À Munich, a été consacrée une église dédicacée aux victimes de la foi dans la période soviétique
INTERFAX, qui reprend le communiqué du service de presse de l’Église orthodoxe ukrainienne — Le métropolite Onuphre de Kiev et de toute l’Ukraine a présidé la consécration de la cathédrale des Nouveaux-Martyrs et Confesseurs de la Foi et la liturgie concélébrée avec des évêques de l’Église orthodoxe ukrainienne et des évêques de l’Église orthodoxe russe Hors-frontières ayant à leur tête le métropolite Hilarion d’Amérique orientale et de New-York.

Une communauté russe s’est formée à Munich dès 1798, date de l’ouverture d’une ambassade de l’Empire russe. Au début, les diplomates et leurs familles fréquentaient, au centre de la ville, l’église du Saint-Sauveur où le poète Fiodor Tioutchev a fait baptiser ses cinq enfants.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 17 Juin 2017 à 11:15 | 1 commentaire | Permalien

Le patriarche Cyrille constate une intensification des relations avec les catholiques depuis qu’il a rencontré le pape
Le patriarche Cyrille considère que sa rencontre le 12 février 2016 avec le pape François a contribué à renforcer un dialogue constructif avec l’Église catholique.

« Je dois dire qu’après cette rencontre nos relations bilatérales sont devenues plus intenses », a déclaré le Patriarche au cours de l’audience qu’il a accordée ce jeudi aux chefs de mission diplomatique des pays d’Amérique latine et des Caraïbes en poste à Moscou. Puis il a déclaré qu’il existe des divergences, y compris théologiques, entre orthodoxes et catholiques et a affirmé son soutien au dialogue théologique entre les deux Églises.

« Nous ne sommes pas enclins à minimiser nos divergences, mais en même temps nous comprenons que les chrétiens, tout particulièrement en Amérique latine, ont pour une telle collaboration un potentiel capable de mobiliser les forces chrétiennes pour la résolution de nombreuses questions qui inquiètent l’humanité. »
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 11 Juin 2017 à 13:08 | 6 commentaires | Permalien

L'Orthodoxie et les mariages mixtes
Vladimir GOLOVANOW

«Si quelqu’un réprouve le mariage et dédaigne une femme fidèle et pieuse s’unissant à son mari, ou en désapprouve une autre comme ne pouvant entrer dans le Royaume de Dieu, qu’il soit maudit. Si quelqu’un de ceux qui gardent la virginité au nom du Seigneur vient à s’élever contre les personnes mariées, qu’il soit interdit de célébration». Canons 1, 9 et 10 du Concile de Gangre (date inconnue au milieu du IVe siècle)

"Pour le Chrétien, le mariage est bien plus qu’un simple contrat juridique, ou le moyen de perpétuer l’espèce et de satisfaire aux nécessités temporaires de la nature, il est, selon saint Jean Chrysostome, «le sacrement de l’amour», l’union éternelle des époux dans le Christ. Dès l’origine, les chrétiens ont marqué leur mariage de la bénédiction de l’Eglise et de la participation commune à l’Eucharistie, forme antique du sacrement du mariage.

«Ceux qui se marient doivent contracter leur union avec l’accord de l’évêque, afin qu’elle ait lieu dans le Seigneur et qu’ils ne se marient pas par concupiscence» écrivait le saint martyr Ignace le Théophore. Selon Tertullien, le mariage «affermi par l’Eglise, confirmé par le sacrifice [l’Eucharistie] est scellé par la bénédiction et enregistré dans le ciel par les anges». «Il est nécessaire d’appeler les prêtres et par des prières et des bénédictions d’affermir les époux dans leur vie commune afin… qu’ils vivent dans la joie, unis par l’aide de Dieu», disait saint Jean Chrysostome. Saint Ambroise de Milan montrait de même que «le mariage doit être consacré par l’intercession et la bénédiction du prêtre». (cf.1)
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 7 Juin 2017 à 12:40 | 97 commentaires | Permalien

LA RELIGION EN EUROPE DE L'EST
V. Golovanow
PARTIE 2 Suite voir Partie 1 : "Orthodoxes majoritaires mais peu pratiquants",

"LE VRAI POLONAIS EST CATHOLIQUE, LE VRAI RUSSE EST ORTHODOXE."

On constate dans la plupart de ces pays un lien fort entre identité religieuse et identité nationale, particulièrement dans les pays orthodoxes (cf. schéma 4). Ainsi plus de 80% des Arméniens et Géorgiens estiment que «les vrais citoyens» de ces pays doivent être orthodoxes.

Dans les pays balkaniques ce chiffres se situe entre 65 et 80% et il dépasse encore la majorité en Russie (57%), où ce point vue est partagé même par les membres des religions minoritaires: environ un quart des musulmans et autant parmi ceux qui se disent sans religion considèrent que l'appartenance à l'Orthodoxie est importante pour être «un vrai citoyen russe».

Dans les pays catholiques la situation est moins nette: si 64% des Polonais considèrent que seuls des Catholiques peuvent être de "vrais Polonais", cette opinion dépasse à peine la majorité en Croatie et Lituanie et ne l'atteint pas ailleurs…
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 31 Mai 2017 à 10:00 | 0 commentaire | Permalien

10e anniversaire de la réunification historique de l’Eglise orthodoxe russe avec l’Eglise hors frontières a eu le lieu le 17 mai 2007
L'Eglise en rupture avec le pouvoir depuis le régime soviétique, en exil, et l'Eglise officielle, se sont officiellement réunifiées avec la signature de l'acte de "communion canonique"

L'Eglise orthodoxe russe et sa branche en exil se sont officiellement réunifiées jeudi 17 mai, au matin. Cet événement historique piloté par le président Vladimir Poutine tire un trait sur 80 ans de schisme, de persécutions et d'humiliations sous le régime soviétique.

Le métropolite Lavr, chef de l'Eglise orthodoxe russe à l'étranger dont le siège est basé à New York, et le patriarche de Moscou et de toutes les Russies Alexis II ont signé l'acte de "communion canonique". Cet acte autorise désormais les prêtres des deux Eglises à concélébrer l'eucharistie.

Le métropolite Lavr et Alexis II ont salué cette réunification et remercié Vladimir Poutine pour y avoir personnellement contribué, en lui remettant une icône.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 28 Mai 2017 à 11:24 | 0 commentaire | Permalien

"Grand et Saint Concile  de Crète" - Conférence donnée lors de la retraite du clergé du diocèse américain de l’est de l’Eglise Orthodoxe Russe à l’Etranger
à Howell, New Jersey, USA Mardi 21 mars 2017

Votre Eminence, Métropolite HILARION,
Votre Eminence Métropolite JONAS,
Votre Excellence, Evêque NICOLAS,
Votre Excellence, Evêque IRENEE,
Vénérables Pères et Frères en Christ, le Christ est parmi nous !

Je considère que c’est un honneur de me tenir devant vous aujourd'hui, pour parler avec les bergers et les pasteurs du troupeau spirituel du Christ, et en particulier pour les successeurs du grand travail initié dans la diaspora russe par ces saints comme saint Jean le Thaumaturge et les métropolites Antoine, Anastase, Philarète et Vitaly, l’archevêque Averky et le métropolite Laure et beaucoup d’autres, qui sont des Pères vénérés non seulement de l’Eglise russe à l’étranger, mais bien de l’Eglise toute entière.

Le témoignage donné par les Pères de l’Eglise russe à l’Etranger en ce qui concerne la Sainte Tradition, l’idéal monastique et ascétique et en particulier l’ecclésiologie de l’Eglise, continue d’inspirer et de guider les orthodoxes du monde entier.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 25 Mai 2017 à 17:55 | 2 commentaires | Permalien

LA RELIGION EN EUROPE DE L'EST- ORTHODOXES MAJORITAIRES MAIS PEU PRATIQUANTS
V. Golovanow PARTIE 1

Le groupe de recherche américain The Pew Research Center vient de publier une étude très fournie sur la situation religieuse en Europe de l'Est (*) qui embrasse 18 pays d'Europe de l'Est, du Caucase sud et des Balkans qui faisaient partie de l'URSS, du bloc socialiste et de la Yougoslavie ainsi que la Grèce, qui ne faisaient pas partie de ces ensembles politiques (cf. carte et graphique 1, notons que l'Albanie, le Monténégro, le Kosovo et la Macédoine ne sont pas inclus, ainsi que l'Ukraine orientale et la Crimée.)

Les résultats publiés sont très détaillés, avec de nombreux tableaux et graphiques, et nous allons en résumer les principaux enseignements; au-delà de la situation religieuse dans cette région on voit en fait se dessiner une nouvelle division culturelle de l'Europe…Eu égard à l'importance des éléments fournis, nous analyserons cette étude dans plusieurs articles dont voici le premier.

Photo; le patriarche Cyrille de Moscou et le métropolite Jozef Michalik, président de la conférence épiscopale catholique de Pologne signent un Message commun au x peuples de Russie et de Pologne, août 2012
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 22 Mai 2017 à 11:27 | 0 commentaire | Permalien

LE CHEMIN VERS L’ORTHODOXIE DU PÈRE GIOVANNI
Serge Moudrov, traduction A. Nazarov

Jean La Mitchela est né à Gênes. Il fut baptisé dans L'Église catholique, mais il quitta l’Église, quand il était adolescent, étant porté vers l’athéisme pendant quelque temps. Jean se convertit à l’orthodoxie en 1989. Il a été ordonné à la prêtrise en 2000. Au cours de la même année, il devint recteur de l’église de la Transfiguration à Gênes.

Gênes est une ancienne ville italienne, située au bord de la mer Ligure. Elle est bien connue pour son port maritime.

Ce lieu est célèbre pour son climat doux et ses plages . Gênes abrite également l'un des plus beaux musées océanographiques d'Europe.

Les Génois, comme la plupart des Italiens, confessent majoritairement le catholicisme. Les églises orthodoxes à Gênes appartiennent à trois juridictions : Patriarcat de Constantinople, Église orthodoxe de Roumanie et Patriarcat de Moscou. L’Église orthodoxe la plus fréquentée (comme d’ailleurs partout en Italie) est l’Église de Roumanie. L’Église du Patriarcat de Constantinople reçoit surtout des Grecs. Notons que l’Église de Grèce à Gênes est la première des Églises par l’antériorité. L’Église du Patriarcat de Moscou est la plus multiethnique et, semble-t-il, la plus orientée vers la mission. Le recteur de l’église, l’archiprêtre Jean ( Giovanni ) la Mitchela, est un Italien de souche, converti à l’ orthodoxie grâce à une longue quête spirituelle.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 18 Mai 2017 à 13:19 | 0 commentaire | Permalien

Après la chute de l’URSS, l’orthodoxie a commencé à renaître  en Europe de l’Est
La répudiation de l’idéologie athée de la part des gouvernements de la région a conduit à une croissance accrue du nombre d’orthodoxes.

La majorité de la population, en Europe Centrale et de l’Est, confesse la religion orthodoxe, et ce nombre s’accroit tandis qu’un tel phénomène, il y a une vingtaine d’années, n’était pas envisageable. Ces données émanent du centre de recherche américain « Pew Research Center », selon Interfax-Religion.

Dans l’ensemble, environ 57 % de la population s’y revendique orthodoxe. Dans ce chiffre rentrent une dizaine de pays dont la majorité est de confession orthodoxe, entre autres : la Russie, l’Ukraine, la Grèce, la Biélorussie, la Bulgarie, la Serbie, la Géorgie, la Moldavie, ceci selon le sondage de « Pew Research Center », effectué entre juin 2015 et juillet 2016 dans 18 pays, et sur plus de 25000 personnes.

Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 17 Mai 2017 à 18:16 | 8 commentaires | Permalien

L’Italie et le Patriarcat de Moscou : à quoi font allusion les métaphores ?
De nombreux points communs ont été soulevés entre le primat de l’Église orthodoxe russe et le président de l’Italie.

Durant la rencontre entre le président de l’Italie, Sergio Mattarella et Sa Sainteté le Patriarche de Moscou et de toute la Russie Cyrille, celui-ci a souligné que les relations avec l’Église catholique se construisent sur deux plans. Le premier concerne des questions théologiques et joue un rôle non moins important quant à certaines nuances historiques, renvoyant à la seconde direction prise dans les relations avec l’Église catholique et qui est davantage d’ordre pratique.

Cette direction concerne « la protection des Chrétiens d’Orient » sur leur sol même, et « la mise en œuvre d’une bonne entente entre les peuples pris dans des conflits locaux comme en Ukraine ». Le détail de ces propos est relaté par l’observateur Stanislas Stremidlovsky de REGNUM.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 26 Avril 2017 à 11:55 | 0 commentaire | Permalien

Mgr Pickel, évêque de Saratov: ère nouvelle dans les relations entre catholiques et orthodoxes
par Jacques Berset

Photo: Mgr Clemens Pickel, évêque du diocèse catholique de saint Clément à Saratov

“La rencontre entre le patriarche Cyrille de Moscou et le pape François, le 12 février dernier à l’aéroport international de La Havane, à Cuba, a ouvert une ère nouvelle dans nos relations avec les orthodoxes en Russie”, constate Mgr Clemens Pickel, évêque du diocèse catholique de saint Clément à Saratov, en Russie méridionale.

De passage en Suisse à l’invitation de l’œuvre d’entraide catholique “Aide à l’Eglise en Détresse” (AED), Mgr Pickel a indiqué à cath.ch que cette première rencontre entre le chef de l’Eglise orthodoxe russe et le pape François avait totalement changé l’atmosphère dans son diocèse.

L’Eglise catholique était considérée comme une “secte”

Evêque auxiliaire pour la Russie d’Europe depuis 1998 et évêque du diocèse de saint Clément à Saratov dès février 2002, le jeune prélat est né en 1961 à Colditz, à mi-chemin entre Leipzig et Dresde, au cœur de l’ancienne RDA. C’est dire s’il connaît bien les réalités de l’ancien Bloc communiste. Depuis la chute du Mur de Berlin, en 1989, la vie sur place a bien changé. “Il y a 15 ans, en Russie, on avait atteint le point le plus bas dans les relations entre orthodoxes et catholiques. L’Eglise catholique était alors considérée comme une ‘secte'”.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 3 Avril 2017 à 01:00 | 5 commentaires | Permalien

La première église russe sur l’île de Chypre a ouvert ses portes aux croyants
"C’est la première église russe sur l’île de Chypre. Ce n’est pas un édifice cultuel de l’Église orthodoxe russe, c’est un édifice cultuel de l’Église orthodoxe de Chypre, qui a été construite sur l’initiative du hiérarque diocésain local."

Les solennités de la consécration l’église russe Saint-André-le-premier-appelé et de Tous-les-Saints-de-la-Terre-russe dans la ville d’Episkopi de Chypre se sont déroulées le 26 mars 2017.

La première liturgie dans l’église nouvellement construite, concélébrée par des membres du clergé russe et chypriote, était présidée par le métropolite Hilarion de Volokolamsk, président du Département des relations ecclésiales extérieures (site du DREE).

« — C’est la première église russe sur l’île de Chypre. Pas de l’Église orthodoxe russe, mais de l’Église orthodoxe chypriote. Elle a été construite à l’initiative de son métropolite local (de Tamassos », a déclaré le métropolite Hilarion après la consécration. « Les offices y seront célébrés en slavon russe, mais les homélies seront en russe et en grec. Tout orthodoxe peut devenir paroissien de cette église qui deviendra également la maison de la communauté russophone de l’île de Chypre et de la ville d’Episkopi. »
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 29 Mars 2017 à 21:33 | 0 commentaire | Permalien

Le concile des évêques de l’EORHF appelle à évacuer de la Place Rouge la dépouille de Lénine
Environ 10 millions de personnes auraient succombé sous le régime de Lénine à cause des famines et des persécutions. L’auteur Alexandre Soljenitsyne, qui a obtenu le Prix Nobel, a souligné dans son chef-d’œuvre de 1974 intitulé « L’Archipel du Goulag » que la répression massive des citoyens russes et soviétiques avait commencé déjà sous Lénine et ses bolcheviks – et non sous Joseph Staline, le dictateur qui a succédé à Lénine.

En ce premier centenaire de la révolution de 1917 l’Église orthodoxe russe hors-frontières a exprimé le 10 mars le souhait de voir la dépouille de Lénine quitter la Place Rouge.

Le métropolite Hilarion, primat de l’EORHF, a disposé que le texte de cette décision du Synode aie été lu dans l’ensemble des paroisses le dimanche 12 mars dernier. Il y est dit en particulier : « Libérer la Place Rouge du corps de Vladimir Lénine, le pire des persécuteurs et des tyrans du XXe siècle, serait un symbole de la réconciliation du peuple russe avec le Seigneur. Il est également indispensable de mettre bas les monuments qui lui ont été érigés.

Il conviendrait d’agir d’une manière similaire quant aux villes, régions et rues qui restent jusqu’à aujourd’hui privées de leurs noms premiers. /Le métropolite Hilarion /Alféev/ Président du DREE du P.M., vient de faire une déclaration dans le même sens/…
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 19 Mars 2017 à 20:12 | -1 commentaire | Permalien

À Abidjan, dans le quartier d’Angré-Château, se dresse une église méconnue, à la cloche imposante : l’Église orthodoxe grecque. Plus de 1 350 personnes se réclament de cette confession qui fêtera ses 15 ans de présence en Côte d’Ivoire au mois de mai.

L’ambiance est conviviale, ce dimanche 5 février, à l’église orthodoxe d’Angré. Depuis la célébration des matines à 9 heures, les fidèles de la communauté sont réunis. Ils suivront ensuite la divine liturgie puis prendront ensemble le café. Ce sera l’occasion pour eux d’écouter un enseignement biblique.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 15 Février 2017 à 15:18 | 0 commentaire | Permalien

La communauté orthodoxe russe de Venise risque de se retrouver sans église
L’archiprêtre Alexis Yastrebov, recteur de la paroisse des Saintes femmes myrophores à Venise nous a déclaré : « Malheureusement nous ne disposons pas d’un local qui nous soit propre. Le diocèse catholique a en 2003, à notre demande, mis à notre disposition la vieille église de la Décollation de Saint Jean Baptiste.

C’est là que notre paroisse se situe jusqu’à présent. Une congrégation monacale a besoin de ce bâtiment, aussi il nous faudra bientôt quitter les lieux. On nous avait promis il y a longtemps de signer avec nous un bail de location de longue durée portant sur cette église, ou bien une autre. Rien n’a été fait jusqu’à présent.

On trouve dans le centre historique de la ville, faiblement peuplé, un grand nombre de vieilles églises qui restent pratiquement vides ou simplement fermées.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 3 Février 2017 à 13:02 | 0 commentaire | Permalien

Le métropolite Hilarion, responsable du département des relations extérieures du patriarcat de Moscou

EXCLUSIF MAG – Pour le responsable du département des relations extérieures du patriarcat de Moscou, catholiques et orthodoxes doivent se rapprocher pour faire face ensemble aux défis actuels.

Alors que se déroule du 18 au 25 janvier, dans l’Église catholique, une semaine de prière pour l’unité des chrétiens, quel regard portez-vous sur l’état des relations œcuméniques entre Moscou et Rome ?

Nous avons de très bonnes relations, très constructives, et un dialogue constant. Quels que soient les sujets, il existe plusieurs niveaux de discussions. Il y a eu cette rencontre entre le patriarche Cyrille de Moscou et le pape, à Cuba, en février 2016 Je rencontre régulièrement le cardinal Kurt Koch [président du Conseil pontifical pour la promotion de l’unité des chrétiens. Et il y a d’autres instances où sont abordés tous les sujets qui nous concernent.

L’Église orthodoxe russe s’associe-t-elle à cette semaine pour l’unité ?
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 25 Janvier 2017 à 11:25 | -1 commentaire | Permalien

Le Saint-Siège souligne l’augmentation des actes antichrétiens en Europe
Les attaques barbares contre les monuments chrétiens ont déferlé dans le Land de Nord Rhein-Westphalie.

Des dizaines de statues chrétiennes ont été souillées en Allemagne, surtout celles représentant la Vierge et l'Enfant. Près de 50 statues ont été énuclées. Lien

Des phénomènes qui sont souvent sous-évalués, notamment, selon lui, par les médias.

L’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe a organisé mercredi 14 décembre une conférence sur la lutte contre l’intolérance et la discrimination, au cours de laquelle le représentant permanent du Saint-Siège auprès de cette organisation a évoqué les actes antichrétiens.

Mgr Janusz Urbanczyk, représentant permanent du Saint-Siège auprès de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), est intervenu au sujet de la lutte contre l’intolérance et la discrimination à l’égard des chrétiens, mercredi 14 décembre, au cours de la conférence qui s’est tenue à Vienne (Autriche) sur la lutte contre l’intolérance et la discrimination.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 21 Décembre 2016 à 12:52 | 0 commentaire | Permalien

Le prince de Galles Charles s’est rendu dans la cathédrale de la Dormition à Londres. Il a assisté à un office d’action de grâces présidé par Monseigneur Elisée, métropolite de Sourozh. Le prince a embrassé la croix et a été béni par le métropolite.

L’héritier du trône a pu admirer les icônes qui ornent la cathédrale et se rendre compte des résultats des récents travaux de restauration. Il a conversé avec les fidèles.

La cathédrale avait été consacrée fin octobre par le patriarche de Moscou Cyrille. Assistaient à cette liturgie de nombreux hôtes d’honneur parmi lesquels le prince Michael de Kent, cousin de Sa Majesté la reine Elisabeth II.
Le prince Charles a assisté à un moleben à la cathédrale orthodoxe de Londres
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 17 Décembre 2016 à 13:22 | 1 commentaire | Permalien

Des habitants de Reykjavik s’opposent au projet de construction d’une église orthodoxe
Le père Timothée Zolotuïsky, recteur de la paroisse Saint-Nicolas (Patriarcat de Moscou) à Reykjavik, a déclaré à RIA-Novosti que la communauté russe d’Islande cherche deux millions et demi d’euros pour la construction d’une église orthodoxe au centre de Reykjavík.

Il y a plusieurs années déjà que la mairie de la capitale islandaise a attribué un terrain pour cette construction.

Lire Des architectes russes ont créé un projet novateur de Centre orthodoxe à Reykjavik

Un million d’euros a été promis à la paroisse par une riche donatrice moscovite, mais pour construire « une église orthodoxe dans la capitale la plus septentrionale du monde » il faut un total de trois millions et demi d’euros (les matériaux et la main d’œuvre sont très chers en Islande).

« Nous comptons sur nos compatriotes entrepreneurs, parce que les Islandais ne vont pas nous aider. Nous avons des contacts avec les régions polaires de Russie l qui collaborent avec le cercle des nations polaires dont l’Islande fait partie. Peut-être qu’un gouverneur d’une de ces régions voudra nous aider, » a déclaré le père Timothée.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 11 Décembre 2016 à 17:30 | 1 commentaire | Permalien

Les ouvriers parlent de manifestations inhabituelles près du Tombeau du Christ
Les restaurateurs qui travaillent actuellement dans le Tombeau du Christ parlent de faits inhabituels se produisant près du Cubiculum.

La première chose qui les a étonnés est la « douce odeur » qu’ils ont sentie en approchant du Tombeau ? Selon l’agence Catholic Culture, cette odeur rappelle un parfum de fleur, dont parlent les textes anciens lorsqu’ils mentionnent la présence de saints, et notamment de la Très sainte Mère de Dieu.

Les ouvriers ont également mentionné que certains appareils électroniques qui ont été placés près du Tombeau ont, pour des raisons encore inexpliquées, se sont détraqués. Une partie s’est révélée hors d’usage. Une cause probable est un puissant rayonnement électromagnétique.

Rappelons que des travaux de restaurations sont actuellement menés dans le Cubiculum. En particulier, on procède au nettoyage la partie de la roche sur laquelle a reposé le corps de Jésus Christ. Le 26 octobre, les restaurateurs ont enlevé la dalle qui depuis 450 ans recouvre le Tombeau de notre Seigneur. Au-dessous ils ont trouvé une autre dalle de marbre portant une croix. Les historiens pensent qu’elle a été posée à l’époque des croisades.
Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 21 Novembre 2016 à 10:14 | 3 commentaires | Permalien

1 2 3 4 5 » ... 31


Recherche





RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile