Un Centre de la mémoire consacré à l’émigration russe en France
La Fédération de Russie a l’intention de faire reconstruire la « Maison de retraite russe » à Sainte Geneviève des Bois, Essonne. Conformément au souhait du défunt patriarche Alexis II la Russie construira en France un « Centre de la mémoire de l’émigration russe ».
A sa séance du 4 mars 2010 le Conseil des ministres a examiné un projet de décision élaboré à la suite d’une directive du Président Medvedev. Le patriarche Alexis II avait formulé ce souhait en octobre 2007 après son retour d’un voyage en France. Le patriarche avait dit un office funèbre à la mémoire des compatriotes inhumés au cimetière de Sainte Geneviève des Bois.

Le Ministère des finances assignera en 2010 une somme de 770.000 euros pour financer ce projet.

De nombreux émigrés russes ont trouvé ici leur dernière demeure. Ces inhumations ont commencé à partir de 1929.

Des personnes d’origines et de confessions diverses ont également leurs sépultures à Sainte Geneviève. Citons les tombes d’Ivan Bounine, Dimitri Merejkovski, Zénaïde Gippius, Victor Nekrassov, Rudolphe Noureev, Alexandre Galitch, André Tarkovski, Pierre Struve, Rudolf Noureev, Constantin Korovine …

Albert Benois est l’architecte de l’église de la Dormition construite ici en 1939. La maison de retraite destinée aux émigrés russe a été ouverte en 1927 à l’initiative de la princesse Véra Meschersky. Une chapelle s’y trouve.

Lorsqu’il s’est rendu en octobre 2007 dans cette Maison le patriarche Alexis II a dit : « De nombreux compatriotes ont trouvé ici un abri, des soins, beaucoup de sollicitude. De nouvelles générations d’émigrés perpétuent aujourd’hui ce noble travail. Voici une véritable demeure de l’esprit russe, de la foi orthodoxe et de l’amour chrétien ».
Le défunt patriarche a souhaité prospérité à la Maison russe.

Rédigé par l'équipe de rédaction le 5 Mars 2010 à 15:04 | 1 commentaire | Permalien