspiration au Bien et l'irrépressible attirance pour le mal , notamment le mensonge . Et Satan conduit le bal (le Baal ?) . Ce n'est assurément qu'avec une inspiration "pneumatique" , comme on dit en ortholangue ..:-) que nous pouvons survivre moralement et spirituellement dans cet espace où , pourtant nous devons porter la Shékkina , la Présence ...

25.Posté par Silvain +Oru le 19/02/2020 11:38
Oui, intervenir sans pseudo sur un blog, même chrétien et orthodoxe (donc en principe parcouru par des disciples du Christ, doux et bienveillants), c'est comme ne pas avoir d'antivirus ou de pare-feu sur son ordinateur. Et cela prête le flanc aux attaques des trolls et aux autres attitudes regrettables.
Cependant, on pourrait contourner un peu la chose tout en gardant notre privauté en mentionnant ses choix et/ou ses engagements.
Untel (pseudo), de religion chrétienne (+), juive (*), musulmane ()) bouddhiste (b), mormone (m), ésotériste ;-) , relativiste (%), franc-maçonne (ç) (bon, je rigole…); puis quelques précisions pour les chrétiens : orthodoxe, catholique, protestant, libre (O; C; P; L), puis quelques précisions pour les orthodoxes : pratiquant (paroissien) dans l'église russe (ru), russe hors-frontières (rh), russe archevêché (ra), russe ukrainienne (rk), roumaine(ro), serbe(sb), grecque(gr), Constantinople(co), Jérusalem (je), Antioche (an), Alexexandrie (al) etc... ou sans affiliation particulière (--). Les commentaires seraient publiés si ces simples indications sont données, sinon ils seraient censurés par défaut. Cela relativise l'anonymat et permet grosso-modo de savoir avec qui l'on dialogue, sans pour autant aller jusqu'à une identification formelle. Mais il faut évidemment que le modérateur impose ces quelques règles.
On peut aussi le faire spontanément.
C'est juste une idée, un peu baroque, mais une idée quand même.

26.Posté par Tchetnik le 19/02/2020 18:13
@Sylvain

Pour les FM, quand on sait que bien des clercs, prêtres et évêques, en sont, on se dit, pseudo ou pas, que vous ne rigolez pas tant que ça.

Sinon, il faut se méfier des acronymes qui finissent par ne plus dire grand chose. Quel acronyme choisir pour l'Eglise Russe Hors Frontières-Canal Historique, pour l'Eglise Russe Hors Frontières-Canal Habituel...

27.Posté par Nicodème le 20/02/2020 11:20
Pour paraphraser Esope , Internet , la Toile , en français , est , comme la langue , la meilleure et la pire des choses ...:-))

28.Posté par Nicodème le 20/02/2020 11:21
J'ai un doute : j'chais p'us si c'est Esope . Merci de me corriger ...:-(

29.Posté par Tchetnik le 21/02/2020 09:26
@Nicodème

Esope n'avait pas Internet.

Pas l'ADSL en tout cas.

Nouveau commentaire :



Recherche



Derniers commentaires


RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile