Foi et pratique en Russie (suite)
UNE PROFONDE IMPREGNATION CULTURELLE

En regardant ces statistiques qui donnent des chiffres très différents sur la pratique religieuse en Russie, y compris dans nos notes précédentes, on pourrait avoir une impression d'incohérence totale ou, en ne s'arrêtant que sur quelques données, tirer des conclusions totalement erronées: lorsque certains observateurs parlent "du retour de la Sainte Russie", en se fondant sur 80% d'Orthodoxes et 90% des Russes fêtant Pâques, alors que d'autres considèrent "la Russie totalement déchristianisée par le bolchevisme", en mettant en avant que 1% à peine vont à l'église plus d'une fois par mois, ils s'appuient tous sur des chiffres vrais… Mais en y regardant de plus prés, on peut dresser un tableau assez cohérent en mettant tous ces chiffres en perspective.
Rédigé par Vladimir Golovanow le 23 Mai 2009 à 08:48 | 3 commentaires | Permalien

Saint Nicolas de Myre, protecteur de la Russie et de la Lorraine
Nous ne savons que peu de choses de lui. Il naquit en Asie Mineure, devint évêque de Myre et, à ce titre, il assiste et souscrit au concile de Nicée en 325. Par contre, sa vie posthume est beaucoup plus riche, grâce aux légendes sans doute fondées sur la réputation de sa bonté envers les pauvres et les enfants. Son tombeau devient un lieu de pèlerinage, d'abord à Myre, puis à Bari en Italie où ses reliques furent transportées au XIème siècle pour les protéger des Musulmans. Chaque année, des délégations des Eglises orthodoxes, particulièrement de Russie, viennent se joindre au pèlerinage des catholiques latins, en une rencontre oecuménique significative. Le "bon saint Nicolas" est invoqué aussi bien en Orient où il est le patron des Russes, qu'en Occident où il est le patron des enfants et, si l'on peut parler ainsi, l'ancêtre du Père Noël.
Voir aussi sur les pages de l’Eglise Saint-Nicolas à Malá Strana.
Un internaute nous signale: "St Nicolas honoré en Lorraine est aussi le protecteur des filles à marier et des prisonniers. Deux épisodes de sa légende: l'un explique qu'il fournit secrètement une dot à trois soeurs dont le père trop pauvre ne pouvait les marier, l'autre rapporte qu'il exauça les prières du seigneur de Réchicourt (actuelle Moselle), prisonnier en Terre Sainte depuis des années, qui se retrouva miraculeusement libéré de ses chaînes sur le parvis de la basilique à St Nicolas de Port (Meurthe-et-Moselle)."
Délivre-nous de toutes nécessités, ô saint Père, par tes prières auprès du Seigneur. O saint pontife Nicolas, port tranquille où trouve un abri quiconque réclame ton secours au milieu de la tempête, prie le Christ qu’il daigne déployer pour nos âmes sa grande miséricorde.
Office orthodoxe des Sobors moscovites

Suit une prière invoquant Saint Nicolas de Myre:
Rédigé par l'équipe de rédaction le 22 Mai 2009 à 10:06 | -3 commentaire | Permalien

Voici une lettre reçue d'un orthodoxe suisse
XB!

Chers Frères,

Je me suis permis de reprendre une partie de votre article sur mon blog et de renvoyer mes visiteurs à la suite de l'article sur votre site. L'article paraîtra demain Vendredi

Je vous félicite de la tenue des articles de votre site et j'apprécie grandement que vous fassiez les nécessaires mises au point face aux innovations du Patriarcat de Constantinople concernant la Sainte Tradition Orthodoxe pour la diaspora.

Bien à vous en Christ,

M. Claude Lopez-Ginisty
"Pokrov"
Au Creux de Charpigny
1867 Saint-Triphon
Suisse

Blog

Blog acathistes
Rédigé par l'équipe de rédaction le 21 Mai 2009 à 19:06 | 1 commentaire | Permalien

Le site du président de l'Ukraine Victor Iouchtchenko annonce qu'il a eu, le 20 mars, une rencontre à Istanbul avec le patriarche Barthélemy de Constantinople. Selon le communiqué, "l'objectif principal était de rendre plus actifs les contacts" entre le patriarcat de Constantinople et l'Ukraine. La question de l'ouverture en Ukraine d'une représentation du patriarcat de Constantinople, qui serait "une cour ecclésiale ou un centre culturel et d'information", a été abordée.

S'adressant aux journalistes, le président ukrainien a affirmé: "Il est important pour l'Ukraine, en tant que pays orthodoxe, d'entretenir des relations à un haut niveau et dynamiques avec le patriarcat œcuménique". Il a ajouté qu'il accordait "une grande attention à ce dialogue".

Le communiqué présidentiel précise que Victor Iouchtchenko a abordé avec le patriarche Barthélemy la question de la préparation au concile panorthodoxe et de la tenue prochaine d'une rencontre des représentants des Églises autocéphales sur le sujet.
Rédigé par l'équipe de rédaction le 21 Mai 2009 à 16:10 | 4 commentaires | Permalien

Un communiqué d'Interfax, une fois n'est pas coutume, donne le départ à une énigme: peu de temps avant sa mort, la grand compositeur russe Anton Rubinstein (1829-1894, ne pas confondre avec son homonyme Arthur Rubinstein, 1887-1982) a composé un opéra qui s'appellerait "Le Christ" (Христос). Je n'en ai trouvé aucune trace car il n'aurait été joué qu'une fois, sous la direction de l'auteur, en 1994 à Lucerne (le maître est mort en novembre de cette année). J'ai toutefois trouvé une mention de sa représentation à Brème, en 1895, avec 450 artistes… Puis personne n'en a entendu parler jusqu'à ce que les organisateurs d'un festival "les saisons de Diagilev: Perm-Petersbourg-Paris", dont j'apprends aussi l'existence (mais le programme est surprenant!), décide de la monter à l'opéra de Perm. La représentation a lieu ce soir 20 mai. D'après Interfax, cet opéra tient une place unique dans l'œuvre du compositeur et réunit des musiques religieuses orthodoxes, catholiques et protestantes…

Si quelqu'un avait une information sur cette œuvre mystérieuse merci de la partager…
Rédigé par Vladimir Golovanow le 21 Mai 2009 à 07:11 | 0 commentaire | Permalien

Fête de l'apôtre et évangéliste Jean le Théologien
Voici trois stichères de l'office de saint Jean le Théologien, apôtre et évangéliste, célébré le 8 (21) mai dans le calendrier oriental:

Jean l'évangéliste, ascète semblable aux anges, théologien qui as eu Dieu pour maître, tu as prêché au monde fidèlement la plaie immaculée du Seigneur faisant jaillir le sang et l'eau. C'est elle qui procure à nos âmes la vie éternelle.

Couché sur la poitrine du Christ le Maître pendant la Cène du Seigneur, ô disciple bienaimé, d'elle tu as reçu la connaissance des choses ineffables et tu as clamé à tous d'une voix de tonnerre: Au commencement était le Verbe, et le Verbe était auprès de Dieu, et le Verbe était Dieu, la vraie lumière qui éclaire tout homme par sa venue dans le monde, le Christ Dieu, le Sauveur de nos âmes.

Les fleuves de la théologie coulent, Apôtre, de ta bouche vénérable. Irriguée par eux, l'Église de Dieu vénère fidèlement la Trinité consubstantielle. Supplie-La maintenant, Jean le Théologien, d'affermir et de sauver nos âmes.
Rédigé par l'équipe de rédaction le 21 Mai 2009 à 00:37 | 0 commentaire | Permalien

Catherine Erard et Pierre-Yves Moret

du Lundi au Vendredi de 16h30 à 17h

Cette semaine

Dans le flot de l'information, ce rendez-vous des émissions religieuses cherche à approfondir une question spirituelle en interaction avec la culture contemporaine. Une manière, aussi, de dire d'où l'on parle: avec le recul de l'intelligence, mais aussi avec le désir de saisir le mouvement de l'Esprit.

"A vue d'esprit" est une production des [émissions religieuses de la Radio Suisse Romande un partenariat avec le Centre catholique de radio et de télévision et l'Office protestant des médias.
Rédigé par l'équipe de rédaction le 20 Mai 2009 à 16:22 | 0 commentaire | Permalien

La lecture du communiqué publié par la paroisse "géorgienne" du patriarcat de Constantinople, Sainte Nino, laisse une sombre impression. Au lieu de se réjouir de la possibilité offerte aux orthodoxes géorgiens d'avoir une nouvelle église, le communiqué s'en prend de façon effrontée au catholicos Élie II de Géorgie, un des patriarches les plus anciens et les plus estimés dans le monde orthodoxe. Pourquoi si peu d'amour et de soutien fraternel ?

On se demande pourquoi l'ouverture d'une nouvelle paroisse géorgienne en France serait en "en contradiction avec les règles canoniques de l’Église orthodoxe". De quelles règles s'agit-il? Le communiqué, très peu bienveillant à l'égard de l'Église de Géorgie et très polémique, reproche aussi au patriarche Élie "le manque de "concertation avec les autorités ecclésiastiques orthodoxes, que ce soit celles de France ou le Patriarcat œcuménique de Constantinople". L'Église orthodoxe de Géorgie ne serait-elle plus autocéphale pour devoir consulter le patriarcat de Constantinople qui n'a pas plus de droits en dehors de son territoire canonique (Turquie et une partie de la Grèce) que les autres Églises orthodoxes.

Finalement, le concile épiscopal de l'Église orthodoxe russe de juin 2008 avait vu juste, en dénonçant dans sa déclaration "Sur l'unité de l'Église orthodoxe" le danger de la "nouvelle ecclésiologie de Constantinople" qui, selon l'épiscopat orthodoxe "est en contradiction manifeste avec la tradition séculaire sur laquelle s’est édifiée la vie de l’Église orthodoxe russe et d’autres Églises orthodoxes locales, et va à l’encontre de leurs devoirs pastoraux auprès de leurs fidèles dans la dispersion".

Voici l'extrait de la déclaration conciliaire relatif à la question:
Rédigé par l'équipe de rédaction le 20 Mai 2009 à 09:59 | 4 commentaires | Permalien

Il n'est pas toujours aisé de traduire en français les termes de la vie ecclésiale orthodoxe. Cependant, dans la plupart des cas, il existe des équivalences presque parfaites entre la terminologie grecque ou russe et la terminologie latine ou française. En traduisant les notions ecclésiologiques orthodoxes en français, il faut se garder d'utiliser à tort certains mots. Quelques erreurs sont hélas répandues aujourd'hui dans les milieux orthodoxes francophones. Nous en examinerons deux.

1. Diocèse et évêché

En français, les mots diocèse et évêché ne signifient pas la même chose. Ainsi, le diocèse est une circonscription ecclésiastique, une Église locale, placée sous la juridiction d'un évêque. C'est l'équivalent du mot russe епархия. En revanche, l'évêché désigne le siège, la résidence de l'évêque et ses services. Ceux qui, en français, utilisent à tort la notion d'évêché ou d'archevêché pour désigner une circonscription ecclésiastique, la traduisent ensuite en russe par un néologisme епископия ou архиепископия. Ces deux mots en s'emploient pas en russe.

Ainsi, en français, il est difficile d'envisager "un évêché des églises". En revanche, un diocèse ou archidiocèse est composé des paroisses, petites églises locales avec une juridiction délimitée, placée sous l'autorité d'un évêque ou archevêque.
Rédigé par l'équipe de rédaction le 19 Mai 2009 à 12:13 | 7 commentaires | Permalien

Dans le cadre des rencontres orthodoxes,

Lundi 25 mai 2009 à 20h00,

à la paroisse Saint-Séraphin-de-Sarov et Protection-de-la-Mère-de-Dieu,
91 rue Lecourbe - 75015 Paris


Métro : Volontaires ou Sèvres-Lecourbe

Conférence sur le thème :
« Quelques réflexions sur l’avenir de l’Église orthodoxe en France et en Europe avant la réunion de la commission préconciliaire sur l’organisation de la diaspora »

par Séraphim REHBINDER
Rédigé par l'équipe de rédaction le 18 Mai 2009 à 21:04 | 32 commentaires | Permalien

“La Rose blanche” et “Le Buisson ardent”
Voici un nouveau texte consacré à la résistance des chrétiens contre le nazisme, puis en Roumanie contre le communisme:

Malheureusement, dans les pays à majorité orthodoxe, on ne connaît pas l’histoire du groupe de Munich, appelé par ses membres, "La rose blanche".

Mais l’histoire de ce groupe peut-être très intéressante pour le public orthodoxe, car elle présente quelques caractéristiques qui la rapprochent de l’expérience politique et spirituelle d’un groupe analogue, "Le buisson ardent" de Bucarest.

Récemment, un film est sorti dans les cinémas parisiens – "Sophie Scholl", un film allemand (“Sophie Scholl. Die letzten Tage”; réalisateur: Marc Rothemund; sortie en Allemagne: 24.02.2005). Le film retrace les dernières heures des trois des membres qui ont fondé "La Rose blanche". C’est un film très sobre, mais qui est loin d’être un simple documentaire sur ce groupe de résistance. Plusieurs livres ont été publiés sur "La Rose blanche". Les deux jeunes hommes et la jeune fille (mais ils seront six en total à être décapités) qui ont été condamnés à mort par le régime hitlérien finissant, sont considérés aujourd’hui par les historiens comme des icônes de la résistance allemande face à un régime plus que destructeur. Mais malgré cette reconnaissance régionale dans leur pays d’origine, “La Rose blanche” sortent seulement maintenant, en 2006, d’un anonymat curieux. C’est vrai que déjà en 1982, leur histoire était portée à l’écran par le cinéaste Michael Verhoevens, mais c’est pour la premier fois qu’on leur rend hommage par un document artistique à la hauteur de leur légende, qui soit reconnu en tant que tel (car “Sophie Scholl” a été nominalisé cette année pour l’Oscar du meilleur film étranger).
Rédigé par Nikita et Xenia Krivochéine le 18 Mai 2009 à 13:47 | 0 commentaire | Permalien

Le patriarche de Géorgie se réjouit de l'ouverture de la première paroisse de sa juridiction en France
L'agence de presse Blagovest-Info rapporte les paroles prononcées par le patriarche et catholicos Élie II de Géorgie, à son retour de France. Le catholicos est heureux que "sainte Thamar soit entrée dans le cœur même de l'Europe": le patriarche venait en effet de consacrer l'église géorgienne Sainte-Thamar à Villeneuve-Saint-Georges, dans la banlieue de Paris. Il considère cet événement comme historique, parce qu'il s'agit de la première paroisse en Europe dans la juridiction du patriarcat de Géorgie.

"Le 14 mai nous avons inauguré dans la banlieue de Paris, dans un très bel endroit, une église géorgienne dédiée à sainte Thamar. Beaucoup de monde y était présent et je vous souligne qu'il s'agit d'une première église en Europe, relevant de la juridiction du patriarcat de Géorgie. C'est un événement historique", a déclaré le catholicos.

Élie II a quitté la France le 16 mai. A l'aéroport de Tbilissi, il a été accueilli par des ecclésiastiques et les autorités civiles.
Rédigé par l'équipe de rédaction le 18 Mai 2009 à 10:45 | 41 commentaires | Permalien

Les sectes en Russie
Selon Alexandre Dvorkine, président de l’association de recherches sur les religions et les sectes on a recensé en Russie près de quatre-vingt sectes aux effectifs nombreux et près de mille petites sectes.

« Il y a de nombreuses sectes dont nous ignorons tout. Leur existence devient connue seulement en cas de survenue d’incidents graves, comme cela a été le cas avec la secte « des enfouis . En 2008 ses membres se sont enfermés dans une grotte souterraine pour y attendre la fin du monde. Les effectifs des sectes peuvent être évalués à environ sept cent mille membres. La secte « la plus dangereuse » est celle qui attire nos proches. Alexandre Dvorkine a particulièrement souligné le rôle néfaste de la scientologie. Les scientologues s’appliquent à influencer les responsables politiques par l’intermédiaire de leurs secrétaires et de leurs adjoints. Il est indispensable d’élaborer de nouvelles lois afin de contrecarrer l’implantation des sectes dans la société ».

RIA, le 16 mai
Photo: la secte des "enfouis de Pensa"

Rédigé par l'équipe de rédaction le 17 Mai 2009 à 10:26 | 4 commentaires | Permalien

La plateforme a publié plusieurs textes portant sur le phénomène de la christianophobie. Nous continuons à suivre ce thème.

De Prague, le 14 mai, Interfax cite une déclaration de l’higoumène Philarète (Boulekov), représentant de l’Église orthodoxe russe auprès du Conseil de l’Europe. Intervenant dans le cadre du forum « Dialogue des civilisations », il a notamment affirmé: « Il nous faut être conscients du fait que la christianophobie est un sous-produit de la civilisation chrétienne, ou de la civilisation européenne comme on dit maintenant. La christianophobie n’est rien d’autre qu’une tumeur qui menace la survie même de la civilisation européenne».

Le père Philarète a appelé tous ceux qui se reconnaissent dans la tradition culturelle européenne dont les sources sont chrétiennes de réfléchir à leurs espoirs de survie dans ce monde en pleine globalisation.

"Pourquoi sont si nombreux ceux qui ne sentent pas concernés par le présent et l’avenir de leur culture, de leurs traditions religieuses ? Il convient de constater que la christianophobie n’est pas engendrée par l’islam, les travailleurs migrants ou 'le conflit entre les civilisations'. La responsabilité en incombe à ceux qui ont hérité de la culture chrétienne européenne. C’est notre faute à tous ».
Rédigé par l'équipe de rédaction le 16 Mai 2009 à 18:44 | 3 commentaires | Permalien

Editions "L'Age d'Homme"
Chers amis

Nous vous donnons RV le mercredi 27 mai 2009 pour la 5ème séance des
« mercredis de la rue Férou » (18-20h).
Le thème : la collection des « Classiques slaves »,
fleuron des éditions l’Âge d’Homme.
Invités :
Gérard Conio
Vladimir Dimitrijevic
Georges Nivat
(directeurs de la collection).
Présentation, débats, nouveautés…

Le travail des traducteurs est primordial dans ces collections de « L'Archipel
slave ». Ils seront nombreux le mercredi 27 mai 2009.

5 rue Férou 75006 PARIS
M° Saint-Sulpice
01 55 42 79 79


Rédigé par l'équipe de rédaction le 16 Mai 2009 à 17:34 | 0 commentaire | Permalien

Selon l'agence de presse "Nouvelles de Géorgie", le catholicos Elie II de Géorgie effectue cette semaine une visite en France, à Paris. Le jeudi 14 mai, fête de sainte Tamara, il a consacré à Paris la nouvelle église géorgienne, dédiée à la sainte reine. La bénédiction a été suivie par la divine liturgie.

Le catholicos rentre en Géorgie le vendredi 15 mai.
Rédigé par l'équipe de rédaction le 15 Mai 2009 à 13:15 | 0 commentaire | Permalien

Hégoumène Pierre Mechtcherinov : Débat sur l'état de l'Église
Cette opinion dans le journal en ligne de P. Pierre Mectvherinov (2) a évidement suscité de nombreuses réactions. Je doit dire que ce qu'il dit correspond bien à la réalité de l'Église en Russie, dont nous voyons parfois le reflet dans certaines crises chez nous, lorsque des prêtres venus de là-bas essaye d'employer les mêmes méthodes ici…

Toutefois je me permets de penser que sa conclusion est volontairement provocatrice: comme souvent le père Pierre veut provoquer une prise de conscience – et il y parvient!. Mais je suis persuadé qu'il y a aussi une solution passant par l'évolution des mentalités et des pratiques: il en est lui-même un parfait exemple et il y en a d'autres par exemple dans la mouvance de l'Institut Saint Philarète (2) et ailleurs, en particulier en particulier la plupart des prêtres que nous voyons officier autour de nous, ceux qui viennent se former ici dans le cadre du nouveau séminaire pour retourner en Russie… etc. Ils sont sans doute minoritaires actuellement, comme l'écrit le père Pierre, mais ils sont le levain… D'ailleurs toute la hiérarchie pensante de notre Église reconnaît la nécessité de changements et, comme je l'écris ailleurs, les premières restructuration montrent une véritable "remise en ordre de bataille", mais en se méfiants de réformes brutales qui risqueraient de provoquer autant de schismes…
Rédigé par Vladimir Golovanow le 15 Mai 2009 à 08:56 | 5 commentaires | Permalien

En Finlande, le prêtre qui ne veut plus seulement prier
Le Monde, 15 mai.

Le Père Mitro Repo est l'un des candidats les plus chanceux des élections européennes. Ce prêtre orthodoxe finlandais bénéficie en effet d'une publicité massive dans la presse, qui suit avec délectation ses déboires avec sa hiérarchie. Celle-ci voit en effet d'un mauvais oeil que le Père se lance en politique, qui pis est, sous la bannière du Parti social-démocrate, le principal parti d'opposition. Les évêques orthodoxes vont jusqu'à menacer le Père Mitro de lui retirer le droit de porter croix et soutane. Ils soutiennent qu'un prêtre ne peut pas servir deux maîtres. En outre, l'archevêque apprécie peu les photos du prêtre dans son Alfa Romeo rouge ou entouré de jeunes femmes court vêtues.

Le Père Mitro, le cuir tanné par vingt ans d'exposition aux médias, qui le chouchoutent, n'est pas franchement impressionné par les menaces. " Ce n'est pas très grave, assure-t-il au Monde. Mon Eglise est très conservatrice et ces menaces sont plutôt l'expression d'intrigues internes à l'Eglise, d'autant que je suis sur la liste social-démocrate alors que mon Eglise est très proche du parti centriste du premier ministre. " Fils et petit-fils de prêtre dans un pays qui compte 1 % d'orthodoxes, il dit avoir reçu les propositions de six partis avant de choisir les sociaux-démocrates. " Je veux une Europe plus sociale. Il arrive un moment où on ne peut plus seulement parler et prier, il faut agir. C'est pour cela que je me présente. "


Olivier Truc (Stockholm, correspondance)
Rédigé par l'équipe de rédaction le 14 Mai 2009 à 15:12 | 1 commentaire | Permalien

Athens, May 13, Interfax -

Patriarch Bartholomew of Constantinople was taken to hospital upon the recommendation of doctors on Wednesday morning.

According to the Constantinople Patriarchy, "he feels quite well and is going to return to his office in a few days," Romfea.gr reports.

For almost a week, Bartholomew I has been suffering a bad cold.

The meeting of the Constantinople Patriarchate Synod is adjourned for the reason of Patriarch's illness.
Rédigé par l'équipe de rédaction le 13 Mai 2009 à 19:50 | 1 commentaire | Permalien

"La Rose Blanche": jeunes chrétiens allemands antinazis
La revue "Neskoutchny Sad" (Moscou, mai 2009) publie un texte de Xenia Krivochéine consacré à l'organisation de résistance antinazie "La Rose Blanche" dont faisaient partie cinq jeunes chrétiens allemands. Dont Alexandre Schmorell, orthodoxe, de parents russes émigrés. Ce groupe d'universitaires comptait également des catholiques et des protestants. Les cinq membres de la Rose Blanche furent tous arrêtés par la gestapo en 1943 et exécutés.
L'Eglise Orthodoxe Russe Hors Frontières envisage de canoniser le martyre Alexandre. D'ores et déjà une icône le représentant orne la cathédrale russe de Munich.
Texte en russe, lire la suite....
Rédigé par l'équipe de rédaction le 13 Mai 2009 à 15:56 | 1 commentaire | Permalien

1 ... « 252 253 254 255 256 257 258 » ... 264


Recherche



Derniers commentaires


RSS ATOM RSS comment PODCAST Mobile