Le président Porochenko s’est engagé auprès du patriarche  Bartholomée de lui transmettre des biens immobiliers en échange du Tomos
C’est ce qu’annonce la publication Oukrainskie Novosti qui a obtenu une copie de cet accord de l’administration présidentielle ukrainienne .

Texte de l' accord >>> ICI

Dans un accord secret de coopération entre l’Ukraine et Constantinople il est précisé que le président Piotr Porochenko donne au patriarche Bartholomée le droit de jouir de plusieurs bâtiments, locaux et autres biens. Cela serait indispensable pour le bon fonctionnement des métochions du patriarcat œcuménique en Ukraine.

Cet accord a été signé le 3 novembre 2018 entre le président ukrainien et le patriarche Bartholomé lors d’une visite officielle de Porochenko en Turquie. La teneur de cet accord est restée jusqu’à présent confidentielle.

L’ONU vient de publier un rapport consacré à la situation en Ukraine à la veille des élections présidentielles. Le Haut-Commissaire de l’ONU pour les droits humains dit dans son rapport : "Force nous est de constater qu’un climat d’intimidation règne en Ukraine. Cela est un obstacle au déroulement d’un libre débat. L’obtention de l’autocéphalie par l’Eglise d’Ukraine a renforcé les divisons existant entre diverses communautés religieuses. Des dizaines de membres du clergé, appartenant essentiellement à la juridiction du métropolite Onuphre (P.M.) sont l’objet de menaces et d’intimidations. Elles émanent de l’ultra droite ainsi que des services de sécurité".

Traduction PO В обмен на томос Порошенко обязался передать Варфоломею "здания, помещения и другую собственность" в Украине, – секретное соглашение
........................
Lire Le patriarche Bartholomée refuse de débattre de la question ukrainienne avec l’ensemble des Églises orthodoxes

Attitude hostile du patriarche Bartholomée quant à la présence de prêtres russes à Istamboul

Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 14 Mars 2019 à 14:47 | 3 commentaires | Permalien


Commentaires

1.Posté par Guillaume le 14/03/2019 16:35
l'ONU s'en mêle mais nos bon médias mainstream se taisent. Comment enterrer un dossier génant.

2.Posté par justine le 15/03/2019 19:09
Le vol d'églises de la part des schismatiques en Ukraine pendant ce temps, continue de plus belle, puisque le pouvoir est de leur coté et les encourage à ces actes de violence. En cette période du Grand Careme avec ses nombreux offices, les paroissiens de l'Eglise canonique se voient expropriés de leurs lieux de culte qu'eux-memes ou leurs ancetres ont construits au prix de grands sacrifices, et littéralement jetés dans la rue. Le scénario est toujours le meme: des groupes locaux composés d'individus non-chrétiens ou hétérodoxes de toutes sortes, tout à fait étrangers à la paroisse, organisent un vote où il est décidé que l'église du village doit etre rattachée à la nouvelle entité soit-disant autocéphale fondée par le Fanar et Poroshenko et composée de deux groupes schismatiques d'une orthodoxie fort douteuse, tributaire d'une idéologie d'extreme-droite. Une fois la décision prise, ces gens passent aux actes. Soit il y a confrontation violente entre paroissiens et aggresseurs qui souvent finit par la victoire des derniers, puisque la police les laisse faire, soit profitant des moments de l'absence des paroissiens, ils brisent la porte de l'eglise, changent les serrrures et en prennent possesion. La suite du destin du batiment est incertaine; puisque les occupants ne sont pas Orthodoxes. Ils crient non pas "Gloire à Dieu", mais "Gloire à l'Ukraine" et semblent ne rien savoir d'autre...

En Occident on ne parle pas de cette scandaleuse violation quotidienne de la liberté religieuse. La presse reste muette, puisque les victimes sont a) chrétiens, b) membres de l'Eglise russe. Ce qui en dit long sur la sincerite des larmes versées sur d'autres violations de libertés.

Dans une video on voit une de ces paroisses privées de leur église, assemblée dans la maison de leur pretre que les activistes "autocéphales" menacent de mort. Des femmes agées, beaucoup en pleurs, expliquent leurs griefs (en ukrainien). A la fin on voit le dirigeant d'un organisme international qui s'indigne de ce qui se passe et souligne la nécessité que le monde extérieur en soit informé et intervienne. Pour l'article en anglais voir http://orthochristian.com/119942.html, pour la video: https://youtu.be/iEvGUJLVikc

3.Posté par justine le 16/03/2019 20:04
On dirait que la récente décision du Saint Synode de l'Eglise de Serbie n'a pas recu ici l'attention qu'elle mérite. En effet, le 28 fevrier, ce Synode, outre la confirmation de son refus de reconnaitre les schismatiques ukrainiens et les actes du Phanar qu'il considère comme nuls et non avenus, a aussi décidé de recommander à ses éveques, clerge et fidèles de s'abstenir de communier non seulement avec Denisenko et Epiphane etc., mais aussi avec les Orthodoxes qui les reconnaissent et communient avec eux, donc en fait avec le Fanar et certains Athonites. Le 13 mars l'Eglise de Serbie a fait parvenir ce communiqué à toutes les Eglises Orthodoxes locales. Voir https://spzh.news/en/news/60482-serbskaja-cerkovy-opublikovala-oficialynoje-zajavlenije-o-situacii-v-ukraine (en anglais)

A ce sujet, le metropolite Irinej de Backa a publié aujourd'hui un texte qu'il dit exprimer sa position personnelle. Il y dit entre autres que cette recommandation pourrait se muer en obligation au cas ou des Eglises orthodoxes locales devaient reconnaitre les schismatiques ukrainiens, ce que Dieu veuille ne pas permettre. "Cela conduira inévitablement à la fin de la période d’économie ecclésiastique de l’espoir et de l’attente et au début d’un grand trouble, avec une unité encore plus fragile, et ce jusqu’au sein d’une même Église locale. Ce sera le prélude d’un chaos canonique durable, et peut-être, à Dieu ne plaise, de désaccords et de disputes doctrinales, ecclésiologiques. Lorsque le schisme est accompagné de différends dogmatiques, celles-ci ne font que s’aggraver avec le temps et le schisme s’approfondit de telle façon que dans la mesure où il dure, seul l’Esprit Saint peut éliminer les discordes entre les Églises. Voir https://orthodoxie.com/leveque-de-backa-irenee-exprime-sa-position-personnelle-concernant-la-decision-de-leglise-orthodoxe-serbe-relative-a-la-crise-en-ukraine/

Nouveau commentaire :



Recherche



Derniers commentaires


RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile