Ukraine: " la simple création d'une nouvelle métropole" ?!
"Il ne s'agit pas là d'une autocéphalie octroyée à l'Eglise d'Ukraine mais de la simple création d'une nouvelle métropole", dit le protodiacre André Kouraev.

En désignant ses deux exarques - Mgr Daniel de Pamphilon des États-Unis et Mgr Hilarion d’Edmonton du Canada - le Phanar se prépare à mettre en place une métropole de Kiev. Le synode l'Eglise orthodoxe russe a élevé de vigoureuses protestations car il c'est là une ingérence dans la vie d'une autre Eglise locale.

"C'est une métropole comme il y en a beaucoup d'autres. Ce qui importe est la dénomination Ἐξάρχους αὐτοῦ ἐν Κιέβῳ - "Exarque de Kiev", ce serait donc un représentant du patriarche PC et non l'élu de son diocèse ou des fidèles. Voici comment je vois la feuille de route: lieu ou l'on peut déposer des demandes d'adhésion à la nouvelle métropole. Tous ceux qui le souhaitent sont à même de le faire. Suivra la convocation d'un concile réunissant tous ceux qui se serait manifesté. Il est évident que Philarète n'y est pas attendu, à moins qu'il n'abdique le rang patriarcal qu'il s'est conféré.

Le concile sollicitera Constantinople d'accorder l'autocéphalie. Constantinople acceptera. Cet accord n'équivaudra pas à la création d'un trône patriarcal "

Назначение Фанаром экзархов в Киев свидетельствует о воссоздании рядовой митрополии Константинопольского Патриархата
Lien Trad pour PO

Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 13 Septembre 2018 à 12:35 | 29 commentaires | Permalien


Commentaires

1.Posté par Tchetnik le 08/09/2018 18:02
Un Américain et un Canadien...What a happy coïncidence...

2.Posté par Michel Milkovitch le 08/09/2018 21:31 (depuis mobile)
Accepter ce geste d’autorité équivaudrait à lui reconnaître le bien-fondé ! Or, c’est un acte de violence que vient de commettre le Patriarcat de Constantinople en violation de nombre de canons, et au mépris de l’esprit de l’Eglise. Du néopapapisme!

3.Posté par Pandelis le 09/09/2018 00:48
Quel gâchis et quelle tristesse !!! Au lieu d'essayer de réunir ce qui est épars dans la seule et unique église de Dieu qu'est l'Orthodoxie, on divise. Mais je pense que dans ce cas de figure, l'adage : " diviser pour mieux régner ", ne se traduira pas dans les faits car l'Ukraine n'est pas l'Estonie.
De plus, choisir deux métropolites, l'un américain et l'autre canadien pour concrétiser un exarchat du Patriarcat Œucuménique à Kiev est un mauvais signal envoyé à la seule église canonique d'Ukraine et au Patriarcat de Moscou qui ne se croiseront pas les bras.
En tant que simple laïc grec orthodoxe, je redoute un schisme sans précédent au sein de la seule et unique église de Notre Seigneur et Dieu Jésus Christ, si une nouvelle métropole de Kiev recevait la bé
nédiction du Patriarcat Œcuménique. On pourrait voir émerger deux camps antagonistes, les slaves et caucasiens fidèles au Patriarcat de Moscou et les hellenistes fidèles au Patriarcat Œcuméniques
De plus, le problème ecclésial pourrait déborder sur le théâtre politique de l'Ukraine où l'occident avec l'Otan et les américains essaient de faire basculer le pays dans leur camp. La Patriarcat de Moscou étant très lié avec Vladimir Poutine, ce dernier tentera d'intervenir indirectement avec les moyens qui sont les siens et on a vu qu'ils sont et ont été très efficaces en Syrie. N'oublions pas que le Patriarcat Œcuménique a son siège en Turquie et que Poutine et Erdogan entretiennent de bonnes relations, notamment en politique étrangère. Qu'Erdogan en veut à l'amérique de protéger sur son territoire un imam qui est l'un de ses principaux opposants, que Poutine pourrait lui faire remarquer que les américains lui jouent le même tour religieusement, et que... et que...

4.Posté par justine le 09/09/2018 16:01
A Pantelis: Ne vous attristez pas outre mesure, cher Pantelis, car la chose a son bon côté. Comme l'a souligné le métropolite Hilarion dans sa récente interview avec rossija 24 (https://youtu.be/wKQe4KDC9qA, en russe, transcription partielle en grec sur:
http://www.romfea.gr/epikairotita-xronika/23723-bolokolamsk-ilarion-i-ekklisiastiki-diplomatia-kai-o-dialogos-ejantlithike et
https://www.vimaorthodoxias.gr/rosiki-ekklisia/volokolamsk-gia-to-oukraniko-to-fanari-patise-anoichta-sto-monopati-tou-polemou/),

après la rupture de Moscou avec le Fanar, "Bartholomé n'aura plus le droit de s'appeler lui-même tête de l'Orthodoxie, puisque la moitié au moins du plérome orthodoxe ne le reconnaîtra plus".

En fait, par ses actes anti-canoniques, anti-apostoliques et anti-évangéliques en Ukraine et ailleurs, ce patriarche à la superbe sans précédent en Orthodoxie s'est d'ores et déjà détrôné lui-même, chose que les hiérarques timorés qui en avaient la responsabilité n'ont pas osé faire. N'est-ce pas là l'oeuvre de la très subtile et incomparablement sage Providence Divine?

5.Posté par adrien le 09/09/2018 20:40
Il faut prier pour que des membres du patriarcat de Constantinople stoppe cela avant qu'il soit trop tard !

6.Posté par père Joachim le 09/09/2018 23:03
Je ne veux pas vivre dans une Communion Mondiale d'Eglises, qui n'offre pas le "droit d'appel" à des entités ecclésiales extérieure, qui se déchirent dans des affrontements culturels et politiques.

Je ne veux pas vivre dans une Communion Mondiale d'Eglises, qui adhèrent au schéma de l'ecclésiologie des églises dites "monophysites" comme la communion sans communions des Coptes Arméniens Éthiopiens. Même si pour la communion des "église dites byzantines" on y ajoutait une dimension fédérative type USA ou COE.

Je ne veux pas vivre dans une Communion Mondiale d'Eglises, monolithique, avec un pouvoir absolut mondialisé, de droit divin dans un régime de pan-latinité (avec des variantes grecque ou russe ou roumaine...)

Je veux vivre pour l'avenir de notre jeunesse dans une église qui doit trouver des FORMES ECCLESIOLOGIQUES ré-adaptées après la fin de PAX ROMANA de la pax-ottomana de la pax slavoniqua et de la pax sovietiqua...sur les quelles ont été bâti "l'unité orthodoxe" (hypothétique ?)

En ce domaine d'ecclésiologie plus que dans touts autres il conviendra, sans doute, de s’inspirer du Modèle Trinitaire de la théologie des Pères, plutôt que d'axes politiques, atlantiste ou euro asiatique...et que sais-je dans des domaines psychologiques individuels moins honorables ?

Tous ces invitations déviantes continuerons à jouer leur rôle délétère qu'en l'absence de clarifications dans un des domaine de la Christologie orthodoxe, qui s'appelle l’ecclésiologie.

7.Posté par N.B. le 10/09/2018 08:47
Mgr Emmanuel de France : « Le Patriarcat œcuménique ne menace ni n’est menacé »

A votre avis, quand le processus d’octroi de l’autocéphalie à l’Église orthodoxe d’Ukraine s’achèvera-t-il ?

Le processus d’octroi de l’autocéphalie, comme Sa Sainteté l’a mentionné, constitue un privilège exclusif du Patriarcat qui a la responsabilité « de mettre les choses en bon ordre ecclésiastique et canonique ». Le processus est engagé. Quant au progrès et à l’évolution des choses en Ukraine, nous verrons cela en route. En tout cas, le Patriarcat œcuménique ne tient pas à renvoyer le règlement de la question ukrainienne aux calendes grecques : comme Sa Sainteté l’a rappelé lors de la Synaxe des hiérarques du Trône œcuménique, il s’agit d’une priorité. SUITE

8.Posté par Mischa le 10/09/2018 09:26
Неужели у п.Варфоломея и у м.Эмануила затаилась обида на п.Кирилла из-за Собора в Крите и они теперь мстят?!
Месть плохой советчик.... Неужели снимут анафему с Филарета? Ведь они сами его не признают... чего только не сделаешь ради своей "матери церкви"

9.Posté par Daniel le 10/09/2018 11:53
Ca va saigner...

10.Posté par Affeninsel le 10/09/2018 15:41
Oui, ça va saigner, mais ce n'est pas spécialement réjouissant.
A nous, orthodoxes en Occident, que les comportements anti-canoniques de nos hiérarques passés et présents ont mis dans une situation d'imbrication totale entre juridictions qui s'apprécient peu ou superficiellement, il sera d'autant plus dur de savoir quoi faire si un schisme se produit. Qui choisir ? Où aller, où ne pas aller ? Quelle horreur pour tous les croyants...

11.Posté par Nicodème le 11/09/2018 00:52
Où aller ? où ne pas aller ? ben se barrer , se casser , pardi ! Se retirer dans l'île déserte de son cœur où d'être un chrétien virtuel on ait la liberté ! Je ne suis pas étonné de l'action de Bartholomée , et de ses autres pantins , en France . On le sentait venir depuis longtemps . Tout cela est politique . l'ecclésiologie a bon dos . Il y a une guerre civilisationnelle dont l'enjeu paraît être le triomphe de la globalistaion et de la sacrosainte "démocraSSie" , mais en réalité est bien plus fondamental : la nature profonde de l'être humain , homme et femme , image de Dieu .. L'enjeu est la victoire ou non de la folie prométhéenne du transhumanisme , dont LGBT est le dessus de l'iceberg . Or , force est de constater que , dans ce combat de l'Esprit contre les ténèbres , seule la Russie , ou à peu près , se porte avec courage sur le rempart . tandis que Rome et Constantinople ont basculé du côté de l'Ennemi .

12.Posté par père Joachim le 11/09/2018 11:41
"de l'Ennemi"... ? restons autant que possible (mais c'est possible !) hors de la très occidentale tentation du Manichéisme, avec la culpabilisation et l'épuisement qui en découle.

Soyons convaincu, que les orthodoxes vont sortir du point de vue de la Foi, grandis de l’épreuve et enfin, en condition, d'exporter leur acquis ecclésiologique hors les murs…(ce qui n’est pas le cas à présent !)

Théophile de Jérusalem vient de faire une déclaration dans votre sens, NICODEME, et il faudrait la compléter, nous de la base, par la constatation de l'IMMENSE BONNE VOLONTE qui domine dans le cœur, si simple et enfantin, des hiérarques orthodoxes (pour la plus part) et de tout bords.

Malheureusement, ces élans populaires ne se rencontrent pas beaucoup dans l’embrigadement qui prévaut hors de l'église d'orient !

En définitive, dans la crise que traverse en ce moment, le Christianisme Ukrainien, le seul danger véritable, c'est que nous orthodoxes, omettions de mener au quotidien le combat contre nos propres passions, dans la prière humble. (je paraphrase l'adage bien connu de St. Séraphim)

Nous avons bien négligé et tardé de mettre au clair, "envers et contre tout", l'explicitation de l’organisation de l’UNA SANCTA, malgré les quolibets qui nous parvenaient de nos détracteurs.
A présent il faut le faire dans l'urgence en sachant que Celui qui Préside à nos destinées et les prières de Sa Sainte Mère, ne permettront la perte d'AUCUNS de ses enfants, si ce n'est celui qui OSERA mettre ses frères en tentation. MATHIEU 16, 18 et JEAN 17, 12 !

13.Posté par Daniel le 11/09/2018 11:47
Le Patriarcat de Moscou a toute ma sympathie... mais il est mal passé pour crier au scandale alors qu'il viole la canonicité du territoire canonique géorgien depuis des années, dans les régions sécessionistes. Voici des exemples concrets.

- en Ossétie, un évêque russe et des prêtres se rendent souvent sur place pour célébrer des offices sans autorisation de l'évêque géorgien légitime

- en Abkhazie, le moine abkhaze schismatique Vissarion Apliaa a concélébré avec l´evêque russe Panteleimon de Karabadino-Adyghe qui a d'ailleurs décoré le schismatique de l'ordre de saint Séraphim de Sarov.

- en Abkhazie, le clergé schismatique abkhaze est ordonné par des évêques russes...

On remarque la droiture de l'Eglise de Géorgie qui au passage ne pratique pas un deux poids deux mesure at signale le caractère noncanonique des agissements de Constantinople en Ukraine contre Moscou tout en étant victime de celui de Moscou (ceux-ci se discutent d'ailleurs avec Moscou sans progrès dans des bureaux et pas sur la place publique).

14.Posté par Lazare le 11/09/2018 14:34
87% des russes se disent orthodoxes, mais dans la réalité 4% pratiquent régulièrement. Le problème ce n'est pas l'existence d'une Eglise unifiée en Ukraine, le problème c'est la vitalité de l'Orthodoxie. L'Eglise Orthodoxe de Russie (comme d'autres) aurait tout intérêt à concentrer ses efforts sur la mission, la vie spirituelle et liturgique plutôt que d'endosser un cheval de bataille pour des questions assez peu évangélique: celles d'intérêts géostratégiques et financiers (avec la question du sacro-saint leadership). Résister à la création d'une Eglise locale (en général), d'une Eglise unifiée en Ukraine comme en macédoine (en particulier) est une erreur fondamentale parce que les Eglises locales (donc "à mesure apostolique") sont une richesse (en terme de proximité et de dynamise spirituel) pour l'Eglise du Christ. Ce qui met en danger l'orthodoxie, ce ne sont pas des Eglises locales naissantes, c'est un certain esprit politique de domination, une volonté de puissance sur le plan international, alors que l’annonce de l’Évangile de Vie, la vie spirituelle, la vie théologique et liturgique devraient être au cœur de nos préoccupation.

15.Posté par Nicodème le 11/09/2018 18:34
Quand je parlais d'"ENNEMI" , c'était au sens metaphysique , càd que je parlais de l'"Adversaire" , le "Shatan" , qui se manifeste notamment dans le néonazisme bien installé à Kiev et ds la sphère LGBT .

16.Posté par Affeninsel le 11/09/2018 18:40
Voilà le genre de commentaire ridicule auquel je m'attendais.
L'enjeu n'est pas "la victoire de la folie prométhéenne" ou je ne sais pas quoi dans lequel il y aurait des alliés terrestres et politiques.

L'enjeu, depuis que le Christ a brisé les portes de l'enfer, c'est que chaque homme se convertisse en déposant le vieil homme pour revêtir l'Homme nouveau, que chacun abandonne le péché pour rejoindre le royaume des Cieux. Je vois mal en quoi on pourrait dessiner un camp opposé à un autre dans ce paysage.
Voilà pourquoi je demande "où aller" : contrairement à ce que des partisans aveugles clament allègrement, je ne sais pas comment cette crise nous permet de savoir où se trouve l'Eglise du Christ si un schisme se faisait jour.

On pourra dire ce qu'on veut, le phylétisme pratiqué et promu par le Patriarcat de Moscou et par ceux qu'on pourra identifier comme ses alliés, notamment la Serbie et la Géorgie, me dégoûte tout autant, si ce n'est plus, que les démarches bancales de Constantinople pour se maintenir en vie (je rappelle que dans les Actes des Apôtres, lorsqu'une église était financièrement en difficulté, les autres la soutenaient au lieu de la regarder crever en se disant qu'ils pourraient être calife à la place du calife). Cette manière de concevoir l'Eglise comme une vitrine de l'état et de la société est une distorsion grave, très grave, de la foi orthodoxe.

Si je n'ai envie de rejoindre ni un camp qui en profitera pour verser encore plus dans l'unionisme avec les Latins ni un autre qui se décrétera grand leader mondial de l'union politique pour le triomphe des "valeurs" chrétiennes, en oubliant derrière soi tout ce qui constitue réellement la vie ancrée en Christ, je répète ma question : où vais-je ? Comme savoir lequel de ces deux "camps", puisque c'est ainsi qu'ils apparaissent, garde l'identité de l'Eglise du Christ intacte ?

Allez donc faire du lobbying ou même du combat armé si tout ce qui vous intéresse est une "guerre civilisationnelle". C'est bon pour les jeux vidéos, ce genre de choses.

17.Posté par Nicodème le 12/09/2018 09:35
J'aurais bien une explication à l'ire d'Affininsel , c'est qu'il "en" serait . Même ds l'orthodoxie , il y "en" a ...

Il y a une guerre civilisationnelle , qu'on le veuille ou non , et je préfère être du côté des forces politiques qui répriment la propagande LGBT , et des forces ecclésiales qui en sont alliées , que du côté des abominations , protégées par les "progressistes" et les Eglises de Rome ou d'Istamboul . Même si , en effet , Moscou n'est pas blanc blanc ds toute cette affaire . On se rappelle l'affaire de la Rollex de Kyrill mal camouflée . C'est aussi simple que cela . Que Affininsel n'ait pas compris cela , c'est son affaire . Je lui souhaite de ne pas avoir à en souffrir un jour . Les canons , c'est comme le droit , ça sert juste à être de plus mauvaise foi que l'adversaire et à gagner sur lui . C'est pour cela que Moscou et Contantinople ne s'entendront jamais tant que le conflit civilisationnel ne serra pas réglé , càd tant que l'Etat occidental profond (càd la maffia maçonnique) aura le pouvoir de facto (aux USA) , et , en plus , de jure , ds la plupart des pays "européens" .

18.Posté par Après "l'ingérence" de Constantinople en Ukraine, fort risque de schisme dans l’orthodoxie le 12/09/2018 09:53
Le patriarche Bartholomée avait pourtant souvent affirmé que le Patriarcat de Constantinople reconnaissait dans le métropolite Onuphre “l’unique chef canonique de l’orthodoxie en Ukraine”.

Le Synode épiscopal de l’Eglise russe hors-frontières, présente en Amérique du Nord, en Europe, en Australie, en Nouvelle-Zélande et dans d’autres pays occidentaux, a, à son tour, exprimé sa “profonde indignation devant la criante violation des saints canons par l’Eglise orthodoxe de Constantinople” suite à la nomination d’exarques du Patriarcat de Constantinople à Kiev. JB

Le Patriarcat de Constantinople s’est “ouvertement engagé sur le sentier de la guerre” en nommant des “exarques” à Kiev pour préparer “l’autocéphalie” (indépendance) de l’Eglise schismatique du métropolite Philarète de Kiev. Cette sévère mise en garde est le fait du métropolite Hilarion de Volokolamsk, président du Département des relations ecclésiastiques extérieures du Patriarcat de Moscou.
SUITE


19.Posté par Affeninsel le 12/09/2018 18:05
Je répète : il ne s'agit pas d'une élection ou d'un vote de téléréalité où l'on suit le meilleur programme ou le personnage le plus exemplaire.
L'Eglise est là pour conduire les fidèles vers Dieu, par pour s'ébrouer dans le champ géopolitique, ou pour moraliser en surface la vie de telle ou telle personne.

Je vous laisse seul vous engager dans vos propos calomnieux sur mon appartenance à je ne sais trop quoi, certainement le lobby LGBT, ou l'amicale des sacrificateurs satanistes tant que vous y êtes. Tous ceux avec qui je dialogue ici depuis quelques temps savent pertinemment que je n'ai jamais défendu autre chose que la parole de l'église sur la question de la sexualité humaine. Je trouve simplement grotesque les réductions que les gens comme vous opèrent, pour se rengorger de l'appartenance au camp du bien ; grotesque aussi les déclarations outrées de tel ou tel patriarche dans la sphère publique pour se donner de l'importance aux yeux des gouvernants.

Sachez simplement qu'en Géorgie des évêques ont été surpris en train de tabasser des participants à une gay pride ; je vous laisse juge de l'état spirituel de ces fiers combattants de la doctrine sociale.

20.Posté par США не будут вмешиваться le 12/09/2018 20:14
США не намерены вмешиваться в вопрос предоставления томоса об автокефалии Украинской православной церкви. Об этом на встрече со спикером Верховной Рады Андреем Парубием 12 сентября заявил посол США по особым поручениям по вопросам международной религиозной свободы Сэмюэль Браунбэк, сообщила пресс-служба украинского парламента.

21.Posté par Le métropolite Emmanuel a dit le 12/09/2018 22:19
Selon le métropolite Emmanuel la nomination des deux exarques a pour but d’installer des premières passerelles afin, en définitive, d’aboutir à l’autocéphale. En effet, en 1686 Constantinople a cede à Moscou la metropole de Kiev. Aussi, le patriarcat dé Constantinople se sent doublement responsable. Suite https://korrespondent.net/ukraine/4010410-u-varfolomeia-rasskazaly-o-myssyy-ekzarkhov-v-kyev
"............
Lien pour précision PO : https://www.egliserusse.eu/blogdiscussion/EGLISE-RUSSE-LA-REUNION-DU-SIEGE-METROPOLITAIN-DE-KIEV_a5433.html
En 1686 il venait d'être élu pour la quatrième fois et n'avait pas encore reçu ses pouvoirs du vizir; il exécuta donc sa décision en écrivant en ce sens aux coempereurs de Russie, au patriarche de Moscou et à l'hetman en mai 1686. Cette décision fut confirmée par un concile local du patriarcat convoqué un mois après, dont le Тomos fut signé par le patriarche et 21 métropolites. Un autre Тomos confirmait la nomination du métropolite de Kiev élu à Moscou.

Les envoyés de Moscou remercièrent le patriarche avec 200 roubles or et 120 peaux de zibelines (4) (dont le reçu personnellement signé par Denis est conservé).

22.Posté par Gueorguy le 12/09/2018 23:34
@21

Et en 2012, "le métropolite Emmanuel a dit".. Lire ci-dessous

23.Posté par Nicodème le 13/09/2018 10:11
Quant aux "évêques" , en Géorgie , qui auraient tabassé des participants à une "gay pride" , certes , cela n'est pas la bonne méthode , puisque ces gens sont victimes de graves déviances affectives et psychiques . Entre parenthèses , cela illustre une fois de plus qu'un clerc peut être aussi un crirminel . On l'a vu depuis le IV ième siècle , rappelons nous l'Inquisition , Cauchon (au moins) , les massacres des "vieux croyants" , des vaudois , etc ...jusqu'aux massacres du Rwanda , et , aujourd'hui , ceux d'Ukraine . Les "religions" ont toujours été le paravent d'ambitions politiques . Si un homme prétend être le canal de la parole de Dieu , ou prétendue telle , qu'il renonce à tout , et s'en aille pieds nus , et non en grosse limousine et avec sa Rollex , sur les chemins . Alexandre Schmemann disait que "la pire chose qui puisse arriver à l'orthodoxie , c'est de devenir une religion" . C'est fait depuis longtemps , hélas . Tant qu'on n'aura pas compris que le christanislme n'est pas une religion , et qu'en outre , il est impossible à suivre , on continuera à le dénaturer avec des curés guerilleros d'un côté et des hiérarques chamarrés qui s'anathématisent à coups de canons (ds les deux sens du terme...) . Commençons par appliquer au moins les 6 derniers "commandements" du Décalogue , ce qui découle directement de l'enseignement de Confucius , repris par Jésus de Nazareth , "Ne fais pas à autrui ce que tu en voudrais pas qu'on te fasse!" Tout le reste , ce n'est que du vent . Et un vent mauvais .

24.Posté par Tchetnik: Prends l'argent et casse-toi le 13/09/2018 13:39
Il y a une chose intéressante à propos de la "contrainte politique" que mentionne les constantinopolitains pour remettre en cause des décisions pourtant parfaitement régulières, prises il y a des siècles. Lesdites "pressions" se sont aussi exercées sous forme de monnaies sonnantes et trébuchantes, ce de manière aussi massive que fréquente. La première honnêteté et la simple dignité consisterait donc déjà à rembourser ces espèces sonnantes et trébuchantes. mais on me dit dans l'oreillette (pas sur l'oreiller) que ce ne sera manifestement pas possible...

25.Posté par Nicodème le 13/09/2018 16:33
@Vladimir G . Cher Vladimir , vous m'avez imputé des messages qu'un mécréant comme moi ne peut pas avoir composés . Ds message 22 : le premier paragraphe et le troisième paragraphe ne sont pas de moi . Il s'agit sans doute de copier/coller qui se sont retrouvés à une mauvaise place . Cela pourrait tromper les gens du forum sur ma pensée profonde . Merci de rectifier .

26.Posté par Affeninsel le 14/09/2018 19:16
De toute façon on voit bien l'hypocrisie totale de notre temps. Cela fait des décennies que les patriarcats violent allègrement les canons en établissant des juridictions parallèles partout en Occident pour aider les états à contrôler la diaspora et/ou se faire une image aux yeux des pays riches. De cette violation canonique, nous souffrons tous ici, sauf ceux qui ont des yeux pour ne pas voir. Et l'on donne à cette violation les excuses les plus fleuries qui soient : elles seraient inévitables, nécessaires etc.
Mais quand une violation touche à leur propre territoire (Antioche et Jérusalem, Moscou et Constantinople à plusieurs reprises, etc.) rien n'est très fort et trop rapide pour mettre fin à ce scandale monstrueux.

Voilà pourquoi un concile est plus que nécessaire. Si on ne met pas fin bientôt à la confusion nationaliste, le schisme restera une menace toujours grandissante.

27.Posté par Théophile le 14/09/2018 19:53
@Affeninsel
Vous avez raison sur le scandale de la situation non-canonique de l'Eglise en Occident. Mais soyons patients. L'Esprit Saint est là pour donner la force de surmonter cette situation, si chacun fait un petit effort.
Quant à l'Ukraine, difficile de ne pas y voir un coup de poignard du Phanar, alors que ce pays vit l'épreuve de la croix.
C'est encore beaucoup plus grave, car on passe d'une situation canonique avec un schisme douloureux (mais surmontable), à une situation volontairement non-canonique qui scinde la communion orthodoxe en deux et ouvre grand la porte à l'Ennemi pour semer la zizanie.

28.Posté par Théophile le 14/09/2018 20:06

La réponse du métropolite Onuphre à l'action non-canonique de Constantinople (cf. vidéo). Très clair, spirituel et apolitique. Que le Seigneur l'aide dans son activité de pasteur.

29.Posté par justine le 19/09/2018 10:14
Complement au post 28: voici pour ceux qui ne comprennent pas le russe, le lien de cette superbe video avec soustitres anglais: https://youtu.be/3yBn_ugj55s

30.Posté par Affeninsel le 23/09/2018 00:41
Supposant qu'il ne sera pas reproduit dans un article par les modérateurs du site, je propose dans ce fil de discussion un essai écrit par un moine russe sur l'accusation de "papisme" fréquemment brandie par certains à l'encontre de Constantinople. C'est en russe et je n'ai pas le temps de traduire, mais, pour ceux qui peuvent le lire, c'est particulièrement intéressant.
http://gefter.ru/archive/25351

31.Posté par Vladimir.G: bloqué par l'anti-virus... le 23/09/2018 11:57
À Affeninsel (30) le site est bloqué par l'anti-virus...

Nouveau commentaire :



Recherche



Derniers commentaires


RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile