Saint Maxime le Grec  (+ 1556 ) surnommé " l'illuminateur de la Russie "
Originaire d'Arta dans l'Epire en Grèce, il partit, jeune adolescent, à Florence faire ses études classiques. Il suivit avec enthousiasme le dominicain Savonarole dans son mouvement de rénovation religieuse et spirituelle qui se termina tragiquement.

Saint Maxime, une fois ses études terminées, se rendit sur la Sainte Montagne de l'Athos, au monastère de Vatopedi, dans l'étude et la méditation. Appelé par le prince russe, Basile Ivanovitch, il vient en Russie pour traduire en slavon le psautier et d'autres livres liturgiques dont la traduction du grec était très imparfaite. Après avoir effectué ce travail, on l'obligea à rester pour continuer d'autres traductions.

Mais, accusé par certains de se mêler de ce qui ne le regardait pas, il fut condamné pour hérésie et relégué au monastère de Volokolamsk. On lui reprochait notamment de défendre la primauté du siège de Constantinople contre les prétentions de Moscou de s'y substituer comme "troisième Rome".

Il fut condamné aux fers dans le monastère de Tver.

Ce qui ne l'empêchait pas d'avoir une importante correspondance et d'écrire encore des traités de théologie. Sur la fin de sa vie, il fut envoyé au monastère de la Trinité saint Serge, près de Moscou, où il eut une plus grande liberté. Il continua sa production littéraire jusqu'à l'épuisement de ses forces à 86 ans.

Il s'opposa à l'infiltration de l'humanisme occidental, transmit au peuple russe les trésors spirituels de Byzance et c'est à ce titre qu'il est surnommé "l'illuminateur de la Russie." Sedmiza

Рака с мощами. Троице-Сергиева лавра. Архитектор В. А. Звёздкин Laure Saint Serge, châsse contenant les reliques de Saint Maxime le Grec
Saint Maxime le Grec  (+ 1556 ) surnommé " l'illuminateur de la Russie "

Rédigé par l'équipe rédaction le 4 Juillet 2018 à 08:10 | 6 commentaires | Permalien


Commentaires

1.Posté par Marie Genko le 03/02/2014 09:15
Savonarole,excommunié, fut brûlé vif en 1498!

Saint Maxime fut donc, comme ce malheureux dominicain, le contemporain de la génération des Raphaël et Léonard de Vinci.
Adolescent à Florence, il a pu toucher du doigt la magnificence de la renaisssance italienne!
Et comme Savonarole, les toiles de Raphaël et ses Christ-enfant dénudés ont du le choquer au plus profond de sa foi!
Rien d'étonnnant donc a ce qu'il se soit opposé à l'infiltration de l'humanisme occidental vers la Russie.

En reconnaissance l'Eglise russe l'a appelé l'illuminateur de la Russie.

l'Enseignement de Saint Maxime le Grec est certainement une des sources de ce respect du Sacré qu'ont su conserver jusqu'aujourd'hui la plus part des Orthodoxes dans le monde entier.

Cet article me donnne à penser que l'Eglise russe contemporaine, s'oppose toujours de tout son poids à la sécularisation du christianisme, tel qu'il a évolué durant le second millénaire en Occident!
Rien d'étonnant à cela puisque cette Eglise a trop souffert dans sa propre chair de l'Eglise Vivante, imposée par les Soviets, pour ne pas connaître les dégâts du rénovationisme!

Mais le fond du problème n'est-il pas quel est le meilleurs chemin pour sauver les âmes des chrétiens?
Et comment trouver un juste milieu entre une sévérité rébarbative pour certains, et une tolérance abusive pour d'autres?

L'accueil du pécheur est certainement la tâche première de L'Eglise!
Mais l'Eglise doit rester la maison de la Parole du Seigneur et c'est au pécheur, qui entre en cette maison, à en accepter les Usages et les Traditions.


2.Posté par père Joachim le 04/07/2018 10:31
Il y a certain anachronisme dans les dates qui laissent craindre de trop grandes approximations sur la vie de ce personnage.
Peut être a t il eu un contact avec l’esprit de œuvre de Fra Angelico, qui garde quelques attache avec les "primitifs" que l'on peut voir dans les premières salles de la Galerie des Offices ?

Chez les primitifs, on est en parfaite harmonie avec l'esprit de la spiritualité commune de la "romanité" finissante. Maxime connaît l’avance des Ottomans dans l’Empire et on peut en déduire qu’il participe au renouveau des paléologue mais il ne peut imaginer ce que sera la Renaissance Italienne. (Rien à voir avec Bessarion, Psellos ou Gémiste dont il prend le contre-pied en se tournant délibérément vers l’Est et probablement pas avec Isidore, persona non grata à Moscou à la même époque)

Ce n’est pas entant qu’"illuminateur" que Maxime va rencontrer sa vocation car cette mission d'évangélisation est consommée depuis longtemps.
Son œuvre géniale est probablement visionnaire et prophétique. Il a l'intuition d'encrer sur des bases solides, à l’Est, ce qu'on a appelé à une époque déjà dépassée : " Byzance après Byzance".
Il ne pouvait certainement pas souscrive à une première déviation dans l’idée d’une 3 éme. Rome (géographique et féodale) puisqu’à l’instar de la Première il n’y avait eu qu’une NOUVELLE.
Rome n’ayant pour ce grand visionnaire, que valeur de symbole civilisationnel.

Aussi douloureux que cela puisse s'entendre, Maxime de Vatopédi, n’aurait il donc pas eu la mission d’introduire pour toujours, la slavité dans l’héritage des Constantins, Justiniens et leurs successeurs qui n’avaient d'autres préoccupations, que de faire survivre l'Idée Romaine universaliste, dont la Russie libre devait être l’héritière privilégiée, dans une version légitime, largement ouverte à la Slavité ?

3.Posté par Tchetnik le 04/07/2018 13:27
La "slavité"? Ca se mange?

4.Posté par Vladimir.G: Tout comme la "Romanité", le 05/07/2018 18:10
Tout comme la "Romanité", bien cher Tchetnik... "La romanité, c'est l'esprit même de l'Eglise, puisque l'Eglise est romaine. (Abbé Jacques Laguérie, Nouvelle revue CERTITUDES - avril-mai-juin 2001 - n°6)


5.Posté par Nicodème le 06/07/2018 01:09
J'ose croire , cher Vladimir , que vous citez l'inénarrable Laguérie , et ses ..heu certitudes , dans le but de nous faire sourire à la vue de cette absurdité : "l'Eglise est romaine" (Et Jésus a présidé la Ste "Cène" en latin …) .. Et avec un grand "E" , s'il vous plaît ! Cela illustre l'impossibilité totale de toute discussion avec ces gens là (les tridentins) , car ils s'obstinent à vouloir ignorer ce qui les dérange dans l'histoire de l'Eglise . Ce qui dénote une malhonnêteté intellectuelle assez stupéfiante . Mais quoi , comment s'en étonner avec ces allumeurs de bûchers ?

6.Posté par Tchetnik le 06/07/2018 09:01
"Romanité" correspond au siège de Rome, Vladimir. Pas à une origine ethnique. Contresens, toujours.

7.Posté par Vladimir.G: commémoration au Mont Athos de l''''arrivée de St Maxime le Grec en Russie le 07/07/2018 15:44
Le monastère de Vatopedi du Mont Athos a commémoré les 3-4 juillet l'arrivée en Russie du moine de ce monastère, St Maxime le Grec. Le patriarcat de Moscou était officiellement représenté à cette commémoration par l'archevêque de Vienne et Budapest Antoine, responsable des institutions à l'étranger de l'Église russe. Le moine de Vatopedi Maxime était arrivé à Moscou en 1518, invité par le grand-prince Basile III. (https://mospat.ru/ru/2018/07/06/news161800/)

Le monastère de Vatopedi (en grec : Μονή Βατοπαιδίου) est le No 2 des vingt monastères orthodoxes de la République monastique du Mont Athos. Il est dédié à l'Annonciation, fête votive le 25 mars (7 avril). En 2009 il comptait 105 moines, pour beaucoup originaires de Chypre.

Le monastère a été fondé en 972. Il abrita autrefois des Arméniens orthodoxes, les dzaith, communauté aujourd'hui disparue en tant que groupe identifiable. Il abrite plusieurs reliques d'importance, dont un morceau de la Vraie Croix, la ceinture de la Vierge Marie, ainsi que le crâne de Saint Jean Chrysostome. Plusieurs icônes miraculeuses sont également présentes sur le site du monastère. La bibliothèque contient près de 2000 manuscrits anciens, dont l'onciale 063 et l'onciale 0102. (https://fr.wikipedia.org/wiki/Monast%C3%A8re_de_Vatopedi)

8.Posté par père Joachim le 07/07/2018 23:05
Derrière l'Archimandrite ELISEE de Simonos Peta qui est sur la droite de la photo indiquée par le lien offert par Vladimir vous avez probablement l'ancêtre anonyme surprenant de la Trinité de Roubleff ???

Nouveau commentaire :



Recherche



Derniers commentaires


RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile