Seize superbes sites orthodoxes russes situés hors de Russie
Disséminées dans le monde entier, les églises orthodoxes russes ne sont pas seulement des lieux de prière, mais aussi une occasion parfaite de se familiariser avec la culture et l'histoire russes.

1. Cathédrale de la Protection-de-la-Très-Sainte-Mère-de-Dieu /Melbourne, Australie/

Plus de 4 000 membres sont enregistrés dans la congrégation rattachée à cette cathédrale. Outre les immigrants russes de Melbourne, les fidèles d'autres églises orthodoxes (Grecs, Macédoniens, Serbes et Bulgares) assistent également régulièrement à ses services. Appartient à l'Eglise russe EORHF - sous la juridiction de ’Église orthodoxe russe hors frontière.


Seize superbes sites orthodoxes russes situés hors de Russie
2. Cathédrale Saint-Nicolas (Nice)

L'une des principales attractions de la ville française du sud de Nice, la cathédrale orthodoxe Saint-Nicolas serait la plus grande cathédrale orthodoxe orientale d'Europe occidentale. Rattaché au le diocèse orthodoxe russe de Chersonèse du Patriarcat de Moscou. L'État russe décide d'engager une rénovation intérieure et extérieure de l'édifice devant débuter le 17 décembre 2012, jour du centenaire de la cathédrale. Le 19 janvier 2016, la cathédrale est rouverte officiellement après presque deux ans de travaux!


Seize superbes sites orthodoxes russes situés hors de Russie
3. Église du Christ-Sauveur (Sanremo, Italie)

Depuis sa fondation en 1912, l'église était une pomme de discorde entre le patriarcat œcuménique de Constantinople et l'Église orthodoxe russe. En janvier 2019, il a été décidé que l'Église du Christ Sauveur serait administrée par l'Église orthodoxe russe (MP).

Seize superbes sites orthodoxes russes situés hors de Russie
4. Cathédrale Saint-Nicolas (Vienne, Autriche)

Après la libération de Vienne par l'Armée rouge en avril 1945, cette dernière a offert à la cathédrale de 2 045 kg de trophées en cuivre, qui servirent plus tard à fondre la plus grosse cloche. La cathédrale Saint-Nicolas est une cathédrale russe orthodoxe du diocèse russe orthodoxe de Vienne en Autriche, sous la juridiction de l'Église orthodoxe de Russie. Elle est située dans le IIIe arrondissement de Vienne. Elle a été construite entre 1893 et 1899 en tant qu'église dépendant de l'ambassade impériale russe à Vienne. L'empereur Alexandre III en fut l'un des principaux donateurs


Seize superbes sites orthodoxes russes situés hors de Russie
5. Église du mémorial russe (Leipzig, Allemagne)

L'église du mémorial russe a été érigée en 1913 pour commémorer les quelque 130 000 Russes qui ont combattu pour la libération de l'Allemagne contre Napoléon lors de la bataille des Nations près de Leipzig en 1813. Sous la juridiction de l'Église orthodoxe de Russie (MP)

Храм относится к Восточному благочинию Берлинской и Германской епархии Русской православной церкви МП

Seize superbes sites orthodoxes russes situés hors de Russie
6. Monastère de la Sainte-Trinité (Jordanville, États-Unis)

Construit en 1929, il s’agit du plus ancien et du plus grand monastère orthodoxe russe aux États-Unis. Considéré comme l'un des principaux centres spirituels de l'orthodoxie russe en Occident, il comprend le séminaire orthodoxe de la Sainte Trinité, une maison d'édition, un atelier de peinture d'icônes et un musée. Sous la juridiction de ’Église orthodoxe russe hors frontière, EORHF


Seize superbes sites orthodoxes russes situés hors de Russie
7.Cathédrale de la Sainte-Résurrection (Tokyo, Japon)

La cathédrale a été sérieusement endommagée lors du grand tremblement de terre de Kanto en 1923: le clocher, l'entrée ouest et toutes les structures en bois ont été détruits lors de l'incendie qui a suivi, les cloches et objets en argent ayant fondu à cette occasion. Les réparations et les rénovations ont été effectuées lentement, sur 70 ans, jusqu'à ce qu'un programme de restauration majeur soit achevé au début des années 90. L'église porte le nom de son fondateur russe, Saint Nicolas, né Ivan Dimitrovich Kasatkin (1836-1912), responsable de l'introduction de l'Église orthodoxe occidentale au Japon.
Archevêché de Tokyo, la cathédrale est un célèbre monument de Tokyo, le Nicolaï Do. L'Église orthodoxe du Japon est une juridiction autonome de l'Église orthodoxe rattachée canoniquement au Patriarcat de Moscou

SUITE Seize superbes sites orthodoxes russes situés hors de Russie

Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 30 Juin 2019 à 12:24 | 3 commentaires | Permalien


Commentaires

1.Posté par Vladimir G: Et il y en d''''''''''''''''autres le 27/06/2019 15:05
Oui, rien qu'en France: Paris, Biarritz, Cannes...

Toutes construites par et pour les Orthodoxes russes !

2.Posté par Vladimir G: Et il y en d'autres le 27/06/2019 16:55
Et il y en d'autres, rien qu'en France: Paris, Biarritz, Cannes...

Toutes construites par et pour les Orthodoxes russes !


3.Posté par Alexis le 27/06/2019 19:59
A propos de l'Eglise de Cannes:
Malheureusement l'Eglise Orthodoxe de Cannes, Saint-Michel-Archange, n'est plus opérationnelle en tant que telle depuis septembre 2015, car la coupole est tombée (la charpente en bois est en très mauvais état). Pour des raisons de batailles juridiques et financières (il faut trouver les fonds) elle ne sera pas hélas restaurée de sitôt. Certains parlent même d'un projet de démolition et de la construction à la place d'un centre culturel avec une chapelle...
Cependant depuis sa fermeture, les offices continuent heureusement à être assurés dans un préfabriqué installé dans le jardin par des prêtres rattachés à l'Archevêché de la rue Daru (Constantinople).

Nouveau commentaire :



Recherche



Derniers commentaires


RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile