Semaine des Laitages (Maslenitsa)
V.G.

Semaine des laitages 2018 commence le 12 au 18 février

Il y a beaucoup de descriptions des festivités de la Maslenitsa en Russie (1).

C'est en effet une fête populaire très ancienne, issue de la culture païenne et intégrée au calendrier liturgique come «Miassopoustnaïa sedmitsa » (Semaine sans viande) célébrée la semaine précédant le Carême.

Mais l'aspect ecclésial de cette entrée dans le Grand Carême est peu évoqué. Pourtant "l'Eglise nous prépare et nous entraîne pour le grand effort du Carême", comme l'écrit le père Alexandre Schmemann (3). Outre l'abstinence de viande, premier effort préparatoire, la semaine a déjà une structure liturgique semi-carémique; le mercredi et le vendredi sont en particulier des jours non-liturgiques avec des offices de Carême. En voici le début:

Semaine des Laitages (Maslenitsa)
Mercredi Matines

Début des matines selon l'ordinaire en temps de Carême : au lieu de * Le Seigneur est Dieu -, on chante Alléluia au ton de l'Octoèque avec les versets suivants :

V. 1 Au milieu de la nuit, mon esprit veille vers Toi, ô Dieu, parce que lumière sont tes préceptes sur la terre.
V. 2 Apprenez la justice, habitants de la terre.
V. 3 Mon ressentiment saisira un peuple indocile, et maintenant le feu dévore mes ennemis.
V. 4 Ajoute leur des malheurs, Seigneur, ajoute leur des malheurs, aux glorieux de la terre.

Cathismes de l'Octoèque et cathisme du Triode

Ton 2 Donne nous de traverser dans la paix, dans notre humilité, la première purification du jeûne * En ton ineffable amour de l'homme, Christ Dieu, renverse les pièges de l'ennemi * Par ta croix sauve tous les êtres, Toi qui seul connais les cœurs.

Gloire…Donne nous de traverser dans la paix…

Et maintenant... Devant ta croix celle qui T'enfanta sans semence * ne supportant pas de Te voir souffrir injustement gémissait et Te disait : Comment peux-Tu souffrir, impassible de nature, très doux enfant ? * Je célèbre ton extrême bonté.


Canon du Triode * Poème d'André de Crète; Ton 4; 1ère Ode; Hirmos

Je Te chanterai, Seigneur mon Dieu…

Le Seigneur jeûnant humainement pour nous montrer le chemin vainquit le tentateur * Il nous révèle ce qui est nôtre et nous trace notre conduite.

Le divin Moïse au Sinaï par sa tempérance * fut digne de parler à Dieu face à face * Fidèles, imitons le.

Gloire… Seigneur, pardonne à ton peuple * Veille sur lui en Dieu de ton regard compatissant * Couvre nous tous de l'abondance de ton amour.

Et maintenant... Tous nous allons à toi, Mère de Dieu notre sûre défense * et nous appelons ta prière * pour que soit délivré ton troupeau de tous les malheurs.

3ème Ode: Hirmos

Dans le Seigneur mon Dieu fut affermi mon cœur * car les faibles ont été revêtus de puissance.

Par la tempérance, le merveilleux Enoch fut enlevé de la terre * imitons le et nous serons transportés de la corruption vers la vie .

Par les prières et les jeûnes demandons pardon au Rédempteur * Car le Créateur se réjouit du repentir de ses créatures.

Prépare toi, mon âme. Purifie toi avant la Passion du Christ * Que tu puisses avec Lui fêter en esprit la Résurrection.

Tu as enfanté Dieu, intercède toujours pour nous * Car en toi Mère de Dieu, pécheurs, nous nous réfugions.

Source: "Triode"; traduction du père Denis Guillaume, édité par la Diaconie Apostolique

.............................................
Et le samedi de cette semaine (Samedi de la fin des laitages), l'Église commémore tous les hommes et femmes qui ont été "illuminés à travers le jeûne", à savoir les saints Ascètes et Pères. Ils sont le modèle que nous devons suivre, nos guides dans "l'art" difficile du jeûne et de la repentance," écrit le père Alexandre (ibid.)

(1) Cf.
(2) ICI
(3) P. Schmemann – La structure liturgique du Grand Carême




Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 14 Février 2018 à 10:00 | 7 commentaires | Permalien


Commentaires

1.Posté par Vladimir.G.: Le primat de l'EOU-MP demande d'annuler toutes les réjouissance de la semaine des laitage en mémoire des victimes du Maïdan le 16/02/2015 19:27
Le primat de l'EOU-MP demande d'annuler toutes les réjouissance de la semaine des laitages en mémoire des victimes du Maïdan et à l'est de l'Ukraine.

"En nous souvenant du massacre du Maidan, dont l'anniversaire tombe pendant la semaine des laitages, en en rappelant les milliers de morts de l'année dernière dans l'est de l'Ukraine, en pensant que aujourd'hui aussi, en ce moment même, il y a des gens qui ne cessent d'y périr, l’Église orthodoxe ukrainienne annule toutes les festivités qui avaient traditionnellement lieu en cette période de l'année," a dit le métropolite Onuphre, primat de l’Église orthodoxe d'Ukraine (EOU-MP).

2.Posté par Gilles (Bourges) le 09/03/2016 07:03
Dire à Dieu c' est tendre la main , lecture de St-Benoît sur Loire . C'est Carême ici , et bientôt là-bas , Carême et d' Assise aussi , partage et prolongation sans fin , et de jeûnes en trêves et en efforts encore , sur les pas d' Isaïe et de Saint-Paul hors-les-murs parmi d' autres , à nos outils comme des socs de charrues , mosaïque et pierres vivantes en Espérance , et de la Miséricorde hors-les-murs aussi , partageant les tâches en multiples chemins , mains de la paix , de ponts et même à petits pas , du Notre Père et de Sa Main d' Aimer

3.Posté par une catholique: Chandeleur! le 09/03/2016 11:22
@ Justine , @ Tchetnik ....c'est aussi en crèpes-blinis que nous sommes plus que frères!

Tous les ans, la Chandeleur tombe le 2 février, 40 jours exactement après Noël. Mais que représente cette fête et pourquoi mange-t-on des crêpes ?

La chandeleur, ou fête des chandelles, est célébrée chaque année 40 jours après Noël, soit le 2 février. Dans la tradition chrétienne, elle est le jour de la présentation de Jésus au Temple.
Retour de la lumière

Comme beaucoup de fêtes religieuses, il s'agit d'une fête païenne plus ancienne récupérée par le pape Gélase 1er au Ve siècle, qui institua chaque 2 février une procession avec des chandelles. On raconte que ce pape faisait distribuer des crêpes aux pèlerins arrivant ce jour-là à Rome.

À l'origine, la chandeleur marque le moment où les jours commencent à s'allonger plus rapidement. On fêtait alors le retour à la lumière en marchant aux flambeaux, puis en disposant des chandelles dans sa maison, et enfin... en mangeant des crêpes !
Pourquoi des crêpes ?

Pourquoi des crêpes le jour de la chandeleur ? Tout d'abord, leur forme ronde et leur couleur symbolisent le disque solaire, et le retour de la lumière.

Ensuite, elles demandent peu d'ingrédients et sont réalisées avec l'excédent de farine de l'année précédente. On les tourne en espérant prospérité et abondance dans les prochaines récoltes.

4.Posté par Vladimir G:70% des Russes vont faire des blinis pour la Maslenitsa et 25% marqueront le carême... de façon variable. le 16/03/2016 22:51
70% des Russes vont faire des blinis pour la Maslenitsa selon le Centre Levada; 11% ne feront rien de spécial, 24% mangent de la viande et des produits carnés...

25% vont modifier leur régime alimentaire pendant le Carême contre 75% qui ne changeront rien (72% de ceux qui se déclarent Orthodoxes). Les 25 % se répartissent en:
- 3% veulent observer le carême complet pendant toute la durée
- 16% feront un effort pendant toute la durée (abstinence de viande, d'alcool, de tabac...)
- 4% veulent observer le carême complet durant la Semaine Sainte

http://www.levada.ru/2016/03/03/maslenitsa-i-velikij-post/


5.Posté par Gilles le 26/02/2017 08:00
Petit Bon Dieu , Seigneur et par vous aussi Seigneur Jésus , pourriez-vous ou puissiez-vous intercéder et nous ou leur faire comprendre et aimer , à ceux et celles ou têtes dures ou cœurs endurcis ou qui n' ont pas la grâce ou l' avantage même imparfaits ou l' évidence de reconnaître la Main Offerte en Appel et Rappel du Seigneur qui a souffert pour nous sur la Croix , qu' il est Un Père , Fraternité d' Abraham et multiples chemins , Espérance en Partage au Nom du Père et guide pour nos pas et nos actes au chemin de la Paix

6.Posté par Gilles le 03/03/2017 06:40
"Vers les verts pâturages ou bien les eaux tranquilles" Il nous fait reposer . Non pas pour s' isoler . Mais pour s' apaiser aussi et , défaits de nos vanités et sans s' arrêter aux effets , à l' immédiateté et au visible , ne pas se décourager . Lectures ou simples promenades , Méditations comme cheminer , aux temps du Carême aussi , Espérer

7.Posté par justine le 05/03/2017 15:07
Réponse au post 3: "Comme beaucoup de fêtes religieuses, il s'agit d'une fête païenne plus ancienne récupérée par le pape Gélase 1er au Ve siècle..."
Bien que ce commentaire soit vieux d'un an, en tant qu'Orthodoxe, on doit y répondre, car cettte fête du 2 février n'est pas du tout ce qu'il dit, se référant aux habituelles déformations en la matière. En réalité, elle tire son origine non d'une fête païenne soi-disant récupérée par le pape Gélase au 5e siècle, mais bien de la Sainte Ecriture laquelle prescrit, dans l'Ancien Testament et plus précisément au Livre Lévitique chapitre 12, que la mère d'un fils premier-né doit se présenter au Temple 40 jours après l'accouchement, quand "les jours de sa purification sont accomplis" (Lev 12, 6), apportant son offrande, afin que le prêtre fasse l'appaisement requis. Cette disposition de la Loi de Moïse fut exactement observée par la Très Sainte Mère de Dieu, comme nous l'apprend l'Evangile de Luc (2,22 et suiv.). Voilà donc l'origine véritable de la Fête de la Sainte Rencontre.

Quant à l'ancienneté de cette fête de l'Eglise, elle existait en tout cas déjà avant l'an 311, année du décès de St Méthode de Patare qui lui consacre une homélie. Dans le Journal d'Egérie on trouve une courte description de sa célébration à Jérusalem en l'an 384: "Le 40e jour apres l'Epiphanie [à cette époque nom donnée à la Nativité du Christ, comme le prouve encore une fois ce meme Journal qui décrit sous ce vocable la fête de la Nativité et non pas celle du Baptême!] est célebré ici avec les plus grands honneurs, car ce jour-là il y a une procession vers l'Eglise de la Résurrection à laquelle tous prennent part, et toutes choses sont faites selon leur ordre dans la plus grande joie, exactement comme à Pâques." Ce qui pourrait expliquer la procession aux chandelles à Rome, car ces processions à Jerusalem, comme les décrit Egérie, se faisaient toujours avec une grande abondance de lumières.

8.Posté par Daniel le 05/03/2017 20:33
Un grand merci à Justine pour son message 7 qui remet les choses en place, comme souvent.

Nouveau commentaire :



Recherche



Derniers commentaires


RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile