L’archiprêtre Andrew Phillips : Saint Nicolas Johnson - Martyr anglais
Après la Deuxième Guerre Mondiale qui a apporté tant de souffrance et de destruction, quelques milliers de personnes en Grande Bretagne se sont converties ou sont revenues à l’orthodoxie.

Aujourd’hui elles constituent la troisième, voire la quatrième génération de croyants orthodoxes d’origine anglaise. Il ne s’agit pas là de ceux qui se sont initiés à l’orthodoxie avant la guerre plutôt des chrétiens orthodoxes du premier millénaire dans les îles britanniques .

Je voudrais évoquer non seulement de ceux qui ont suivi leur vocation sacerdotale comme, par exemple, le père Stéphane Haterly (dans les années 1870) ou l’archimandrite Nicolas Gibbs dans les années 20 du dernier siècle mais, et surtout, ceux qui ont partagé les souffrances éprouvées par les peuples orthodoxes frères au XXème siècle.

Parmi les Saints martyrs orthodoxes du XXème siècle il y a un anglais. Il s’appelle Nicolas Johnson (Bryan - de son nom de baptême). Nicolas Johnson est né en Russie ; il parlait anglais avec un accent russe ; son père était anglais. Il est probable que sa mère était russe. Il est devenu secrétaire personnel du grand-duc Michel Alexandrovitch avec lequel il est mort en martyr à Perm le jour de l’Ascension du Sauveur (31 mai / 13 juin 1918) un mois avant. l’assassinat de l’empereur Nicolas, futur Saint Martyr.

Par ordre du Sovnarkom (le Conseil des commissaires du Peuple) grand-duc Michel de Russie fut arrêté et emmené à Perm, où il fut installé dans le confortable hôtel Koroliev avec son fidèle secrétaire Nikolaï Johnson (qui était Russe, en dépit de son nom anglais). La comtesse Brassov obtint un rendez-vous avec Lénine qui ne lui fit aucune promesse, précisant que « cela ne dépendait pas de lui ». Le soir même, le gouvernement soviétique décida de maintenir le grand-duc en détention dans l'Oural jusqu'à nouvel ordre Cf Michel Alexandrovitch de Russie

Le grand-duc Michel à l'ouverture du Conseil d'État du 7 mai 1901 en l'honneur du centième anniversaire de sa fondation, esquisse sur toile du peintre russe Ilia Répine

L’archiprêtre Andrew Phillips : Saint Nicolas Johnson - Martyr anglais

Nous commémorons le Saint Martyr Nicolas Johnson ainsi que les grands-ducs Michel (1878 - 1918) exécutés et de leurs serviteurs lors des stichères le jour de la fête des Saints Martyrs impériaux. Il serait juste si les anglais orthodoxes vénéraient également leur compatriote qui avait enduré une mort de martyr avec les parents russes de la famille royale brittanique. Que notre vénération du Saint Martyr Nicolas fidèle à l’Orthodoxie jusqu’au bout soit un hommage des orthodoxes anglais aux millions de ceux qui ont souffert pour la foi en Russie.

Que par les prières du Saint Martyr Nicolas Johnson le Seigneur se souvient de nous dans son Royaume.

Saint Nouveau Martyr Nicolas, prie Dieu pour nous !

L’archiprêtre Andrew Phillips : Saint Nicolas Johnson - Martyr anglais

Prisoners of Perm, April, 1918. The last known picture of Michael, with Nicholas Johnson, taken by a street photographer in Perm in April 1918, just after their release from prison

Archiprêtre Andrew Phillips

Pravoslavie ru /// Traduction Elena Tastevin

Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 14 Avril 2017 à 10:33 | 0 commentaire | Permalien


Nouveau commentaire :



Recherche



Derniers commentaires


RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile