Semaine des Laitages (Maslenitsa)
V.G.

Semaine des laitages 2018 commence le 12 au 18 février

Il y a beaucoup de descriptions des festivités de la Maslenitsa en Russie (1).

C'est en effet une fête populaire très ancienne, issue de la culture païenne et intégrée au calendrier liturgique come «Miassopoustnaïa sedmitsa » (Semaine sans viande) célébrée la semaine précédant le Carême.

Mais l'aspect ecclésial de cette entrée dans le Grand Carême est peu évoqué. Pourtant "l'Eglise nous prépare et nous entraîne pour le grand effort du Carême", comme l'écrit le père Alexandre Schmemann (3). Outre l'abstinence de viande, premier effort préparatoire, la semaine a déjà une structure liturgique semi-carémique; le mercredi et le vendredi sont en particulier des jours non-liturgiques avec des offices de Carême. En voici le début:

Semaine des Laitages (Maslenitsa)
Mercredi Matines

Début des matines selon l'ordinaire en temps de Carême : au lieu de * Le Seigneur est Dieu -, on chante Alléluia au ton de l'Octoèque avec les versets suivants :

V. 1 Au milieu de la nuit, mon esprit veille vers Toi, ô Dieu, parce que lumière sont tes préceptes sur la terre.
V. 2 Apprenez la justice, habitants de la terre.
V. 3 Mon ressentiment saisira un peuple indocile, et maintenant le feu dévore mes ennemis.
V. 4 Ajoute leur des malheurs, Seigneur, ajoute leur des malheurs, aux glorieux de la terre.

Cathismes de l'Octoèque et cathisme du Triode

Ton 2 Donne nous de traverser dans la paix, dans notre humilité, la première purification du jeûne * En ton ineffable amour de l'homme, Christ Dieu, renverse les pièges de l'ennemi * Par ta croix sauve tous les êtres, Toi qui seul connais les cœurs.

Gloire…Donne nous de traverser dans la paix…

Et maintenant... Devant ta croix celle qui T'enfanta sans semence * ne supportant pas de Te voir souffrir injustement gémissait et Te disait : Comment peux-Tu souffrir, impassible de nature, très doux enfant ? * Je célèbre ton extrême bonté.


Canon du Triode * Poème d'André de Crète; Ton 4; 1ère Ode; Hirmos

Je Te chanterai, Seigneur mon Dieu…

Le Seigneur jeûnant humainement pour nous montrer le chemin vainquit le tentateur * Il nous révèle ce qui est nôtre et nous trace notre conduite.

Le divin Moïse au Sinaï par sa tempérance * fut digne de parler à Dieu face à face * Fidèles, imitons le.

Gloire… Seigneur, pardonne à ton peuple * Veille sur lui en Dieu de ton regard compatissant * Couvre nous tous de l'abondance de ton amour.

Et maintenant... Tous nous allons à toi, Mère de Dieu notre sûre défense * et nous appelons ta prière * pour que soit délivré ton troupeau de tous les malheurs.

3ème Ode: Hirmos

Dans le Seigneur mon Dieu fut affermi mon cœur * car les faibles ont été revêtus de puissance.

Par la tempérance, le merveilleux Enoch fut enlevé de la terre * imitons le et nous serons transportés de la corruption vers la vie .

Par les prières et les jeûnes demandons pardon au Rédempteur * Car le Créateur se réjouit du repentir de ses créatures.

Prépare toi, mon âme. Purifie toi avant la Passion du Christ * Que tu puisses avec Lui fêter en esprit la Résurrection.

Tu as enfanté Dieu, intercède toujours pour nous * Car en toi Mère de Dieu, pécheurs, nous nous réfugions.

Source: "Triode"; traduction du père Denis Guillaume, édité par la Diaconie Apostolique

.............................................
Et le samedi de cette semaine (Samedi de la fin des laitages), l'Église commémore tous les hommes et femmes qui ont été "illuminés à travers le jeûne", à savoir les saints Ascètes et Pères. Ils sont le modèle que nous devons suivre, nos guides dans "l'art" difficile du jeûne et de la repentance," écrit le père Alexandre (ibid.)

(1) Cf.
(2) ICI
(3) P. Schmemann – La structure liturgique du Grand Carême




Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 14 Février 2018 à 10:00 | 7 commentaires | Permalien



Recherche



Derniers commentaires


RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile