Le « bras droit » de  Philarète Denissenko,  Épiphane (Doumenko) élu primat de « l’Église orthodoxe d’Ukraine »
L'Eglise orthodoxe russe estime que le concile soit disant de réunification qui s'est tenu à Kiev est un événement de nature politique et non ecclésiale. Il découle des statuts de la nouvelle entité qu'elle sera dirigée par un métropolite et non par le patriarche. L'union de trois églises locales au sein de cette nouvelle entité ne s'est pas faite. Deux entités schismatiques l'ont rejointe.

L'archiprêtre Nicolas Balachov a précisé: "La portée canonique du concile de réunification souhaité par le patriarche œcuménique est par Porochenko insignifiante. Il faudra que le patriarcat de Constantinople explique son attitude à l'ensemble du monde orthodoxe. Il lui faudra convaincre les Eglises locales de considérer comme leurs égaux les schismatiques d'hier".

L'Eglise orthodoxe d'Ukraine dirigée par le métropolite Onuphre n' pas été dupe des intrigues et des ordres qui lui ont été adressés. Elle reste entière si l'on ne compte pas deux transfuges qui l'ont abandonnée ( les métropolites Alexandre Drabinko et Siméon de Vinnitsa ) Les deux métropolites Symeon et Alexandre ont été destitués par le Saint Synode de l'Eglise Orthodoxe d'Ukraine qui a siégé aujourd'hui en séance extraordinaire sous la présidence du metropolite Onuphre de Kiev et toute l'Ukraine.
..................

Mgr Épiphane Doumenko, métropolite de Pereyaslav-Khmelnitsy (Patriarcat de Kiev) a été élu le 15 novembre primat de la nouvelle « Église orthodoxe d’Ukraine » unifiée par les participants du « concile de réunification » à Kiev.

Après l’élection, Mgr Épiphane s’est adressé aux fidèles réunis devant la cathédrale Sainte-Sophie, en remerciant le président Porochenko pour ses efforts qui ont contribué à la création de l’Église orthodoxe ukrainienne unie, mais aussi Mgr Philarète qui « est père spirituel de tous les Ukrainiens », ainsi que tous les membres du « concile de réunification ».


L’annonce a été faite par le ministre ukrainien de la Culture, lorsqu’au son des cloches de Sainte-Sophie de Kiev sont sortis de la cathédrale le président ukrainien Petro Porochenko, le président du Parlement Andriy Paroubiy et le représentant du Patriarcat de Constantinople, le métropolite de France Emmanuel. Le président Porochenko a annoncé la création de « l’Église orthodoxe locale autocéphale d’Ukraine » aux personnes rassemblées devant la cathédrale. Dans son discours, il a déclaré que la nouvelle Église sera« sans Poutine, sans Cyrille », mais « avec Dieu et avec l’Ukraine ».

Âgé de 39 ans, le primat de la nouvelle Église, le métropolite Épiphane Doumenko a étudié à l’Académie ecclésiastique de Kiev et à la Faculté de philosophie d’Athènes, puis a reçu en 2008 les ordinations diaconale et presbytérale du « patriarche de Kiev » Philarète Denissenko. En 2009, il reçut le sacre épiscopal de la même hiérarchie qui l’éleva au rang métropolitain en 2013. Il était considéré comme le « bras droit » de Mgr Philarète.

Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 16 Décembre 2018 à 15:55 | 18 commentaires | Permalien



Recherche



Derniers commentaires


RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile