UNE COMMUNAUTÉ ORTHODOXE RUSSE DANS LA PRINCIPAUTÉ DE MONACO
V. Golovanow

La principauté de Monaco abrite depuis plusieurs années une communauté orthodoxe d’obédience grecque desservie par l’Archiprêtre Michel Seliniotakis qui célèbre dans la Chapelle de la Visitation, place de la Visitation, Monaco Ville, mise a la disposition par l’Église catholique. Mgr Emmanuel, Métropolite de France, est venu y célébrer une Liturgie pontificale le 20 mai dernier

Les Russes devenant de plus en plus nombreux, ils ont décidé de fonder leur propre communauté dans le cadre du diocèse de Chersonèse, qui regroupe les paroisses du patriarcat de Moscou en France, Suisse, Espagne et Portugal.

L’évêque de de Chersonèse Nestor s’est rendu à Monaco à la fin de 2017 et a rencontré, en particulier, Mgr Bernard Barsi, l’ordinaire catholique de Monaco

UNE COMMUNAUTÉ ORTHODOXE RUSSE DANS LA PRINCIPAUTÉ DE MONACO
"Cet entretien approfondi a été l’occasion de parler du statut des fidèles orthodoxes appartenant au Patriarcat de Moscou. L’évêque Nestor a exposé au cours de cet entretien l’histoire et la situation des croyants orthodoxes russes dans la Principauté.

L’entretien s’est déroulé dans une ambiance de compréhension mutuelle. Un livre illustré édité par le séminaire Sainte Geneviève ainsi qu’un catalogue des œuvres de l’iconographe Léonide Ouspensky ont été offerts à Monseigneur Barsi qui a, de son côté, remis à l’évêque de Chersonèse, un livre consacré à Sainte Dévote, protectrice de Monaco
."

Photo: Le samedi 16 décembre a eu lieu, dans les locaux de l’archevêché, une rencontre entre Monseigneur Nestor, évêque de Chersonèse, et l’archevêque de la Principauté de Monaco Mgr Bernard Barsi et l’archiprêtre Vadim Zakrevsky.

UNE COMMUNAUTÉ ORTHODOXE RUSSE DANS LA PRINCIPAUTÉ DE MONACO
Une association appelée « L'Église orthodoxe russe de Monaco » (EORM) a été crée, présidée par Alexandre Hagerty, et la communauté orthodoxe est consacrée aux Saints Martyrs Impériaux dont le culte, cent ans après le massacre de la famille Romanov à Ekaterinbourg, est un véritable symbole de la débolchévisation en Russie. Un site dédié est en construction et un lieu de culte a été trouvé dans l’église reformée, mise à disposition de la communauté pour des célébrations hébdomadaires.

C’est la célébration nocturne de Pâques en avril dernier qui y a inauguré les offices orthodoxes, avec la participation de plus de 150 fidèles; la Sainte Liturgie y sera dorénavant célébrée tous les samedi matin par l’archiprêtre Vadim Zakrevskij, prêtre venu d’Ukraine rattaché à la cathédrale de Nice depuis 2017.

UNE COMMUNAUTÉ ORTHODOXE RUSSE DANS LA PRINCIPAUTÉ DE MONACO
UNE COMMUNAUTÉ QUI GRANDIT

"On aura aussi la possibilité de s’y marier et de faire baptiser ses enfants, ajoute Alexandre Hagerty, et on pourrait ensuite envisager la construction un jour d’une église orthodoxe en Principauté, dans deux ans. Les fidèles tous ensemble pourraient financer un tel édifice pour la communauté orthodoxe de Monaco," continue-t-il plein d’optimisme.

La communauté compte en effet grandir et c’est d’ailleurs à Monaco, au Monte-Carlo Bay, que se tiendra pour la première fois, le 15 juin prochain, le gala en faveur de la Cathédrale russe Saint Nicolas de Nice.

Organisé par les "Amis de la Cathédrale Russe de Nice" (ACRN), ce grand événement annuel de la communauté russe de la Côte d’Azur est placé sous le Haut Patronage de l’Evêque de Chersonèse Nestor, S.A. la Princesse Dorothea Romanoff – Président d’honneur de l’ACRN, S.A.S. le Prince George Yourievsky – Membre d’Honneur de l’ACRN, S.E. Monsieur Alexey Meshkov – Ambassadeur de Russie en France et à Monaco, Madame Ekaterina Semenikhina – Consul Général Honoraire de la Fédération de Russie à Monaco, Monsieur Pierre de Fermor- Président de l’ACRN


UNE COMMUNAUTÉ ORTHODOXE RUSSE DANS LA PRINCIPAUTÉ DE MONACO
UN ARTICLE CAUSTIQUE

Samuel Lieven, dans "La Croix" parle à propos de cette nouvelle communauté de " vieille compétition entre les Églises orthodoxes russe et grecque" dont "pour des raisons historiques liées à l’immigration," la France serait le terrain privilégié… répétition à l’échelle du petit rocher de Monaco de ce qui se joue dans la sphère orthodoxe en France et à l’international." Ainsi Mgr Emmanuel, qui préside es qualité l’assemblée des évêques orthodoxes de France (AEOF) déclare "On sait bien qu’il y a, derrière cette démarche, une volonté russe d’avoir des lieux de culte visibles dans les endroits les plus prestigieux…"

"Dans cette compétition, Nice, la côte d’Azur et le rocher monégasque représentent une concentration de richesse et d’influence hors pair," continue Samuel Lieven. « On retrouve le problème bien connu depuis le XIXe siècle de la disproportion des moyens entre Moscou et les autres Églises orthodoxes, souligne un connaisseur de l’orthodoxie en France. Quelle que soit la nature de leurs intentions, les Russes créent, de fait, une situation de quasi-monopole : quand leur lieu de culte sera édifié à Monaco, il aura tendance à attirer à lui l’ensemble des orthodoxes. Il n’est pas surprenant que les Grecs le prennent mal. »


Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 18 Juin 2018 à 11:53 | 13 commentaires | Permalien


Commentaires

1.Posté par père Joachim le 12/06/2018 17:10
Bla bla ... la france est un Pays laïque. Monaco est un état "confessionnel"
RIEN ne peut s'y faire sans l'accord de l'église officielle.

Aristote ONASIS, qui en son temps releva la Principauté en faillite et pouvais prétendre à une "certaine influence", avait déjà acquis un terrain pour bâtir un édifice religieux pour ses quelques 200 employés. Ils durent se contenter de l'existence de l'église St.Spyridon de Nice.
Ainsi même si le magna pu obtenir la main de la Première Dame des USA, jamais, la bulle permettant la réalisation de son pieux désir ne lui fut accordée.

Autant dire que même la fausse "donation de Constantin"a la vie dure...et tout autant les antagonismes nationaux.

Allez, avec l'état d'esprit qui règne les ennemis de l'AXE ORTHODOXE peuvent dormir en PET.

2.Posté par Tchetnik le 12/06/2018 20:01
Encore un truc coûteux et inutile.

Ceci dit, la critique de Mgr Emmanuel ne manque pas de sel. C'est la lame de poignard qui se moque du tétanos.

3.Posté par Mscha le 12/06/2018 20:36
Дорогие друзья, я бы посоветовал газетам Nice Matin et La CROIX перестать заниматься интригами и печатать статьи обоносванные на правдивости. Насколько мне известно митрополит Эмануил никогда не выступал против открытия в МОНАКО русского прихода Корсунской епархии. Греческие священники греческого прихода в Нице Святого Спиридона никогда не выражали протестов и были вполне нейтральны.
Кто поднимает волну? Кто больше всех сопротивляется отктытию русских приходов?

4.Posté par Marie Genko le 12/06/2018 22:48
Traduction du commentaire N° 3 posté par Micha :

Chers amis, En ce qui me concerne je conseillerais aux journaux Nice Matin et La Croix d'arrêter d'intriguer et de publier des articles fondé sur des vérités. Autant que je puisse le savoir, le métropolite Emmanuel ne s'est jamais exprimé contre l'établissement à Monaco d'une paroisse russe du diocèse de Chersonèse. Les prêtres grecs de la paroisse Saint Spiridon de Nice n'ont jamais émis de protestations et sont restés complètement neutres.
Qui attise la guerre? Qui plus que tout autre s'élève contre la création de nouvelles paroisses russes?

5.Posté par père Joachim le 13/06/2018 06:48
Merci chère Madame de nous offrir la facilité d'une traduction qui nous évite la tache de le faire très approximativement.
Quand je parle de la présence d'une compagnie de navigation dont le siège est encore présent en Principauté et de l’impossibilité de créer une chapelle/aumônerie pour ses employés je suis en dessous de la réalité.
Depuis les années 60 et avant l'accession au pouvoir de S.E. Prince Régné 1er., Monaco à été et reste un des centres de gestion les plus important de ce qui reste encore une des premières flottes mondiales, indépendamment de la "vitrification"économique de leurs Pays d'origine.

Du point de vu biblique, "connaitre la Vérité" n'est ce toujours pas encore, l'étape première pour bâtir la cohésion des peuples et de leurs Cultes dans la Liberté des enfants de Dieu ?

6.Posté par Micha le 13/06/2018 07:26
père Joachim
Наверное нужно попросить Marie Genko чтобы она перевела мне что Вы хотите сказать своими комментариями. Не понимаю смысла, о чем вы пишите и причём здесь новая церковь в Монако ?

7.Posté par père Joachim le 13/06/2018 10:00
Cher MICHA, merci pour votre pragmatisme et excuser si les clarifications historiques que je donne ne concernent pas directement ma satisfaction de voir un nouvel espace russe de prières se fonder en Principauté, si pour finir les autorisations sont accordées.

Une telle fondation ne fera qu'enrichir et consacré cet espace princier qui honore la Sainte Martyre Dévote du Seigneur.

Et à partir de là, avec des rites coutumes et traditions culturelles italo-françaises, grecques ou russes, c'est bien du seul sacrement pascal "du Pain et du Vin"que nous allons attendre la régénération, l'unité et la consécration chrétienne des choses des lieux et des gens.

8.Posté par Vladimir G le 16/06/2018 18:42
(Texte en français plus bas)

Благословите дорогой Отец Жоаким,

Я постараюсь пояснить Ваши объяснения для тех кто, как Micha, плохо знают исторический контекст. Вы ссылаетсь на "onatio Constantini", документ оказавшимся подделкой, которым святой император Константин 1 якобы давал римскому папе "imperium" над западной Церковью. Папство этим пользовалось начиная с конца первого тысячелетия, чтобы оправдывать свои территориальные и политические претензии. (Фальшивость ддокумента былы доказана в 1440 гуманистом Лораном Валла).

Ссылаясь на эту подделку, Вы поагаете, что Монако является частью папского "imperium", и что никакая православная церковь не будет там разрешена. И вы это опираете неудачей попытки Onasis ппосттроитть прравослаавный храм в 1960-х гоодах ...

Я думаю со своей стороны, что времена изменились: патриарх Кирилл встретился с папой Франсуа, владыко Нестор встретился с Mgr Bernard Barsi, и я думаю, что несколько олигархов, поддержанных ВВ. Путиныным, смогут теперьь преуспеть там, где у Onasis не получилось 1/2 века назад.

Я хоччу еще добавить, что я не превел все слова владыки Эммануила из статьи " La Croix"; он еще язвительно подчеркивает, что, если в регионе "есть несколько тысяч православных ", как это утверждает Александр Ажерти, их почему-то не видно на воскресных Литургиях в гречесскоом приходе...

Bénissez cher père Joachim,

Je vais essayyer de clarifier vos explications pour ceux qui, comme Micha, ne maitrisent pas bien le contexte historique. En citant "la fausse donation de Constantin", vous faites allusion à cet acte, qui se révéla être un faux, par lequel l'empereur Constantin Ier était censé donner au pape Sylvestre l’imperium sur l'Occident. La papauté s'en servit à partir de la fin du Ier millénaire pour justifier ses prétentions territoriales et politiques. (La démonstration de sa fausseté fut réalisée en 1440 par l'humaniste Laurent Valla.)

En citant ce faux, vous suggérez que Monaco fait partie de "l'imperium" papal et qu'aucune église orthodoxe n'y serait autorisée. Et vous vous appuyez sur l'échec d'Onasis dans les années 1960...

Je pense pour ma part que les temps ont changé: le patriarche Cyrille a rencontré le pape François et Mgr Nestor a rencontré Mgr Bernard Barsi et je pense que quelques oligarques, appuyés par V. Poutine pourront réussir là ou Onasis a échoué il y a 1/2 siècle.

Je voudrais aussi ajouter que je n'ai pas repris toutes les citations de Mgr Emmanuel dans l'article de "La Croix"; il relève ne particulier avec acrimonie que, s'il y a "plusieurs milliers d'orthodoxes" dans la région, comme l'affirme Alexandre Hagerty, on ne les voit pas souvent aux Liturgies dominicales de la paroisse grecque ...

9.Posté par В Монако совершена первая Божественная литургия архиерейским чином le 17/06/2018 09:45
В субботу 16 июня епископ Корсунский Нестор, находящийся с архипастырским визитом на юге Франции, посетил одну из самых молодых общин епархии, которая была основана весной этого года на территории Княжества Монако.
В этот день епископ Нестор совершил свою первую Литургию в храме монегаскской общины.
Его Преосвященству сослужили окормляющий общину протоиерей Вадим Закревский, секретарь епархиального управления священник Максим Политов, настоятель Никольского собора в Ницце протоиерей Андрей Елисеев, клирик ниццкого собора протодиакон Иоанн Буздуган.

За богослужением молился архиепископ Монако Бернар Барси.

По окончании богослужения епископ Нестор обратился к присутствующим со словом назидания, в котором призвал всех собравшихся принимать активное участие в становлении и развитии новой православной общины.
Затем, в знак благодарности за архипастырское попечение о верных чадах Русской Православной Церкви, проживающих на территории Княжества, община преподнесла своему архипастырю в дар Корсунскую икону Божией Матери.
После Божественной литургии епископ Нестор имел общение с главой архиепархии Монако архиепископом Бернаром Барси, который одним из первых поддержал создание руской православной общины на территории Княжества еще в 2017 году. Иерархи обменялись памятными подарками.

Затем Управляющий Корсунской епархией разделил праздничную трапезу с общиной.

10.Posté par Une première liturgie épiscopale orthodoxe vient d'être célébrée dans la Principauté de Monaco le 17/06/2018 19:02
Monseigneur Nestor, évêque de Chersonèse, qui se trouvait en visite épiscopale sur le littoral méditerranéen s’est rendu dans l’une des communautés orthodoxes les plus récemment formées, celle de la Principauté de Monaco. Elle a été fondée au printemps 2018.

Mgr Nestor y a célébré le 16 juin une Divine Liturgie.

Concélébraient l’archiprêtre Vadim Zakrevsky, prêtre en charge de cette communauté, le père Maxime Politov, secrétaire de l’administration diocésaine, l’archiprêtre André Elisséev, recteur de la cathédrale Saint Nicolas à Nice ainsi que le protodiacre Ion Buzdugan appartenant au clergé de la cathédrale de Nice.

Assistait à l’office Monseigneur Bernard Barsi, archevêque de la Principauté de Monaco.

Monseigneur Nestor a prononcé une homélie. Il a appelé les fidèles à se montrer actifs pour renforcer et parfaire la nouvelle communauté orthodoxe.

Les fidèles ont, en signe de reconnaissance, offert à leur évêque une icône de la Mère de Dieu de Chersonèse.

Monseigneur Nestor a eu avec l’archevêque Bernard Barsi un entretien chaleureux. Il l’a remercié pour le soutien qu’il a accordé à la création de la communauté orthodoxe. Monseigneur Barsi avait manifesté cette initiative déjà en 2017.

Un repas fraternel a été ensuite offert par la communauté.

11.Posté par Irénée le 17/06/2018 19:59
C'est une bonne nouvelle, mais le lieu est très laid !

12.Posté par Micha le 18/06/2018 11:15
Irénée
Не нужно беспокоится, стены украсят иконами, а регулярные службы и прихожане создадут молитвенное состояние. Кстати лучше иметь такое место, даже если оно laid, чем церковь превратившуюся в руины « tombe un ruins »

13.Posté par Vladimir G: Il reste à espérer que les Orthodoxes russes parviendrons à bâtir leur propre église le 18/06/2018 23:09
Des gouts et des couleurs, bien cher Irénée...

Il s'agit d'un temple réformé moderne, "d’une simplicité absolue, juste la Bible posée sur une table de marbre vert, des vitraux à motifs géométriques sans figure humaine, une croix vide puisque Jésus est ressuscité, aucun autre signe religieux, ni cierge ni la moindre fioriture ..." (http://www.monacohebdo.mc/5167-les-portes-de-l%E2%80%99eglise-reformee-ne-grincent-pas). L'essentiel est que les Orthodoxes russes puissent y célébrer leur culte, comme le souliogne Micha, et l'affluence à cette Liturgie pontificale montre bien que la demande est là, malgré qu'en ait Mgr Emmanuel... Mais il n'y aura pas d'icônes autres que provisoires, pendant les offices orthodoxes hebdomadaires, quand le temple leur est prêté grâce à l'esprit œcuménique des Réformés.

Il reste à espérer que les Orthodoxes russes parviendrons à bâtir leur propre église comme les Réformés l'on fait il y a 60 ans...

14.Posté par Vladimir G: Il reste à espérer que les Orthodoxes russes parviendrons à bâtir leur propre église le 18/06/2018 23:09
Des gouts et des couleurs, bien cher Irénée...

Il s'agit d'un temple réformé moderne, "d’une simplicité absolue, juste la Bible posée sur une table de marbre vert, des vitraux à motifs géométriques sans figure humaine, une croix vide puisque Jésus est ressuscité, aucun autre signe religieux, ni cierge ni la moindre fioriture ..." (http://www.monacohebdo.mc/5167-les-portes-de-l%E2%80%99eglise-reformee-ne-grincent-pas). L'essentiel est que les Orthodoxes russes puissent y célébrer leur culte, comme le souligne Micha, et l'affluence à cette Liturgie pontificale montre bien que la demande est là, malgré qu'en ait Mgr Emmanuel... Mais il n'y aura pas d'icônes autres que provisoires, pendant les offices orthodoxes hebdomadaires, quand le temple leur est prêté grâce à l'esprit œcuménique des Réformés.

Il reste à espérer que les Orthodoxes russes parviendrons à bâtir leur propre église comme les Réformés l'on fait il y a 60 ans...

15.Posté par Tchetnik le 19/06/2018 10:26
La très puissante "église orthodoxe" aux "700 000 fidèles" qui doit mendier un temple protestant…

A ce niveau, ce n'est plus de la foi, mais du mystagogisme...

16.Posté par Irénée le 19/06/2018 14:03
Oui, les goûts et les couleurs, ça se discute !
Mais par contre je suis personnellement beaucoup plus troublé par le fait que ce lieu soit "partagé" avec une communauté issue de la Réforme.
La célébration de l'eucharistie sur une table ayant été utilisée pour la Cène le dimanche précédent n'est pas très conforme aux règles de l'Eglise.
Je m'étonne qu'il ne soit pas possible de trouver un lieu à Monaco qui puisse être prêté de manière permanente à l'Eglise orthodoxe...

17.Posté par père Joachim le 20/06/2018 07:35
Vladimir, il y a un principe de sociologie religieuse qui dit que ce que les religions ont été elles le seront à nouveau dans des conditions et des moyens qu'elles pourront disposer à nouveau.

Pour nous chrétiens "responsables" de toutes les couleurs de la terre, il convient donc d'opérer avec réalisme et au prix de quelques sacrifices douloureux, les corrections fondamentales de nos principes "fondateurs" sans trop trainer les pieds, pour plus de fidélité à Notre Seigneur Ressuscité, qui voudrait par nous renouveler le cœur de l'humanité et la surface de la terre...
et autrement dit, ( pour le meilleur de nos "boutiques" en perte tragique de vitesse).

18.Posté par Vladimir G: construire une église serait donc un grand succès pour toute l''''Orthodoxie ... le 22/06/2018 19:41
On dirait que les derniers commentateurs n'ont pas bien saisi la situation décrite dans mon article et complétée par le père Joaquim: Monaco est un territoire catholique où la règle "cujus regio ejus religio" s'appliquait il y a peu strictement. Jusqu'aux années 1950 il n'y avait, à ma connaissance, aucun lieu de culte hétérodoxe et, alors que l'Église réformée parvenait à construire son temple en 1958, Onasis échouait à obtenir la possibilité d'implanter une église orthodoxe. Nos coreligionnaire monégasques ont dû attendre 2012 (à vérifier, mais je n'ai pas trouvé mention de culte orthodoxe avant cette date) pour qu'une chapelle catholique soit mise à leur disposition : " La chapelle demeure affectée au culte catholique mais des célébrations, selon les différentes traditions orthodoxes pourront y être célébrées régulièrement" (http://fanarion.blogspot.com/2012/12/8-2012.html). Elle est gérée dans le cadre de la communauté grecque St. Spyridon basée à Nice depuis 1959 (http://www.st-spyridon-nice.com/communaute-grecque/idrysi/) et l'émergence d'une nouvelle communauté orthodoxe active expliquerait l'agacement de Mgr Emmanuel; il la voit comme une "concurrente", d'autant plus que des liens ancien existent avec avec la représentation locale de de "Daru", dont les démêlées juridiques avec l'Église russe ne sont pas terminées...

La possibilité offerte à l'Eglise russe de construire une église serait pourtant un grand succès pour toute l'Orthodoxie et la mise à disposition du temple protestant permet à la communauté de s'affirmer, comme le montrent les premiers offices. Les célébrations se font, bien évidement, dans des conditions "de campagne": comme l'explique l'article cité en 14: "Le temple lui-même n’est pas un lieu sacré: on peut y parler à haute voix, voire poser son calepin de journaliste sur l’autel sans s’attirer les foudres divines." Ainsi, c'est un autel portatif, en fait un antimension, qui consacre l'autel, comme il le ferait de toute table, pour permettre les célébrations...

Nouveau commentaire :



Recherche



Derniers commentaires


RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile