Ukraine: une déclaration du patriarche Cyrille
LE PATRIARCHE CYRILLE S’EST ADRESSÉ AUX CHEFS DES ÉTATS DU « QUATUOR NORMAND », AUX PRIMATS DES ÉGLISES ORTHODOXES LOCALES, AU PAPE FRANÇOIS, AU SECRÉTAIRE GÉNÉRAL DE L’ONU ET AU SECRÉTAIRE GÉNÉRAL DU CŒE À PROPOSE DE L’ADOPTION PRÉVUES DE PROJETS DE LOI HOSTILES À L’ÉGLISE PAR LA RADA D’UKRAINE

La Rada suprême d’Ukraine prévoit de porter au vote des députés les projets de loi n°4128 et 4511 le 18 mai.

Le projet de loi n°4128 « De l’amendement de la Loi d’Ukraine « De la liberté de conscience et des organisations religieuses » (sur le changement de juridiction des organisations religieuses) » propose d’introduire dans la législation religieuse la notion vague « d’appartenance de la personne à la communauté religieuse » sur la base d’une « auto-identification » mal définie. Les personnes « appartenant à la communauté religieuse », quelles qu’elles soient, auraient le droit de modifier les statuts de la communauté par un vote à la majorité simple. De fait, le projet de loi prévoit de légaliser la pratique des « référendums » fictifs avec la participation de tous les habitants d’une localité (voire de personnes étrangères à la localité), prétendant appartenir à cette communauté religieuse.

Le projet de loi n°4511 « Du statut particulier des organisations religieuses dont les centres de direction sont situés dans un état que la Rada suprême définit comme pays-agresseur » propose d’imposer à toutes les communautés dont le centre canonique est en Russie (c’est-à-dire, avant tout, les communautés de l’Église orthodoxe ukrainienne), certain « statut particulier » impliquant d’importantes restrictions de leurs droits. En dehors du réenregistrement forcé de toutes les communautés de l’Église orthodoxe ukrainienne, qui entraînera inévitablement de nouvelles usurpations d’églises et des confrontations entre croyants de différentes confessions, le projet de loi accordera aux organes de l’état laïc de larges plein-pouvoirs pour contrôler la vie intérieure des communautés religieuses : approuver la nomination des cadres des communautés, autoriser ou interdire la visite d’hommes d’église étrangers, liquider par la force les communautés religieuses sur la base de nombreux motifs.

Ces projets de loi sont en contradiction avec la Constitution de l’Ukraine et avec les normes législatives en vigueur. La Direction d’expertise scientifique de la Rada d’Ukraine, le Comité de la Rada à la prévention et à la lutte contre la corruption, la déléguée aux droits de l’homme de la Rada d’Ukraine, V. V. Loutkovskaïa se sont prononcés contre l’adoption de ces projets. Enfin, les représentants de plusieurs confessions ukrainiennes, dont les catholiques romains, les luthériens et les juifs, ont aussi critiqué les deux projets de loi.

Le Patriarche Cyrille de Moscou et de toute la Russie s’est adressé au sujet de l’adoption prévue de ces projets de loi au président ukrainien, P. A Porochenko, et aux participants du « Quatuor normand » : le président russe V. V. Poutine, le chancelier fédéral d’Allemagne, A. Merkel, le président français E. Macron. Le Primat de l’Église orthodoxe russe a aussi adressé un message sur le même sujet aux Primats des Églises orthodoxes locales, au Pape François de Rome, au secrétaire général des nations unies, A. Guterres, et au secrétaire général du Conseil œcuménique des églises O. Fykse Tveit.

Il est constaté dans ces messages que l’adoption de ces projets légaliserait une pratique discriminatoire inouïe dans l’Europe d’aujourd’hui à l’encontre de la majorité orthodoxe d’Ukraine. Une législation religieuse aussi restrictive n’a jamais existé en Ukraine même à l’époque du régime communiste, tandis que le reste de l’Europe n’a connu quelque chose de semblable que pendant la période nazie en Allemagne.

L’Église orthodoxe ukrainienne est la plus importante confession du pays, elle est présente dans toutes les régions d’Ukraine et possède un immense potentiel de réconciliation, constate Sa Sainteté le Patriarche. Il est inadmissible de l’entraîner dans une confrontation politique, qui pourrait avoir des conséquences irréversibles. Comme il est souligné dans le message, l’adoption des projets de loi n°4128 et 4511 « L’adoption des projets de loi n°4128 et 4511 menacerait les droits constitutionnels de millions de croyants ukrainiens. Elle risque de provoquer une nouvelle vague de violences, de nouvelles usurpations d’églises, elle risque d’aggraver le conflit civil en Ukraine en lui donnant une connotation religieuse. » Selon le Patriarche, ceci, par voie de conséquence, compliquerait l’application des accords de Minsk.

« Selon les données dont nous disposons, de 2014 à 2016, sur le territoire de l’Ukraine, des éléments provocateurs se sont emparés de plus de 40 bâtiments cultuels de l’Église orthodoxe ukrainienne » ; rappelle le Patriarche. « Formellement, ces usurpations sont légitimées par un soi-disant « référendum » des habitants du village, décidant du « transfert » de la communauté. L’opinion des fondateurs réels et des membres de la communauté en tant que personne juridique n’est, dans ces cas, pas prise en compte.

Sa Sainteté s’adresse aux dirigeants des états du « Quatuor normand », aux Primats des Églises orthodoxes, au chef de l’Église catholique romaine, au secrétaire général de l’ONU et au secrétaire général du Conseil œcuménique des églises pour leurs prier d’employer tous leurs efforts à empêcher l’adoption des projets de loi discriminatoires n°4128 et 4511 qui « menacent d’être un exemple criant de violation des droits de l’homme à la liberté de confession religieuse. »

Partager la publication "Le Patriarche Cyrille s’est adressé aux chefs des états du « Quatuor normand », aux primats des Églises orthodoxes locales, au Pape François, au secrétaire général de l’ONU et au secrétaire général du CŒE à propose de l’adoption prévues de projets de loi hostiles à l’Église par la Rada d’Ukraine"
LIEN

Rédigé par Parlons D'orthodoxie le 20 Mai 2017 à 16:56 | 4 commentaires | Permalien


Commentaires

1.Posté par justine le 18/05/2017 13:09
Selon une information de Interfax religia, le vote sur ce projet de loi, prévu pour ce jeudi 18 mai, aurait été renvoyé, le texte n'étant pas prêt a être voté.

2.Posté par Папа Римский вызвал посла Украины из-за законов о церкви le 19/05/2017 13:37
Посла Украины в Ватикане вызвали к папе Римскому. Украинскому дипломату необходимо будет разъяснить готовящиеся к рассмотрению Верховной радой законопроекты №4128 и 4511, в случае принятия которых на Украине будет узаконен захват храмов Украинской православной церкви Московского патриархата. Украинские священнослужители уже обвинили законодателей в том, что они пытаются легализовать коррупционную схему по отъему имущества религиозных организаций.

Папа Римский вызвал посла Украины в Ватикане для разъяснения ситуации с законопроектами №4128 и 4511, которые должны быть рассмотрены Верховной радой Украины.

Речь идет о проектах законов «О внесении изменений в закон Украины «О свободе совести и религиозных организациях» и «Об особом статусе религиозных организаций, руководящие центры которых находятся в государстве, признанном Верховной радой Украины государством-агрессором».

Они были внесены в Верховную раду еще 21 февраля и 22 апреля 2016 года депутатами фракций «Народного фронта», «Блока Петра Порошенко», Радикальной партии Олега Ляшко и объединения «Самопомощь». Однако рассматривать законопроекты стали только сейчас. ДАЛЕЕ

3.Posté par Les projets de loi ukrainiens visant l’Eglise orthodoxe : le pape convoque l’ambassadeur d’Ukraine le 19/05/2017 14:41
Les tensions autour des projets de loi ukrainiens sur le contrôle de l'Eglise russe dans le pays continuent de croître. Après que le patriarche de Russie a demandé au pape d’intervenir, l’ambassadeur d’Ukraine a été convoqué au Vatican.

Le pape François a convoqué l’ambassadeur d’Ukraine près le Saint-Siège après que les projets de loi controversés visant l’Eglise orthodoxe russe ont été proposés en Ukraine.

«Le Vatican s’inquiète de la possibilité de l’adoption des projets de loi 4128 et 4511 [visant l’Eglise orthodoxe russe]. Notre ambassadeur d’Ukraine auprès du Vatican a été convoqué. Le Vatican est complètement solidaire de la position exprimée par l'évêque catholique Stanislav Chirokoraduk à ce sujet», a écrit sur sa page Facebook Nikolaï Danilevitch, archiprêtre de l’Eglise orthodoxe ukrainienne dépendant du patriarcat de Moscou,

Critiquant les vélléités législatives ukrainiennes concernant l’Eglise orhodoxe, Stanislav Chirokoraduk avait déploré le 16 mai : «Comment peut-on proposer tels projets de loi ? Si l’Eglise existe, elle a ses propres lois […] C’est une humiliation de l’Eglise.»

Le 18 mai, le Parlement ukrainien a reporté sine die le vote sur ces projets de loi, faute de disposer d'une majorité pour les faire accepter. L’un de ces projets prévoit que les organisations religieuses dont la direction est basée dans un «Etat agresseur» – un terme que Kiev utilise actuellement pour désigner la Russie – soient obligées de se mettre d'accord avec les autorités ukrainiennes pour ce qui est de la nomination des métropolites et des évêques, ainsi que de s'enregistrer à nouveau auprès des autorités ukrainiennes pour être placées sous surveillance. L’autre projet de loi propose de changer la «Loi sur la liberté de conscience et les organisations religieuses» et de définir l’appartenance à une communauté religieuse sur la base de «l’auto-identification». En d’autres termes, un groupe suffisamment large de fidèles d'une paroisse sera en mesure de faire changer la confession d’une église.

L’Eglise orthodoxe russe a dénoncé ces projets de loi et le patriarche russe Kirill a même appelé le pape, l’ONU et des dirigeants mondiaux à intervenir. L’Eglise orthodoxe ukrainienne rattachée au patriarcat de Moscou regroupe la majorité des paroisses orthodoxes en Ukraine. Une partie des églises orthodoxes du pays est contrôlée par l'Eglise orthodoxe d'Ukraine du patriarcat de Kiev et l’Eglise ukrainienne orthodoxe autocéphale, non reconnues par la communion des Eglises orthodoxes, qui rassemble la majorité des Eglises orthodoxes dans le monde.

4.Posté par Le patriarche d’Antioche Jean X confirme son soutien à l’Église orthodoxe canonique d’Ukraine le 24/05/2017 17:06
En réponse à l’appel du patriarche de Moscou Cyrille au sujet des projets de loi 4128 et 4511 du parlement ukrainien visant à interdire l’Église orthodoxe canonique d’Ukraine, le patriarche d’Antioche Jean X a envoyé le message suivant :

« Béatissime patriarche de Moscou et de toute la Russie Cyrille, bien-aimé frère et concélébrant dans le Christ notre Seigneur, nous embrassons avec grande joie Votre Béatitude bien-aimée dans le Seigneur, et dans la profondeur de la douleur qui emplit le cœur de notre peuple et de notre Église, au milieu des tragédies qui se sont abattues sur notre Orient, nous nous adressons à vous en ces jours bénis avec la salutation pascale : le Christ est ressuscité ! Nous avons reçu votre lettre fraternelle № 01/2608 du 16 mai 2017, et voudrions exprimer notre profonde solidarité avec Votre Béatitude et avec tous nos frères se trouvant dans les limites territoriales du Patriarcat de Moscou. Nous condamnons toutes les mesures que ce soit qui peuvent porter atteinte à la souveraineté du peuple ukrainien, et nous condamnons fermement de même toutes les mesures ayant un impact négatif sur l’indépendance, l’authenticité, l’intégrité et la liberté de l’Église orthodoxe canonique d’Ukraine.

De tels projets de loi limitatifs sont condamnables, du fait qu’ils permettent l’escalade de la tension et visent au changement de l’identité culturelle de toute la société ukrainienne. À cette occasion, nous confirmons à nouveau notre position concernant notre soutien à l’Église orthodoxe d’Ukraine canonique, reconnue par toutes les Églises autocéphales. C’est une occasion d’appeler à la paix et à l’activité pacificatrice, et aussi d’attirer l’attention des organisations internationales, des États et des citoyens de tous les pays, sur le danger des actes qui n’aspirent pas au développement de l’idée de la tolérance et de la paix, mais cherchent à attiser les conflits et la haine. Embrassant votre Béatitude dans le Seigneur, nous exprimons notre profonde solidarité avec votre position concernant les derniers événements en Ukraine et demandons au Seigneur de vous renforcer et d’accorder à nous tous la paix. Avec amour fraternel et respect,

+Jean X, patriarche d’Antioche et de tout l’Orient ».

Nouveau commentaire :



Recherche



Derniers commentaires


RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile