Sainte Irène, martyre à Thessalonique, avec ses sœurs Agapé et Chiona (✝ 304)
Ce n'était qu'une jeune fille quand éclata la persécution à Salonique. Comme beaucoup d'autres, elle s'enfuit dans la montagne pour se cacher, mais elle se reprocha cette lâcheté et revint à la maison. C'est là qu'elle fut arrêtée. Le juge lui offrit la vie sauve si elle apostasiait. Elle refusa et fut brûlée vive.

À Thessalonique en Macédoine, l’an 304, sainte Irène, vierge et martyre. Parce qu’elle avait caché les livres saints, malgré l’édit de Dioclétien, et qu’elle refusait de sacrifier aux dieux, le préfet Dulcétius, qui avait déjà fait mourir ses deux sœurs, Agapè et Chionia, donna l’ordre de l’exposer nue au lupanar, puis la fit jeter dans un brasier.
Source
Sainte Irène, martyre à Thessalonique, avec ses sœurs Agapé et Chiona (✝ 304)

Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 18 Mai 2018 à 10:04 | 0 commentaire | Permalien



Recherche



Derniers commentaires


RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile