Sainte Marina la grande martyre du III siècle, fêtée le 17/30 juillet
Marina est née en Anatolie du Sud, plus précisément à Antioche, à la fin du troisième siècle, pendant le règne de Claude II (268-270). Elle était la seule fille de parents païens nobles. Quand elle avait cinq ans, sa mère est morte (certaines sources disent qu'elle est morte peu de temps après l'accouchement), et depuis que son père Aidesios, était trop occupé à l'exercice de ses fonctions en tant que prêtre païen pour l'éduquer correctement, il tourna ses soins envers Marina avec une femme qui se trouvait être chrétienne. Suite Sainte Marina, grande martyre et vainqueur des démons

Un miracle de sainte Marina
Version française Claude Lopez-Ginisty

Il y a quelques années, une famille de Lymassol, à Chypre, nommée Vassiliou a été bénéficiaire du miracle suivant. En Grèce, cette famille est bien connue à cause des demandes télévisées qu'elle a faites en vue de trouver un donneur pour leur jeune garçon Andrea, qui souffrait de leucémie. Le donateur a bien été trouvé et les parents ont commencé à préparer leur voyage au Texas (USA) où la greffe de moelle osseuse allait être exécutée. Entre-temps, ils ont aussi prié et supplié Jésus-Christ de sauver leur petit garçon. Avant leur départ pour les USA les parents ont entendu parler de miracles de sainte Marina et ils ont appelé le monastère de Sainte-Marina situé sur l'île d'Andros en Grèce pour demander sa bénédiction.

L'higoumène du monastère, le père archimandrite Cyprien a promis qu'il allait prier sainte Marina. Il a également dit aux parents qu'il souhaitait que sainte Marina soit avec Andrea dans la salle d'opération, pour l'aider. Avec la bénédiction de l'higoumène Cyprien et avec beaucoup de foi et la conviction que saint Marina aiderait en effet, la famille Vassiliou est partie aux USA.

Après les tests préparatoires nécessaires à l'opération qu'Andrea devait subir, il a été emmené à la salle d'opération. Peu de temps avant que l'opération ne commence, une femme vint voir le chirurgien qui aurait dû opérer Andrea. Elle a dit qu'elle était le médecin d'Andrea et a demandé à être autorisée à observer l'opération.

La conversation qui a suivi a prouvé que la femme était vraiment médecin. Toutefois, le chirurgien a répondu que "les médecins de l'extérieur" n'étaient pas autorisés à être présents dans la salle d'opération et que la politique de ses équipes médicales était qu'aucun médecin autre que ceux de l'équipe soit impliquée dans ces opérations délicates. L'insistance de la jeune femme a cependant, convaincu le chirurgien de la laisser être présente dans la salle d'opération. Mais avant, il lui a demandé de laisser ses coordonnées au bureau de l'administration. Le médecin inconnu a fait comme dit, et elle puis est entrée dans la salle d'opération avec le chirurgien.

Durant l'opération, elle a donné plusieurs indications concernant le progrès de la procédure. L'opération s'est bien passée et à la fin, le chirurgien a remercié la femme et a quitté la salle d'opération. Les parents d'Andrea sont venus immédiatement pour connaître les résultats de l'opération chirurgicale et le chirurgien a répondu que tout allait très bien, ajoutant qu'il ne pouvait pas comprendre pourquoi ils lui avaient amené Andrea alors qu'ils avaient une aussi bonne doctoresse.

Les parents ont été surpris et ont répondu qu'ils n'avaient pas amené de médecin avec eux. Le chirurgien a insisté cependant. Il leur a aussi dit que quand il était sorti de la salle d'opération, la doctoresse d'Andrea y était restée un peu plus de temps avec le reste de l'équipe chirurgicale et par conséquent, elle devait probablement encore être là. Il a recommandé qu'ils la cherchent. SUITE orthodoxologie
Sainte Marina la grande martyre du III siècle, fêtée le 17/30 juillet

Матушка Евгения Мария Сеньчукова написала : Святая Маргарита, она же Марина, невероятная какая-то. И житие у неё - полное нарушение всех благочестивых правил.

Во-первых, ее никто не крестил.
Во-вторых, она побила диавола молотком. Это прекрасно просто.
В-третьих, один ее палач был христианин и так распереживался, что, казнив ее, покончил с собой, чтобы войти с ней в Царствие Небесное. Что заставляет задуматься о непрощаемости непрощаемого греха.
Ну и вообще - девочка 15 лет. Упрямая и дерзкая. Мучителям хамила. В Бога верила. Такие как раз способны диавола победить.

Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 30 Juillet 2018 à 10:35 | 0 commentaire | Permalien



Recherche



Derniers commentaires


RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile