Père Andrew Phillips - Panorthodoxe ou non-orthodoxe?
Même dans l'Église orthodoxe russe, nous entendons parfois parler des organisations, des assemblées, des conférences, des réunions, même des «liturgies panorthodoxes», «panorthodoxes». mais qu'est ce que ça veut dire?

Chaque liturgie est «panorthodoxe», dans la mesure où tous les orthodoxes sont invités à participer, en effet, le monde entier est invité à prier. Malheureusement, l'expression «panorthodoxe» signifie vraiment «seulement pour des orthodoxes choisis».

En fait, cela signifie «pour les nouveaux calendaristes seulement» (excluant ainsi 85% des orthodoxes) et pour les œcuménistes, les modernistes, les francs-maçons et les intellectuels libéraux (excluant ainsi 99,9% du reste). Comment cette distorsion de sens a-t-elle eu lieu?

Ce mot déformé vient de deux visions opposées de l'unité de l'Église, en particulier dans la Diaspora. La première vision de l'unité, celle «panorthodoxe», repose sur un nivellement vers le plus bas dénominateur commun, en fait, sur la protestantisation et la sécularisation.

L'autre vision de l'unité, l'orthodoxe, est basée sur une aspiration vers le plus haut dénominateur commun, en fait, elle est ascétique et conduit à la sainteté.

Bien que la première vision soit d'abord plus populaire et plus commune, parce qu'elle n'est pas spirituelle, elle ne durera pas. C'est donc seulement la seconde vision qui persiste et triomphe.

Nous pouvons voir cela lors de la réunion "PanOrthodoxe" (!!!) de l'année dernière en Crête. Cela a causé une énorme crise dans le monde grec et le nouveau calendrier (par exemple roumain), qui y a assisté et a signé divers articles, et ce monde est maintenant concerné par la «réception» de cette rencontre particulière. Cela n'est absolument pas pertinent pour la majorité des orthodoxes, qui ne sont guère conscients de cette crise, puisqu'ils ont refusé d'assister à une réunion si absurde avec son agenda non orthodoxe et l'ont depuis oublié et rient quand ils l'entendent appeler «concile» . Nous sommes pré-crétois et post-crétois et vivants; Ils sont Con-Crétois et sont morts.

Nous préférerions subir le martyre que de signer l'un de ces documents. Tels sont les panorthodoxes. Pour être «panorthodoxe», il faut d'abord être orthodoxe. C'est ce que les œcuménistes, les modernistes et les libéraux «orthodoxolites», «euro-orthodoxes» ne comprennent pas. En étant toutes choses pour tous les hommes, ils ont fini par n'être rien à personne, en d'autres termes, ils sont la risée de ceux du passé. C'est pourquoi nous les ignorons, en toute sécurité avec nos évêques orthodoxes et nos fidèles orthodoxes.

C'est pourquoi nous continuerons d'être authentiquement «panorthodoxes», accueillant tous, multinationaux et multilingues et fidèles à la Tradition.
........................................
Version française Claude Lopez-Ginisty
d'après Pravoslavie ru
Archiprêtre Andrew Phillips 15 Résultats pour votre recherche sur PO
Père Andrew Phillips - Panorthodoxe ou non-orthodoxe?

Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 27 Juillet 2017 à 11:29 | 4 commentaires | Permalien